Des limites difficiles

  •  L'Europe n'est pas véritablement un
    continent ( péninsule du continent eurasiatique ) et la géographie
    est impuissante à la définir.
  •  A l'Ouest et au Sud, des limites naturelles
    qui paraissent évidentes : Atlantique, Méditerranée. Mais la
    Méditerranée n'est pas une barrière infranchissable : forte
    immigration clandestine en provenance d'Afrique et problème des
    enclaves espagnoles au Maroc ( Ceuta et Melilla ).
  • Question du Royaume-Unis tournée vers
    l'océan et les États-Unis...
  •  Problème le plus net : à l'Est, limite
    conventionnelle fixée aux monts Oural mais c'est un choix
    géopolitique et pas géographique ( Oural facilement franchissable).

Une identité aux multiples facettes

  • Europe riche de sa diversité : richesse
    linguistique, plus de 40 langues pour la plupart rattachées à 3
    ensembles linguistiques : roman, germanique et slave. Diversité
    religieuse ( poids de l'Islam croissant ) mais prépondérance du
    Christianisme. Athéisme important.

Une identité commune par la culture et l'histoire

  •  L'Europe est davantage une construction
    culturelle que géographique. Elle a acquis une certaine unité par
    apports successifs tout au long de son Histoire.
  •  Diffusion de la civilisation greco-romaine
    : influence politique ( Grèce : patrie de la démocratie ),
    philosophique, juridique ( droit romain ), scientifique.
  •  Rôle du christianisme, socle spirituel de
    l'Europe.
  •  L'Humanisme, la Renaissance, les Lumières
    ont diffusé des valeurs qui représentent un aspect essentiel de
    l'identité européenne : la liberté, les droits de l'homme, la
    démocratie... ( idéaux à portée universelle ). Ils ont aussi
    enrichi le patrimoine artistique, intellectuel commun.
  •  Importance de l'État-nation en Europe :
    modèle politique de référence.
  •  Ces dénominateurs communs n'occultent pas
    une histoire européenne marquée par des conflits. L'Europe a
    souvent bafoué les valeurs qu'elle avait créées.

Tous les apports de l'Histoire donnent un fond culturel commun à l'Europe. C'est sur ces bases que repose aujourd'hui une construction européenne qui, imaginé à l'Ouest du continent, ne cesse de s'élargir vers l'Est.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide