La dissertation (notée sur 16 en 1ère générale et sur 14 en 1ère STI2D, ST2S, STG et STL) est l’un des 3 travaux d’écriture. Elle se présente sous forme d’une question à partir de laquelle vous devez mener « une réflexion personnelle et argumentée » ; cette question porte nécessairement sur l’un des objets d’étude du programme, abordés en classe pendant l’année.

La question posée, sous diverses formes, vous demande de produire un texte argumentatif (=Thèse + arguments avec illustrations par les textes).

Démarche

Analysez le sujet

-relevez les termes importants, les mots-clés du sujet, de la citation s’il y en a une.

-demandez-vous à quel(s) objet(s) d’étude renvoie le sujet c.à.d

  • La poésie

  • L’argumentation (convaincre, persuader, délibérer : essai, conte philosophique, fable)

  • Le théâtre : formes et représentations

  • Le roman

-comprenez bien ce qu’on vous demande en analysant la consigne qui accompagne le sujet et en particulier le verbe introducteur de cette consigne. Il peut s’agir pour vous de :

  • discuter une thèse=montrer les limites de la position, explicite ou implicite, exprimée dans la question, puis proposer une synthèse personnelle (Vous discutez cette affirmation dans quelle mesure peut-on dire que, partagez vous l’opinion de êtes-vous d’accord avec la proposition de…)

  • développer la thèse de l’auteur cité (commenterez, montrerez, expliquerez, justifierez…)

  • comparer 2 points de vue (Que pensez-vous de… qui affirme que « … » alors que … estime que « … »?)

-Formulez la question qui synthétise le sujet sous la forme d’une problématique claire

Recherchez des idées au brouillon (phase de « remue méninges »)

Il s’agit de chercher des arguments et des exemples pour nourrir votre réflexion argumentée

-Faites appel à vos connaissances provenant :

  • des points théoriques adsorbés en classe dans le cadre du travail sur l’objet d’étude

  • des textes étudiés (dans les G.T ou dans le cours)

  • des œuvres intégrales étudiées (en lecture analytique ou en lecture cursive)

  • de lectures personnelles passées ou de votre culture générale (prenez en compte votre destinataire : adulte, cultivé, en particulier sur le plan de la littérature. Vous éviterez des références à des œuvre peu connues des adultes, à des œuvres mineures, à des film (=hors champ littéraire

-Tirez ensuite des arguments et des exemples correspondant à la question dans les texte du corpus.

Élaborez un plan

-Classez les éléments par regroupement :

  • en éliminant ceux qui sont hors sujet, sans rapport avec la problématique.

  • En les enrichissant par des citations, des exemples : ne vous contentez pas de les mentionner mais commentez-les pour en faire des arguments

-Établissez un plan détaillé. Vous devez parvenir à un raisonnement en plusieurs parties :

  • présenté de manière logique et progressive (= du moins au plus important)

  • sans disproportion quantitative trop marquée entre ces parties.

  • Deux grands types de plans sont possibles :Le plan dialectique (I-thèse;II-antithèses ou limites de cette thèse ; III- changement de perspective.)et le plan analytique ou thématique (I-thème1, angle1, origines du problème ; II-thème2 , angle2, description du problème ; III-thème3, angles 3, hypothèses de résolutions du problème.)Ce plan s’applique s’il n’y a pas de discussion.

  • Selon la « matière » dont vous disposez pour chacune des parties, vous pouvez faire des deux derniers points une seule partie, ou bien vous servir de la dernière comme un élargissement de la conclusion.

  • Votre plan au brouillon doit contenir les titres des parties (I;II;III) ; les titres des sous parties ou arguments (A;B;C) ; les exemples qui illustreront votre argumentation. Vous penserez à vérifier que tous les exemples appartiennent bien au genre adéquat (ne citez pas Dom Juan pour une dissertation sur le roman)

4- Rédigez l’introduction et la conclusion au brouillon. Elles sont de longueur équivalente et sont fondamentales car elles nouent et dénouent le contact avec le correcteur.

5- Rédigez chaque phrase introductrice de paragraphe au brouillon, chaque transition entre les parties, de manière à assurer un fil conducteur à votre devoir.

6- Rédigez vos paragraphes soit directement sur la copie, soit préalablement au brouillon.

7- Relisez votre copie en veillent d’abord à la logique de votre raisonnement, la précision de vos développements et de vos exemples. Relisez ensuite en veillant aux fautes d’expression.

Introduction

1-Accroche : phrase qui annonce le thème central du sujet de manière accrocheuse (citation, question, paradoxe…)

2-Rappel du sujet en reprenant les termes s’il est court, en le reformulant s’il est long. Il faut faire comme si le sujet n’était pas connu du correcteur.

3-Annonce du plan : Préférez des termes logiques (après avoir…, non seulement…mais aussi,cependant) à des termes chronologiques (D’abord, ensuite…)

Rédaction

– Séparez les moments de la dissertation par un saut de ligne ou un signe. (Introduction/ I / II /III/conclusion)

-deux ou trois parties.

-Chaque partie est constituée de deux ou trois paragraphes ou sous parties. Elles comprennent :

  • une phrase introductrice de paragraphe (connecteur logique+ annonce de l’idée directrice de la sous partie (=l’argumentation). Dans les paragraphes I-A,II-A et III-A, vous aurez annoncé également la partie.

  • Un argument

  • le développement de cet argument (précisions, explication)

  • des illustrations commentées en conservant bien le fil de ce que vous voulez démontrer. Il peut s’agir d’un citation exacte (d’un des textes du corpus par exemple, ou mieux d’un texte étudié en classe et dont vous auriez mémorisé les paroles exactes), ou l’étude d’un personnage littéraire, un événement important de l’Histoire littéraire, la vie d’un auteur…

  • Phrase conclusive de paragraphe qui rappelle l’idée directrice en la formulant différemment.

– Cherchez à ménager des transitions (=mots de liaison ou phrases) entre les diverses parties.

# évitez l’absence de composition : catalogue de remarques disparates, suite d’exemples sans visée argumentative dans la perspective de la question posée.

Conclusion

1- Faites un bilan récapitulatif des grandes idées du plan du devoir (en le reformulant par rapport à l’introduction)

2- Apportez votre réponse, sous forme de synthèse, aux questions abordées, à la problématique énoncée en introduction.

3- Élargissez votre réflexion en ouvrant sur d’autres perspectives : un problème littéraire, universel, lié à l’objet d’étude, en rapport avec la question initiale, à l’aide de votre culture littéraire, artistique, historique. Votre dernière phrase doit pouvoir encore résonner comme une chute ou une question importante dans la tête de votre examinateur au moment où il met la note.

# Ne « plaquez » pas une réflexion ou une citation, même jolie, sans rapport avec le sujet !

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide