Cours de Physique Seconde Première S Terminale S Tout Niveau Tout Niveau -PC DS – DM Vidéo Collège – Physique / Chimie Exos – Chimie Exos – Physique Résumés
Partager

Chronologie de la mécanique

Par Yann le 15/03/2017 Ressources > Physique-Chimie > Tout Niveau -PC > Histoire Sciences > Chronologie de la mécanique
Table des matières
    PréhistoireAntiquitéMoyen âgeXVIèmeXVIIèmeXVIIIèmeXIXème 


    La mécanique est la science dédiée à l’étude du mouvement, elle a pour but de le décrire, de déterminer ses causes et de le prévoir. Elle a pour objet aussi bien des particules microscopiques que des astres et se décline en sous branches telles que la mécanique des solides, la mécanique des fluides ou encore la mécanique quantique. D’illustres scientifiques tels que Newton ou Galilée ont marquée sont histoire dont les origines remontent à l’antiquité. Cette chronologie présentent ses dates importantes, les scientifiques qui l’ont fait progresser et les découvertes clefs.
     
    PRÉHISTOIRE
     
    -4236Premier calendrier solaire de 365 jours

    Les égyptiens établissent le premier calendrier divisé en 365 jours. Celui-ci comporte 12 mois de 30 jours auxquels viennent s’ajouter 5 jours supplémentaires. Il servit de base aux calendriers romain et grégorien.
       ANTIQUITÉ
     
    -1500Invention du gnomon

    Mise au point du gnomon par les égyptiens. Cet ancêtre du cadran solaire est constitué d’un simple bâton dont l’ombre projetée permet une mesure du temps.
    -260Principe d’Archimède

    Archimède découvre un principe connu aujourd’hui sous le nom de principe d’Archimède: tout corps plongé dans l’eau subit une poussée verticale égale au poids de l’eau déplacée. Ce principe figure dans son traité « Des corps flottants » et fut par la suite généralisé à l’ensemble des fluides (y compris les gaz). Archimède le découvrit alors que Hieron, le tyran de Syracuse, lui avait confié la tâche de vérifier qu’une couronne était constitué d’or pur. Il fût ensuite mis à profit pour étudier la flottabilité d’un corps. 
    -250Les disciples de Mo-tzu énoncent une loi proche du principe d’inertie

    Les disciples du philosophe chinois Mo-tzu écrivent un livre (Mo-ching) où figure un énoncé proche de la première loi du mouvement de Newton, aussi appelé principe d’inertie : tout corps en mouvement tend à conserver son mouvement tandis que tout corps immobile tend à rester immobile à moins d’être soumis à une force.
    -240Estimation du rayon terrestre par Eratosthène

    Eratosthène propose une estimation précise du rayon de la Terre et de sa circonférence.
    -190Naissance de Hipparque

    Seules quelques unes des oeuvres de Hipparque subsistent mais les autres sont connues au travers de commentaires d’autres auteurs. Il a, en particulier, élaboré un système de description du mouvement des planètes  que l’on soupçonne d’inclure un principe proche du principe d’inertie énnoncé par Newton ainsi que la notion de force de gravitation.
     

    MOYEN ÂGE
     
    1350Développement du concept d’impetus

    Le philosophe français Jean Buridan développe le concept d’impetus apparu pendant l’antiquité . Notion qui par certains aspect est à rapprocher ce celles d’inertie et d’énergie cinétique.
    1490Description des phénomènes de capillarité

    Léonard de Vinci décrit les phénomènes l’action de la capillarité sur la monté de fluides dans des tubes de diamètres différents.
      XVIème SIÈCLE
     
    1586Découverte du paradoxe hydrostatique
    Le mathématicien néerlandais Simon Stevin étudie les pressions exercées par les fluides, il découvre le principe des vases communiquants ainsi que le paradoxe hydrostatique : la pression au fond d’un récipient ne dépend pas de la forme ou de la largeur de celui-ci mais seulement de la hauteur du liquide qu’il contient . Il fonde ainsi une nouvelle branche de la mécanique : l’hydrostatique.
    1590Publication de « De motu » écrit par Galilée
    Dans son livre « De motu » (Du mouvement) Galilée présente les résultats de ses expériences sur la chute des corps qui réfutent les théories du mouvement d’Aristote.
     

    XVIIème SIÈCLE
     
    1640Torricelli fonde l’hydrodynamique
    En Italie Evangelista Torricelli publie « De motu gravium » où il applique les lois du mouvement établies par Galilée aux fluides et fonde ainsi une nouvelle branche de la physique: l’hydrodynamique.
    1643Invention du baromètre
    Evangelista Torricelli invente un appareil permettant de mesurer la pression atmosphérique : le baromètre.
    1645Obtention d’un vide plus poussé grâce à une nouvelle pompe à air  
    Le physicien et ingénieur allemand Otto Von Guericke met au point la première pompe à air efficace. Il l’utilise pour obtenir un vide qui lui permet entre autres de montrer que le son ne se propage pas dans le vide et qu’une combustion ne peut s’y produire.
    1648Pascal montre la pression atmosphérique diminue avec l’altitude
    Blaise Pascal utilise des baromètres pour démontrer que la pression atmosphérique diminue avec l’altitude et que l’air possède une masse.
    1648Loi de Pascal
    Blaise Pascal formule une loi aujourd’hui connue sous le nom de loi de Pascal décrivant les pressions dans un fluide et la transmission des pressions externes.
    1654Démonstration des effets de la pression atmosphérique par Otto Von Guerick
    Otto Von Guerick prouve que la pression atmosphérique exerce une poussée supérieure à la force humain e et même à celle de plusieurs attelages de chevaux qui ne peuvent séparer deux demi-sphères à l’intérieur desquelles le vide a été fait.
    1668John Wallis énonce la loi de conservation de la quantité de mouvement
    Le mathématicien John Wallis formule la loi de conservation de la quantité de mouvement pour un système fermé.
    1676Loi de Hooke
    Robert Hooke énonce la loi connue sous le nom de loi de Hooke selon laquelle lorsqu’une matière déformable est étirée ou comprimée suivant une direction, la variation de longueur suivant cette direction est proportionnelle à la force appliquée.
    1687Loi de la gravitation universelle et lois du mouvement
    Publication de « Philosophiae naturalis principia mathematica » de Newton ou il énonce la loi de la gravitation universelle ainsi que les trois lois du mouvement.
     

    XVIIIème SIÈCLE
     
    1738Loi de Bernouilli
    Bernouilli établit le théorème dit de Bernouilli selon lequel en tous point d’un fluide s’écoulant, la somme de l’énergie de pression, de l’énergie cinétique et de l’énergie potentielle est constante.
    1784Détermination de l’accélération d’un corps en chute libre
    Le physicien britannique George Atwood détermine l’accélération d’un corps en chute libre.
    1798Détermination de la valeur de la constante de gravitation
    Henry Cavendish détermine la valeur de la constante de gravitation ainsi que la masse et la densité de la Terre.
     

    XIXème SIÈCLE
     
    1805Théorie des forces capillaires
    Pierre Simon de Laplace propose une théorie des forces capillaires.
    1807Définition du concept d’énergie
    Thomas Young est le premier à définir et utiliser le concept d’énergie
    1827Découverte du mouvement brownien
    L’écossais Robert Brown découvre que des particules microscopique en suspension dans un liquide sont animées de mouvement aléatoire. Ce phénomène est baptisé mouvement brownien.
    1851Pendule de Foucault
    Jean Bernard Léon Foucault réalise un pendule qui lui permet de démontrer que ma Terre est en rotation.
    1852Invention du gyroscope
    Jean Bernard Léon Foucault invente le gyroscope.
    1853Introduction de la notion d’énergie potentielle
    Le physicien écossais William Rankine introduit la notion d’énergie potentielle.
    1880Découverte de la piezzoélectricité
    Le chimiste Pierre Curie découvre le phénomène de piezzoélectricité: certains cristaux vibrent sous l’effet d’impulsions électriques ou au contraire délivrent une tension lorsqu’ils sont soumis à une contrainte mécanique
    1895Découverte de la force de Lorentz
    Le physicien Néerlandais Konrad Lorentz découvre qu’une particule électriquement chargée en mouvement dans un champ magnétique subit une force (appelée par la suite force de Lorentz) perpendiculaire à la fois au champ magnétique et à sa vitesse.
    Partager

    Nos lecteurs apprécient cet article
    Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

    Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucune note pour le moment)
    Loading...

    Poster un Commentaire

    avatar