Comment traduire une phrase de version en latin ?

Qui scribit bis legit ("Qui écrit lit deux fois") - Citation latine

De nos jours, la langue latine, si elle est considérée comme une langue morte, reste et restera le fondement de notre langue française actuelle. Elle définit nos mots, notre système grammatical, mais aussi la perception que nous avons de la linguistique moderne. Ca n'est donc pas un hasard que, selon un sondage organisé par Le Figaro, une personne passe 250 heures de sa vie à étudier le latin. Apprendre le latin, c'est donc apprendre une autre langue, où les références sont résolument différentes, et où l'ordre des mots n'est pas le même qu'en français, par exemple. Ce même ordre est parfois source de méprises ou d'erreurs communes, qui s'installent lorsqu'il s'agit de traduire des phrases du latin au français. C'est ce que l'on appelle la version, souvent catégorisée comme "difficile" auprès des élèves. En réalité, il suffit de maîtriser quelques bases et quelques outils, de sorte à simplifier cet exercice pourtant si formateur. Et bien devinez quoi ? On a quelques petits conseils à vous donner, vous nous suivez ?

Le principe de la version et de la traduction

Comment rendre une phrase latine plus actuelle ? Une version, c'est avant tout un processus réfléchi, qu'il faut penser pour traduire le latin !

Spes proemii laboris est solatium  ("L'espoir de la récompense adoucit la fatigue du travail") - Citation latine

Avant même de s'attaquer à la substantifique moelle, au coeur du problème que peut représenter la version, il faut assimiler et comprendre en quoi traduire est un véritable exercice, et une véritable technique. On pourrait penser que traduire une phrase du latin au français relève de la simple retranscription de mots d'une langue vers une autre. Or il n'en est rien, puisque la traduction est un véritable acte d'interprétation. En effet, en cherchant à exprimer une phrase semblable dans une autre langue - quelle qu'elle soit - il s'agit là moins de s'entraîner à maîtriser une langue qu'entraîner son cerveau à être clair et fluide dans sa réflexion, intelligible en somme ! Certes, avoir des connaissances latines est la base pour réussir à faire une version, mais savoir contextualiser les choses correctement, sans trahir le propos de l'auteur, est tout aussi important pour la bonne compréhension. La version n'est donc pas un simple exercice bête et méchant de grammaire, mais bien un rendez-vous de la pensée qui, dans une perspective globale, va nous permettre d'ouvrir notre esprit en plus de devenir un vrai latiniste, plutôt prometteur, non ? Bon, après avoir posé ces bases, place à la méthodologie de la version pure et dure !

Superprof

Chercher le verbe conjugué en latin pour faire une version

Quelle est la différence entre une version et un thème en latin ? Une phrase latine, c'est avant tous des éléments, qu'il faut analyser avant de les traduire !

Lors qu'on décide de s'attaquer à une phrase latine, quelques petits éléments peuvent s'imposer comme des bases, comme des repères de construction, pour pouvoir mieux s'y retrouver et traduire le plus finement possible. Le verbe fait partie de ces supports sur lesquels il ne faut pas hésiter à l'appuyer, tel un socle de phrase. Prenons un exemple avec la phrase suivante : 

Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferrenon possumus.

Dans cette phrase, assez basique, la première étape consiste donc à chercher le verbe. Ici, c'est le verbe "pouvoir", qui est conjugué : "non possumus", avec la marque de la négation. Pour mieux en assimiler les rouages, il faut donc réussir à trouver à quel temps, à quel mode, et à quelle personne ce verbe est écrit. Alors, vous avez trouvé ? "Non possumus" est ici conjugué à la première personne du pluriel, au présent de l'indicatif. La préposition "non" indique tout simplement la négation. La traduction sera donc "nous ne pouvons pas". Élémentaire !

Chercher le sujet en latin pour faire une version

En latin, lorsque le sujet est exprimé, il est forcément placé au nominatif. C'est grâce au verbe que l'on va alors pouvoir savoir s'il est au pluriel, ou bien au singulier. Petite astuce, il peut arriver que le sujet ne soit pas exprimé, c'est très courant en latin. Dans ce cas, cela veut dire que qu'il est induit par le verbe, c'est donc vers ce dernier qu'il faudra se tourner pour traduire au mieux la phrase. Ainsi, dans la phrase d'exemple, le sujet est "nous"

Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferrenon possumus :.Nous ne pouvons pas

Plutôt logique le latin finalement !

Chercher le C.O.D. pour faire une version latine

Comment savoir si une phrase latine est simple à traduire ? Le latin s'est distillé dans nos vies comme une langue de renom, que traduire en français peut être intéressant sur beaucoup de plans.

Dans la phrase que l'on étudie depuis tout à l'heure, et dans le latin en général, le complément d'objet direct est toujours à l'accusatif. Une règle qui vaut dans tous les cas où on retrouve un COD. Car oui, dans une phrase latine, il n'y en a pas toujours ! Ainsi, le complément d'objet direct peut être un nom, mais aussi un groupe nominal, un pronom, etc. Une diversité de formes qui rend sa traduction parfois un peu subtile, mais c'est aussi ce qui fait la charme de la langue latine et de la version non ? 

Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferrenon possumus. Dans cette phrase donc, le verbe à l'infinitif ferre est le COD du verbe possumus. Victoriam est le COD du verbe ferre. Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferrenon possumus - Nous ne pouvons pas porter la victoire

Alors, challenge accepted ?

Chercher le C.O.S ou le C.O.I dans une version latine

En latin, le complément d'objet second et le complément d'objet direct sont toujours au datif. Un élément de taille qui vous aidera lors des versions. Et dans notre exemple, il n'y en a pas. La question ne se pose donc pas, mais il est important de retenir cette information, si le cas venait à se présenter.

Chercher le ou les compléments circonstanciels pour traduire le latin en français

Comment devenir traducteur de latin ? Une phrase latine peut faire peur lorsqu'il s'agit de la traduire, et pourtant, en l'analysant bien, tout se passe simplement !

Dans une phrase latine, quand vient le moment de traduire cette dernière en français, il faut se souvenir que les compléments circonstanciels sont à l'ablatif. Ils peuvent également être marqués par une préposition (comme ab, cum, de, in pro, etc.), elle même suivie du cas souhaité (accusatif ou ablatif). Par exemple, ici, nous pouvons noter :

Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferrenon possumus - Nous ne pouvons pas porter la victoire contre les ennemis sans nos courageux soldats.

  • ex hostibus : contre les soldats
  • sine fortibus militibus nostis : sans nos courageux soldats

Vous avez saisi le principe ? Superbe, place à l'étape ultime de la version latine !

Vérifier que la phrase traduite du latin a un sens

Et oui, cela peut paraître bête, mais on a souvent tendance à vouloir bâcler une version lorsqu'on pense cette dernière terminée. Or, cela entraîne souvent des erreurs d'étourderies, qui sont notamment dues au fait que relit mal, voire pas, son texte final. Comme on le précisais au début de cette leçon, traduire un texte, qu'il s'agisse du latin, de l'espagnol ou de l'esperanto, c'est contextualiser une pensée, un style d'écriture, et pour ce faire, procéder en mot à mot est parfois une erreur qui entraînera des contresens. La relecture est donc une partie cruciale de la version. Vous pouvez réaliser que certains mots donnent un sens plus proche de la version originale si on en change la place, si on y substitue un synonyme plus précis, etc. Tout dépend du contexte ! Ainsi, ici :

Sine fortibus militibus nostis victoriam ex hostibus ferre non possumus - Sans nos courageux soldats, nous ne pouvons pas remporter la victoire contre les ennemis.

N'hésitez pas à vous aider d'un lexique et des déclinaisons latines pour traduire une phrase ! Vous allez voir, la version, c'est un jeu d'enfant qui, si on arrive à se débrouiller, devient vite un plaisir !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,26/ 5 pour 34 votes)
Loading...

Thomas

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide
avatar
11 Fils de commentaires
3 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
8 Auteurs du commentaire
Thomas DUPONTzak Aurélie Le donateur Auteurs de commentaires récents
mania12
mania12
Invité
16 Jan.

Merci beaucoup, c’est très bien écri, mais pourrais nous donner quelques phrases à traduire??

zak
zak
Invité
14 Mar.

Vestibulum esjus est, in quo colossus istius effigie stabat

M. GARDE
M. GARDE
Invité
18 Jan.

Très bonne initiative de la part d’un élève! Attention au français, « il peut » et non « il peux », sans doute une coquille! Continue!

Choco-Banane
Choco-Banane
Invité
20 Jan.

Merci pour vos commentaires. Je mettrai des phrases à traduire bientôt, quand j’aurai un peu plus de temps.

mehdi0215
mehdi0215
Invité
13 Sep.

merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

galopelo
galopelo
Invité
23 Déc.

j’ai bien lu la technique pour traduire une version mais j’ai cependant encore du mal pouvez vous m’aider à traduire cette phrase :
Poeni enim civitati Messanae, in illa insula positae saepe oberant
j’ai trouvé :
Car la ville de Messine Carthaginoise, cela, souvent ils étaient allés dans l’île disposant
mais ça ne veux rien dire 🙁

terminator
terminator
Invité
11 Juin.

merci ça m’a beaucoup aider franchement un grand merci au créateur de ce site et c’est vrai que des phrases a traduire ça peut etre pas mal du tout.un grand bravo quand meme

Juan
Juan
Invité
8 Oct.

simple et logique

Pascou
Pascou
Invité
23 Jan.

Merci, clair et concis. Manque plus qu’un bon lexique hors ligne.
PS, une faute de frappe, peut être quand au chapitre COS et COI, il s’agit de complément d’objet second et complément d’objet indirect. Me trompe-je ?

Le donateur
Le donateur
Invité
17 Fév.

Demain si j’ai une Bonne note a Mon devoir… je vous ferait un don, selon ma note😉

Aurélie
Aurélie
Administrateur
18 Fév.

Bonjour,

Merci pour votre commentaire et bon courage pour votre devoir ! 🙂

zak
zak
Invité
14 Mar.

Bonsoir pourriez vous m aidez a traduire cette phrase svp?
« Vestibulum ejus est, in quo colossus istius effigie stabat

DUPONT
DUPONT
Invité
6 Nov.

Bonjour, très sympa ces explications qui m.auraient été bien.utiles 25 ans en arriere…. Pourriez vous.svp.me faire un traduction de 4 mots en.latin ? C est pour mon tatouage et je ne voudrais pas me.planter vous comprenez ! Le.probleme c est que sur les traducteurs en ligne je trouve des versions différentes.
Merci par avance de votre réponse

ED