Voici la présentation d'un pays voisin qui a été la première puissance mondiale à la fin du XIXème siècle et qui est un pays qui attire les jeunes.

Le milieu physique

Le Royaume-Uni est un archipel de 244 000 km² dont aucun point n'est éloigné de plus de 100 km de la mer. C'est un pays dont la latitude et l'humidité interdisent les cultures au-dessus de 350 mètres. Les paysages sont divers même s'il n'existe pas de très haute montagne (sommet de 1300 mètres).

On parle aussi de pays noirs au Royaume-Uni. Le charbon a pendant longtemps été exploité puis ce fut le tour du pétrole dans la Mer du Nord. Il y a des régions industrielles dans le nord du pays (Edimbourg, Liverpool) qui ont subi la crise industrielle.

Au temps des révolutions industrielles, l'exode rural a été très fort. Aujourd'hui, le Royaume-Uni compte près de 60 millions d'habitants inégalement répartis, a une densité de 240 hab/km² et un taux d'urbanisation de 90%. La rurbanisation ou péiurbanisation y est forte.

Le nord de la Grande-Bretagne est peu peuplé car le territoire est peu propice aux activités et le relief est répulsif. La population se concentre donc dans le sud et l'est où les surfaces agricoles cèdent du terrain aux villes. Les régions du sud ont profité des crises des vieilles régions industrielles du nord malgré les efforts de reconversion (automobile, electro-ménager).

Les pays noirs connaissent la restructuration, le chômage, la pauvreté. La façade de la mer du Nord profite de l'exploitation des hydrocarbures et des capitaux japonais (Nissan). Le sud concentre les stations balnéaires sur la riviera anglaise. C'est le Bassin de Londres qui attire les activités et la population. Le sud et l'est sont ainsi rattachés à la mégalopole européenne et Londres a un rôle mondial important.

Une économie en reconversion

Le Royaume-Uni est le berceau de la 1ère et de la 2ème révolution industrielles. A la fin du XIXème siècle, c'était la première puissance mondiale : commerciale, financière, militaire, politique à la tête du premier empire colonial. Il disposait de régions industrielles dynamiques. Celles-ci ont été touchées par la crise des années 1930 et surtout par la crise des années 1970 avec le choc pétrolier. On assiste alors au déclin des pays noirs et de multiples secteurs industriels : sidérurgie, textile, chantiers navals.

Les friches industrielles se sont multipliées, l'industrie a perdu près de 40% de ses salariés et lorsque l'industrie n'a pas disparu, elle est aux mains des investisseurs étrangers (Japonais) attirés par les aides de l'Etat, la main d'œuvre pas chère et la présence en Europe. L'industrie anglaise a donc retrouvé un souffle avec le pétrole de la mer du Nord, les usines étrangères et l'industrie de technologie (informatique, biotechnologies, parcs scientifiques associant laboratoires de recherche universitaire et entreprises…)

Après les activités maritimes et commerciales ont été renforcées les activités de banque (la City), d'assurances, de marchés boursiers, de communication (édition, télécommunication avec British Telecom). Le tertiaire fournit les 2/3 des emplois et 60% du PNB.

L'agriculture emploie 2% des actifs et couvre 55% des besoins malgré la rareté des terres.

La population

La croissance de la population est très lente depuis les années 1970. Il y a près de 60 millions d'habitants contre 50 millions en 1950. Le nombre d'enfants par femme, de 1, 7 ne permet pas le renouvellement des générations et le Royaume-Uni est un pays qui vieillit (18% de la population a plus de 65 ans et se concentre dans le sud-ouest). Le Royaume-Uni est un pays qui regroupe des nationalités diverses.

De nombreuses personnes du Commonwealth sont venues s'installer dans ce pays. Il y a beaucoup d'Irlandais, de Pakistanais, d'Indiens, d'Antillais…

Le Royaume-Uni regroupe 4 nations : Anglais (48, 7 millions), Ecossais (5, 2), Gallois (2, 9) et Irlandais du Nord (1, 7). Chaque nation s'attache à ses particularismes et demande plus d'autonomie: Parlement ecossais. Les tensions sont vives en Irlande du Nord où le conflit entre Protestants et Catholiques n'est pas entièrement résolu malgré les cessez le feu successifs.

La Monarchie est souvent remise en cause. Elle a un rôle touristique mais aussi sentimental pour beaucoup d'Anglais.

Après la Seconde Guerre Mondiale, le Welfare State reposant sur un système social très progressif visait à protéger les individus du berceau à la tombe. Ce système a été remis en cause avec l'évolution démographique, les difficultés économiques et l'ultralibéralisme du gouvernement. Pour lutter contre le chômage, les règles ont été assouplies et le recours au temps partiel, aux emplois précaires est très fréquent.

Cela entraîne la pauvreté : 14 millions de personnes vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Les inégalités entre riches et pauvres se creusent.

Des opinions divergentes face à l'Europe. Tony Blair cherche à développer la 3 ème voie mais n'a pas engagé son pays dans la voie pro-européenne. Il a accepté la Charte Sociale mais a refusé l'euro comme monnaie unique en 2001. Les Anglais critiquent la PAC et vont vers une Europe à la carte.

Néanmoins, les économistes et les financiers sont en majorité pour l'euro.Le Royaume-Uni est un pays qui dispose d'un atout majeur : la langue. C'est une puissance qui a été ébranlée par les différentes crises et qui reste un peu en retrait de l'Europe cherchant à maintenir ses relations avec le Commonwealth et avec les Etats-Unis.

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide