I/ Définition du marché

  A) La notion de marché

Le marché se définit comme le lieu de rencontre, même fictif, entre d'un côté l'offre, de l'aute côté la demande dans un but de réaliser un échange.

Tout d'abord le marché du travail entre les demandeurs de travail et les offreurs de travail.

Le prix d'équilibre est sur les salaires. Le marché des capitaux : rencontre entre les demandeurs et les offreurs de capitaux. Le prix d'équilibre sera les intérêts des placements. Le marché des biens et des services : offreurs/demandeurs. L'équilibre est trouvé par le prix des biens et des services.

  B) La loi de l'offre et de la demande

C'est une loi découverte par un économiste du nom de Marshall. L'offre regroupe les agents économiques qui produisent des biens et des services et qu'ils commercialisent à un certain prix. A l'inverse, la demande regrupe des agents économiques qui ont les capacités et la volonté d'acquérir des biens et des services à un certain prix. En général, l'offre augmente lorque le prix augmente, en revanche l'offre baisse lorsque les prix baissent. Parallèlement, la demande va augmenter quand les prix vont baisser, à l'inverse, la demande va baisser quand les prix vont augmenter (c'est la notion d'élasticité). Un marché à entre autre pour fonction de fixer un prix.

Prix d'équilibre = le prix que doit fixer l'entreprise pour faire vendre ses produits. C'est le prix auquel les demandeurs sont prêts à acheter le produit offert. Parce qu'il juge qu'à un prix plus bas il y a un manque de confiance, un défaut de qualité, et à un prix plus haut, qu'il est trop chèr pour être acheté. Le prix d'équilibre ne fonctionne pas pour les produits qui sont de première nécessité et pour ls produits de luxe.

  C) L'élasticité de la demande par rapport au prix

La réglementation interdit : la revente à perte (une entreprise, sauf péiode de solde, n'a pas le droit de vendre à un prix inférieur au coût de revient). En cas de vente à perte, la restriction est d'ordre pénale. La réglementation oblige les entreprises à appliquer la TVA (impôt indirect que les entreprises perçoivent auprès des consommateurs pour le compte de l'Etat). Il y a des produits extrêmement sensible à la variation des prix (ex : le pétrole, les produits de luxe). Les actions des concurrents sont aussi importantes, dans un marché pour la variation des prix.

 

II/ La diversité des situations de concurrence

  A) La concurrence pure et parfaite

    1. La concurrence parfaite

Pour que la concurrence soit parfaite, il y a 3 conditions :

- il faut qu'il y ai atomicité du marché : il doit y avoir un nombre considérable d'offreurs et de demandeurs, de façon à ce qu'aucun d'entre eux ne puissent exercer de préssion.

- il faut qu'il y ai homogénéité des produits : tous les produits se ressemblent, il n'y a aucune raison de préférence du consommateur.

- la transparence du marché : le consommateur et les entreprises doivent avoir toutes les informations concerantant les produits venduent et les renseignements sur les entreprises. Il faut que l'information soir gratuite et accessible à tout le monde.

    2. La pureté du marché

- Il faut qu'il y ai la libre entrée sur le marché, c'est-à-dire que toute entreprise doit pouvoir rentrer sur un marché sans se voir imposer une barrière.

- Il faut la mobilité des facteurs de production : on peut utiliser ces facteurs de production pour n'importe quelle production. Elle sous-entend aussi une mobilité géographique (qu'ils puissent être changé de région à région) et une mobilité professionnelle.

Lorsque les 5 caractéristiques sont réunies, on parle de concurrence o de marché pur et parfait.

  B) La concurrence imparfaite

Si un seul des critères précédents n'est pas remplit, alors le marché est imparfait.

    1. Le monopole

C'est la situation où une entreprise est la seule offreuse sur un marché, ce qui porte atteinte à l'atomicité. Avec l'installation de l'Europe et de l'UE qui est fondée sur le libéralisme, la France et tout les membres de l'UE démentèlent leurs monopoles au nom de la libre concurrence. A l'heure actuele, seul l'Etat possède des monopoles qui sont amenés à disparaître. Les entreprises privées peuvent avoi un monopole qu'on leur autorise momentanément (lorsque'une entreprise découvre un concept et commercialise un nouveau produit, elle obtient un monopole temporaire tant que la concurrence n'a pas réagit). L'Etat interdit la création de vrai monopole. Le monopole est dangereux pour la concurrence parce que étant la seule entreprise, elle peut fixer les prix et la qualité.

  2. Les oligopoles

Ce sont les situations où il y a peu de vendeurs pour beaucoup d'acheteurs (ex : lessive, opérateurs téléphoniques). L'oligopoles n'est pas interdit, c'est le fait pour les entreprises de procéder à des ententes illicites sur le prix ou sur la qualité car sa fausse la concurrence.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Alban

Professeur en Economie Gestion (Comptabilité/Finance) accompagne étudiants filière expertise comptable en comptabilité, finance, contrôle de gestion

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide