De nouvelles unités

Face à la multitude de régions et à leur grande différence de taille, de compétences, d'autonomie, de poids économique, l'Europe a cherché à créer de nouvelles unités comme les NUTS, les Nomenclatures des Unités territoriales statistiques.

Des eurorégions

Les régions européennes se regroupent entre elles et coopèrent de manière transfrontalière afin de profiter des aides européennes (INTERREG) et de développer des zones attractives intégrées à l'Europe. C'est le cas de la région Saar-Lor-Lux.

Un centre puissant : Paris

Paris est le centre de la région parisienne, la capitale de la France et une ville mondiale. C'est un centre aussi bien administratif que politique, économique, financier, industriel, de services avec les sièges sociaux de grandes entreprises…(malgré les efforts de décentralisation).

C'est un centre de recherche, d'enseignement, de décisions et de commandement.

La concentration de la population

Paris a attiré la population de toute le France et des DOM-TOM. Maintenant ce sont les jeunes, les étudiants, les actifs qui viennent à Paris alors que les retraités quittent la capitale. C'est la Grande Couronne qui continue à voir sa population augmenter. L'agglomération de Paris concentre 9, 3 millions d'habitants en 1990 soit 16, 5% de la population.

Une position centrale

Le pôle parisien est le 3ème par le PIB en Europe. Paris a donc un fort poids économique en Europe malgré sa position un peu à l'écart de la dorsale européenne qui passe au nord de la France. Paris est aussi une ville mondiale même si son agglomération n'est que la 18ème mondiale par la population.

Elle est la 5ème pour la valeur de la production réalisée et la Bourse de Paris se situe à la 4ème place. Paris est une ville culturelle et diplomatique, une ville de foires et de congrès qui attire des gens du monde entier.

Paris, le centre

Avec 2, 1 millions d'habitants, la densité de Paris est très élevée : plus de 20 000 hab/km². L'urbanisation y est très forte. A Paris, on distingue une opposition historique est/ouest : l'Ouest est plutôt tertiaire, centre de décisions (sièges sociaux, ministères…) avec des catégories sociales élevées alors que l'Est artisanal et industriel est plus ouvrier.

La croissance de l'agglomération n'est pas homogène. C'est la grande banlieue qui attire favorisée par un cadre de vie plus agréable et par des infrastructures adaptées (RER). Les oppositions sociales de Paris se retrouvent dans l'agglomération : à l'Est, la fonction logistique se développe et l'industrie marque le nord.

La fonction de conception avec les cadres et les étudiants (Polytechnique, HEC) se concentre dans le sud-ouest.

L'aménagement

La politique d'aménagement du territoire a cherché à décentraliser les activités et à freiner la croissance de Paris. Le bilan a été mitigé.

Ce fut plus une déconcentration qu'une décentralisation. Après les tentatives de décentralisation industrielle, on assiste à celle du tertiaire (ENA à Strasbourg). Pour équilibrer la croissance anarchique de Paris, cinq villes nouvelles ont été créées, de nouveaux axes de transports (voies sur berge, Francilienne, TGV) ont été développés pour faciliter les communications.

L'amélioration des transports a en fait eu pour conséquence d'étendre la zone d'influence de Paris. Les gens travaillent toujours à Paris mais habitent de plus en plus loin (Vendôme, Le Mans). Paris connaît aussi des aménagements, des travaux de rénovation (forum des Halles) et de réhabilitation et des grands travaux (Bercy).

Une vaste zone d'influence

Le poids de Paris s'exerce sur le bassin parisien et s'étend de plus en plus : Haute et Basse Normandie, Picardie, Centre, Champagne-Ardennes, Bourgogne. Les migrations pendulaires sont très importantes grâce aux moyens de transport adaptés.

Les activités de cette zone sont au service du centre avec la production agricole spécialisée. La région reste plus industrielle que le centre. Avec 20 millions d'habitants et plus de 40% du PIB, la région parisienne est l'une des plus puissantes d'Europe.

On y trouve les activités traditionnelles de sidérurgie, de textile ainsi que l'automobile, la chimie lourde, l'agroalimentaire et plus récemment l'industrie de pointe. La région parisienne est un bassin agricole de grande productivité (grande culture, exploitations mécanisées). 

Paris écrase les autres villes qui ne parviennent pas à trouver réellement leur place et qui ont une influence très faible.

Les unités régionales autour de Paris cherchent à se distinguer et à se donner une image : la Normandie valorise son littoral, la Champagne est renommée pour son vignoble, la vallée de la Loire pour le tourisme…

 

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide