Sujet

Pourquoi la lettre est-elle un moyen privilégié de connaître la personnalité de quelqu’un? En quoi est-elle plus parlante qu’un portrait dressé par un tiers. Vous vous appuierez sur vos connaissances et vos lectures personnelles.

Plan

Introduction

I - En quoi la lettre dévoile t’elle par son contenu?

Transition

II - En quoi la lettre dévoile t'elle par son style?

Conclusion

Introduction

La lettre dévoile par son contenu, certaines lettres contiennent un vrai portrait de leur auteur. Nous pourrions citer les Mémoires de deux jeunes mariés de Balzac, on voit l’un des personnages, la jeune Louise de Chaulieu dresser son propre portrait et s’auto analyser dans le détail, « mes yeux bleu ne sont pas bêtes, ils sont fiers… ». Dans le cadre de notre étude, nous tenterons de nous interroger sur le concept de lettre en littérature en tant qu’elle est un moyen privilégié de connaître la personnalité de quelqu’un. Nous nous demanderons en quoi et comment la lettre dévoile tant au niveau du contenu que du style.

Développement

I - En quoi la lettre dévoile t’elle par son contenu ?

Nous savons que la lettre dévoile par son contenu dans la mesure où elle reflète parfois un portrait d’auteur. Dans ce cas de figure, le lecteur a une idée précise de l’état d’esprit de l’artiste, nous pourrions ainsi citer les Mémoires des deux jeunes mariés de Balzac. Le contenu de la lettre reflète fatalement l’état d’âme de l’épistolier ne serait-ce que par les thèmes qu’elle aborde, ces derniers en effet sont révélateurs comme on peut le voir dans les lettres de Voltaire qui dénonce tout comme dans ses contes philosophiques, le fanatisme et l’intolérance religieuse qui sont des préoccupations chères au siècle des lumières, ainsi que le souligne sa correspondance avec Frédéric de Prusse.

Transition :

Nous retrouvons de sorte les deux fonctions essentielles du conte philosophique, plaire et instruire. La lettre peut par conséquent être l’occasion de révélations et de dénonciations diverses de même qu’elle peut  contenir un portrait de l’auteur tout en trahissant par les thèmes qu’elle aborde l’état d’esprit. Cependant, si le contenu est significatif au niveau sens, la lettre ne l’est pas moins au niveau du style.

II - En quoi la lettre dévoile t'elle par son style?

Au-delà du contenu, la dévoile tout autant par son style, en effet elle peut rendre compte de beaucoup de choses par ses mensonges ou encore par ses omissions. Nous pourrions citer à l’appui, Rousseau qui, dans sa correspondance avec Madame de Francueil se révèle au lecteur, exempt de défauts. Nous pourrions ajouter la correspondance de Voltaire avec Frédéric de Prusse, correspondance dans laquelle il s’est forgé une image à son avantage dans le but de paraître à son avantage. Il va par conséquent de soi que la lettre si elle dévoile par son contenu, dévoile en outre par son style et que même l’omission est révélatrice de l’intention de l’épistolier. La réalité ainsi transfigurée parle d’elle-même. Les mots ainsi choisis trahissent plus que ceux que l’on peut utiliser pour s’exprimer lorsque l’on n’a rien à cacher ou aucune intention de laisser entendre. Le mensonge, le non-dit ou l’omission  deviennent dès lors plus explicites que les mots eux-mêmes, l’intention en fait transparait sans que l’épistolier ne s’en rende compte.

On peut ainsi affirmer que les lettres trahissent du fait de leur contenu et de leur style les rapports que l’auteur entretient avec son ou ses correspondants. Il va de soi que la lettre implique un destinataire et implique dans ses rapports avec autrui.

Conclusion

La lettre trahit donc l’épistolier, car les relations qu’une lettre laissent entrevoir entre l’auteur et son correspondant permettent de le percevoir dans ses rapports avec autrui, au même titre qu’une conversation. Le contact est authentique concernant le portrait dressé, il n’y a aucun intermédiaire. La lettre peut dévoiler par son contenu, par son style et elle peut aussi comme nous l’avons vu dévoiler par ses omissions ou ses mensonges ou bien par son expression, elle trahit ses rapports que l’épistolier entretient avec ses correspondants. Nous pourrions nous demander si l’écriture épistolaire n’est pas autobiographique par définition au même titre que le roman.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide