Elle ouvre une "ère nouvelle dans l'histoire du monde". L'Europe y perd un élément de sa puissance. Elle se réalise, pour l'essentiel, entre 1945 et 1965. Ce mouvement est universel, rapide et conduit par les populations indigènes.

 

Les origines

Elles sont nombreuses.

• La colonisation elle-même : étant le produit de la force et d'intérêts économiques, elle conduit à un joug (domination) politique, militaire et économique qui engendre le NATIONALISME (aspiration de la liberté).

• L'affaiblissement des puissances européennes : la défaite de 40 porte un coup au prestige des européens.

• Le rôle des Nations-Unies : c'est une tribune et la charte proclame le droit des peuples à choisir leur avenir.

 

Les formes

Elle s'accompagne presque toujours de violences mais elle ne débouche pas toujours sur une guerre d'indépendance.

Il y a deux démarches typiques :

• La décolonisation britannique

Elle est non violente car l'opinion publique y est préparée et la nation sait cerner les intérêts essentiels ("bavures" cependant en Palestine et en Inde).

• La décolonisation française

Elle nécessite, dans les deux cas, une guerre d'indépendance car elle est perçue, à tous les niveaux, comme un "recul". La France y sacriefiera ses forces vives.

 

Les phases

Il y en a 3.

 

Une impulsion partie d'Asie

• La transition pacifique britannique

Elle permet l'indépendance de l'Inde et du Pakistan (en 1947), de Ceylan et de la Birmanie (en 1948) mais la partition entraîne des massacres.

• Les conflits indonésien et indochinois

Ils résultent du refus du fait accompli par les Pays-Bas et la France. Cependant, l'Indonésie accède à l'indépendance le 27 décembre 1949 (président : SUKARNO) et le Vietnam s'émancipe après les accords de Genève en juillet 1954 (et une guerre de 8 ans menée par Ho Chi Minh et conclue à Dien Bien Phu).

 

Les contrastes africains

 

• Le Maghreb : des indépendances contrastées.

- Maroc et Tunisie : une indépendance rapidement concédée (20 mars 1956).
- Algérie (colonie de peuplement) : guerre de 8 ans, une des plus sanglantes, qui débouche sur les accords d'Evian et l'indépendance proclamée le 3 juillet 1962.

• L'Afrique Noire : volonté d'indépendance plus tardive car pas d'unité nationale.

- L'empire anglais passe graduellement à l'indépendance de 1957 à 1962.
- L'empire français : émancipation globale en deux étapes :
→ loi-cadre Deffere de 1956 (généralisation du suffrage universel).
→ le référendum de septembre 1958 : choix entre autonomie et indépendance (Guinée tout de suite, les autre en 1960).
- Le Congo belge : indépendance hâtive (juin 1960) et guerre civile de 5 ans).

 

L'empire portugais

Guinée-Bissau, Mozambique et Angola sont les théâtres des dernières guerres coloniales. La "révolution des oeillets" accélère l'octroi de l'indépendance (1974 pour la première, 1975 pour les deux autres).

 

Les problèmes en suspens

Ils sont multiples.

• Une décolonisation inachevée : domination de la minorité blanche en Afrique du Sud, présence de grandes puissances en des points stratégiques, ...

• Des Etats toujours en gestation car les frontières actuelles ne sont pas juxtaposées aux frontières nationales.

• Des frontières économiques : La sortie du sous-développement n'est pas réalisée et les économies sont duales (économie de Marché / économie traditionnelle).

• Un désert culturel : Le Tiers Monde doit réinventer de nouvelles cultures.

 

 

La décolonisation est souvent illusoire. Les pays du Tiers Monde sont victimes du néo-colonialisme.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide