• IDH : L'indice de développement humain,
    c'est un critère qui prend en compte trois données (PNB
    par habitant, l'espérance de vie et le taux d'alphabétisation)
    notées de 0 à 1.
  • Un
    terre-plein :
    Un terrain artificiel gagné sur la mer par le
    remblaiements des fonds marins.

Le Japon est un archipel à peine plus grand que l'Allemagne situé
à l'Est de l'Asie, c'est un pays d'extrême orient. Son
territoire est extrêmement contraignant.

Il est fragmenté en quatre îles principales et 3400 autres
îles. L'intérieur du pays est constituée de
montagnes souvent volcaniques ne laissant que peu de places à
des plaines littorales majoritairement situées au Sud. La
nature peut y être extrêmement violente : les séismes
y sont en effet nombreux souvent accompagnés de typhons et de
raz de marées (tsunamis). Son sous-sol est pauvre en matières
premières. Le Japon doit en importer la majeure partie.

Pourtant malgré une nature très difficile et la défaite
de 1945, le Japon s'est hissé au rang de deuxième
puissance économique mondiale et rassemble tous les signes
d'une société très développée (l'IDH) sur quoi se repose ce miracle Japonais.

Les aspects de la puissance économique japonaise

Une très grande puissance industrielle

Actuellement
le PNB du Japon équivaut à celui de l'Allemagne et la
France réunies.

A la base de cette formidable réussite se trouve les industries
lourdes (sidérurgies, constructions navales) et
traditionnelles (automobiles, motos, machines, outils...).

Mais le fer de lance de l'économie japonaise est constituée
par les industries high-tech :

  • La
    robotique.
  • Le
    matériel de bureau (comme les photocopieuses).
  • Électronique
    grand public (consoles, télévisions).

Ceux-ci
sont construits par de grands groupes (Nintendo, Toshiba...) et
vendus dans le monde entier.

Une très grande puissance commerciale

Le Japon est la troisième puissance commerciale mondiale.

Les fondements de la puissance

Un territoire bien maîtrisé

Grâce à des constructions souvent gigantesques (ponts-tunnels)
reliant les principales îles japonaises entre elles (Honshu,
Hokkaido, Shikoku et Kyushu).

De plus l'exiguïté du territoire est combattu par la
création d'immenses terre-pleins qui accueille des complexes
industriels (pétrochimie), des installations portuaires, des
bureaux, des aéroports.

Une population nombreuses, qualifiée et active

Le Japon est peuplé d'environ 126 millions d'habitants

Soit le double de la France. Sa population active compte environ 65
millions de personnes dont une majorité travaille dans le
secteur tertiaire.

Cette main d'œuvre est une des mieux formées de la planète :
elle doit ce haut niveau de qualification à un système
éducatif performant, le plus souvent associé au monde
de l'entreprise (qui financent les grandes entreprises).

La durée hebdomadaire du travail au Japon est encore une des plus
fortes du monde industrialisé. Cependant la semaine de cinq
jours se généralise et la notion de vacances et de
loisirs se développe chez les jeunes japonais.

Des entreprises performantes à la conquête des marchés internationaux

Puissamment aidés par l'état, par le biais du METI les entreprises
consacrent des sommes importantes à la création de
nouveaux produits (jeux vidéos) : on compte au Japon cinq fois
plus de chercheurs qu'en France.

Le Japon étant le troisième dépositaire de brevets
dans le monde.

Le pays fait figure de laboratoire grandeur nature, les produits
japonais sont ensuite exportés car réputés entre
autre pour leur fiabilité.

Depuis une vingtaine d'années, les entreprises japonaises se
délocalisent dans le monde entier pour économiser sur
les coût exorbitants de transport. Deux exemples pourront être
cités : l'implantation il y a une douzaine d'années de
Toyota à Valenciennes pour permettre l'accès au marché
Européen.

La véritable toile d'araignée tissée en Asie du
Sud-est par l'industrie Japonaise pour profiter d'une main d'œuvre
nombreuse, bon marché et pour mieux s'installer dans des
marchées promis à un grand avenir (notamment en Chine).

Les limites de la puissance nippone

Le Japon se heurte à de graves problèmes qui ne lui
permettent pas de se hisser au rang de super-puissance.

Le déséquilibre de l'occupation territoriale

Deux espaces s'opposent assez nettement :

  • Le
    Japon dit de l'envers, tourné vers la mer du Japon.

Cette région ne participe que peu à la puissance Japonaise.
Les densités de population y sont faibles, en raison surtout
des rapports difficiles avec les pays voisins (Chine, Corée,
Russie).

  • Le Japon dit de l'endroit ou centre (à ne pas confondre avec
    l'intérieur) : il correspond à la façade
    pacifique tourné vers le monde entier.

Ici s'est développée une gigantesque mégalopole
dominée par Tokyo et qui concentre plus de 80% de la
population.

Si la puissance économique et financière de ce ruban
urbain est colossale, les densités humaines, parmi les plus
élevées du monde entrainent de graves atteintes à
l'environnement (exemple : pollution des eaux et de l'air).

Une puissance inachevée

Le Japon, géant économique et financier, reste aussi très
discret sur la scène internationale : sa langue est peu parlée
dans le monde, son rayonnement culturel est encore faible (à
l'exception des mangas), sa puissance diplomatique et militaire
surtout est très limitée.

Il faut ajouter aussi que, contrepoint logique de haut niveau de vie, sa
population vieilli ce qui a plus ou moins long terme peut entraîner
des conséquences négatives en matière
d'innovation et de dynamisme.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide