Partager

Pourquoi vouloir la Vérité ?

Par Mathieu le 20/03/2009 Ressources > Philosophie > dissertation > Terminale L > Questionnement Philosophique : la Vérité

Introduction

Le sujet « pourquoi vouloir la vérité ? », présuppose que l’Homme est à la quête de la Vérité, ici la vérité signifie la connaissance, le savoir absolu sur le monde, les choses qui nous entourent et sur nous, les Hommes. Depuis des siècles, les plus grands savants du monde, sont à sa quête pour ainsi la transmettre à l’Homme. Mais elle a aussi était déformée, réfutée par grands nombre de philosophes. Il est donc intéressant de se demander s’il est nécessaire que l’homme veuille rechercher la vérité, plutôt que de rester dans ses illusions ? Pour commencer, nous définirons la Vérité et analyserons les différentes définitions qu’on lui prête, ensuite nous verrons que la Vérité est une sorte de libération puis enfin nous verrons que malgré tout , elle est souvent remise en cause.

I) Qu’est ce que la Vérité ?

C’est une question que tout le monde se pose, même Ponce Pilate l’a demandé au Christ et sur lequel on a pu tout dire.

A. La définition de la Vérité

La Vérité comme adéquation. Comme le dit St Thomas d’Acquin « La vérité est l’adéquation de la chose et de l’intellect », et non ce que l’on pense couramment comme étant seulement le contraire du mensonge ou ce qui n’est pas faux. En effet la Vérité est le lien entre le Réel et la chose donc seuls nos jugements peuvent être considérés comme vrais ou faux.

B. La Vérité et croyance

Il est intéressant aussi de se demander si la Vérité est une croyance ou si la croyance s’oppose à la Vérité est la base de la Croyance en toutes les religions, Jésus Christ dit même « Je suis la Vérité ».

C. la Vérité selon Socrate

Pour Socrate, la Vérité n’est pas un simple savoir que l’on apprend tous les jours, en effet il pensait que la Vérité était une partie de nous et que seul l’Homme détient le pouvoir de la réveiller, cette Vérité brûle de se manifester. Socrate se considère comme étant l’accoucheur de la Vérité dans l’esprit de l’Homme. Nous verrons dans une prochaine partie que Socrate est en ce sens rejoint par Platon. C’est l’éveil de l’intelligence.

II) La Vérité comme étant une libération

A) La délivrance de l’ignorance

L’ignorance enferme l’Homme et est capable de tuer ou de faire mal. L’ignorance est le fait de ne pas savoir, de ne pas posséder une certaine connaissance. Etre ignorant aujourd’hui c’est regarder une éclipse sans lunettes de protection ou partir dans un pays Equatorial sans médicaments contre le paludisme ou sans vaccin contre la fièvre jaune. En cela il est clair qu’on peut dire que l’ignorance blesse plus que la Vérité, et dans ce cas là, la découverte de la Vérité est primordiale pour l’Homme car elle lui sauve la vie. Une des raisons aussi que l’Homme veuille accéder à la Vérité, est qu’il en a été trop longtemps privé, par exemple pendant plusieurs siècles les messes étaient célébrées en latin, ce qui empêchait le Tiers Etat d’accéder aux paroles bibliques, l’essence même de la Vérité chrétienne. Pour prendre un exemple plus récent, la question des méfaits ou des bienfaits de la colonisation est aujourd’hui d’actualité, mais la vérité sur la colonisation n’est encore pas accessible à tous et encore des gens sont dans l’ignorance et donc en quelques sortes exclus, notamment les jeunes.

B) L’allégorie de la caverne de Platon

A travers l’allégorie de la caverne que l’on trouve dans le livre VII de la République, Platon place l’Homme dans une condition d’ignorance, en le plaçant dans un monde obscure, un monde où la lumière n’est pas. Cette lumière qui personnifie la lumière de la connaissance manque à l’Homme, mais ce monde a une ouverture sur la lumière sur la connaissance, sur la Vérité. Ce qui montre que l’Homme n’est pas condamné à l’ignorance et qui peut accéder à la Vérité. Tout cela est mis en scène par des prisonniers d’une caverne avec leurs jambes et leur cou enchaînés depuis leur enfance. Platon montre en fait que ces Hommes sont emprisonnés par leur ignorance, la clef de leur chaîne est nul autre que la lumière, la Vérité et que eux seuls peuvent y accéder. Leur principal crime est le fait qu’ils croient savoir alors qu’ils ne savent rien alors que le philosophe lui est conscient qu’il ne sait pas, ce qui le rend Grand, la découverte de la Vérité détache ses chaînes et le libère des illusions. Cette allégorie peut être soutenue par l’exemple suivant, la découverte de l’héliocentrisme de Galilée a été rejetée par l’opinion publique, qui était convaincue que la Terre était au milieu de l’univers bien que celui-ci avait de solides démonstrations.

C) La Vérité est la source du progrès

La Vérité a permis à l’humain de sortir de l’ignorance et a été le moteur qui l’a conduit à la connaissance de soi est du monde qui l’entoure. C’est en cela une liberté et rejoint la Genèse, « La Vérité vous affranchira ». Elle a permis aux grands Hommes de démentir toutes les erreurs antagonistes comme Aristote qui démenti que la Terre était plate, elle éclaire les Hommes, en effet l’on pu voir la fausseté de certains alchimistes qui prétendaient pouvoir créer de l’or à l’aide de formules. Grâce à la Vérité, l’Homme a des repères, mais nous allons voir que pour certains Hommes il est préférable que la Vérité n’existe pas.

III) La remise en question de la Vérité

A) Le renoncement à la Vérité

Certain philosophe pense que l’Homme ne doit pas aboutir à la Vérité, bien qu’ils aient des façons de penser différentes. En effet, Sartre est plus direct quand il dit que la révélation de la Vérité de l’existence aboutit à l’absurdité. « C’est dans un sens aussi restreint que l’homme veut seulement la vérité : il convoite les suites agréables de la vérité, celles qui conservent la vie; envers la connaissance pure et sans conséquence il est indifférent, envers lés vérités préjudiciables et destructives il est même hostilement disposé. » Nietzsche veut en fait dire que l’Homme ne veut pas la Vérité pour elle-même, c’est-à-dire la connaissance et la délivrance de l’ignorance comme on le croit. En effet, l’Homme a tendance à choisir sa Vérité selon Nietzsche, si cette vérité le dévalorise, il ne l’acceptera pas, c’est en effet ce qui s’est passé avec la théorie de Darwin qui place l’Homme dans l’évolution animale, et cette théorie à été violemment réfuté par l’église car elle contredisait l’Ecriture, alors que si Darwin avait prouvé que l’Homme descendait d’Adam et Eve il aurait été adulé par l’église, car il aurait mis fin au doute des gens. C’est ce que Nietzsche veut dénoncer, il recommande même à l’Homme de rester dans l’illusion et de renoncer à la quête de la Vérité. Le sceptique est proche de la pensée de Nietzsche car il dit que tout objet est relatif, c’est-à-dire que personne ne perçoit une chose de la même façon, par exemple une personne peut dire que l’acteur qui joue dans ce film n’est pas très doué alors qu’une autre personne le trouve plein de talent. C’est pourquoi le sceptique propose de n’émettre aucun jugement.

B) Le cogito, la seule certitude

Descartes déclare que la seule certitude que l’Homme doit avoir, c’est le cogito, c’est-à-dire « je pense donc je suis », pour lui, seul ce cogito est irréfutable, il conclut donc que si une chose peut être démontré comme le cogito alors elle est vraie. Pour lui, la Vérité ne doit pas être comparé aux choses mais par rapport à cette intuition certaine .

C) L’opinion publique

Pour l’opinion publique, la Vérité n’est pas toujours bonne à dire, en effet elle peut blesser et donc est éviter par les Hommes. Par exemple, lorsqu’un médecin doit annoncer à son patient qu’il va mourir, il préfère s’abstenir ou encore lorsqu’un homme renonce à dire à ses parents qu’il est homosexuel par peur de les blesser, il préfère s’abstenir et ainsi vivre dans le mensonge. L’opinion publique semble avoir peur de la Vérité ou de la découverte de la Vérité, en effet, on assiste parfois à des parents qui pensent que la philosophie en terminale est trop tôt pour l’enfant, alors que la philosophie est le principe même de la quête de la Vérité, n’est ce pas plutôt par crainte ou refus de la vérité ?

Conclusion

En conclusion, en peut dire que les opinions sur la recherche de la Vérité étaient, sont et seront toujours aussi mitigés, certains Hommes préfèrent rester dans l’illusion, dans l’ignorance par crainte, refus de la Vérité ou pour être aussi peut être plus libre (par exemple faire des actes dangereux comme si la mort ne nous concerne pas). D’un autre côté, certains Hommes sont à la recherche de la Vérité à tout prix et passent par tous les moyens pour parvenir à la Vérité ( philosophie, religions, etc…) même les pires (sectes).

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucune note pour le moment)
Loading...

Poster un Commentaire

avatar