Identifier le livre

Auteur du livre : CORNEILLE Pierre

Titre :
Le Cid.

Date de publication :   1637.

Edition/ collection/ nombre de pages :
Edition Hachette / Collection : Les Classiques Hachette / 191 pages (129 pages environ de texte intégral)

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (94 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (41 avis)
Koffi felicien
20€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (52 avis)
Cristèle
45€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (56 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Louis
5
5 (35 avis)
Louis
45€
/h
1er cours offert>

Eléments biographiques

Pierre Corneille est un auteur du 17e siècle, il naquit en 1606 à Rouen dans une famille plutôt aisé. Il suit ensuite une carrière de droit puis en 1629 sort sa 1ére création qui est une comédie nommée Mélite.  Il créa alors dans sa vie beaucoup de comédies. Sa 1ére tragédie fut Médée en 1635. Puis en 1637 Pierre écrit Le Cid, et il fut un immense succès. C'est grâce à cette fabuleuse pièce qu'il fut connaître de tous.  En 1641 il épouse Marie Le Lampérière avec qui il aura sept enfants. En 1647 Corneille est reçu à l'Académie française. Il triompha avec Andromède puis avec Œdipe. Mais en 1670 des rivalités prirent ampleur avec Racine. 1674 échec de 4 pièces, il cessa d'écrire. Il mourra un 1er octobre 1684 à Paris.

Résumé

Cette tragi-comédie est une pièce composée de 5 actes en vers de 12 syllabes (alexandrins). Le comte de Gormas, Don gomès a donné un soufflet à Don Diègue.Don diègue veut donc un duel contre Don gomès, mais étant donner qu'il est trop vieux (Vers 270-271 : Mais mon âge a trompé ma généreuse envie, Et ce fer que mon bras ne peut plus soutenir »). Il ordonne à son fils, Don Rodrigue de le venger. Malheureusement pour celui-ci, Don gomès et le père de Chimène sa bien-aimée. Rodrigue est alors soumis à un dilemme crucial : L'amour ou l'honneur. Il finit par choisir l'honneur et il décide alors de venger son père un affrontant Don gomès. Il tue Don gomès et venge son père. Par la suite il court chez Chimène pour qu'elle le tue de sa main. (Acte III scène 4, vers 961-962 : «  Ton malheureux amant aura bien moins de peine, A mourir par ta main qu'à vivre avec ta haine »). Mais Chimène avoue qu'elle ne le hais point, qu'elle ne peux le tuer se propre main mais qu'elle veut tout de même le poursuivre pour l'honneur de son père. Don Diègue conseille alors à son fils de faire une guerre et d'y revenir vainqueur juste pour l'amour de Chimène, il s'exécute. Il revient vainqueur tout le monde ne parle que de lui. Mais Chimène souhaite pour être sure que Rodrigue est un héros, qu'il y aie un duel. Elle épousera le vainqueur. Don Fernand se propose alors. Don Fernand revient du duel avec une épée ensanglantée. Chimène contre toute attente s'emporte de fureur et de haine contre Don Fernand pour avoir tuer son amour. Après avoir vu que Chimène avait toujours des sentiments pour Rodrigue, don Fernand lui explique que Rodrigue lui a laissé la vie sauve mais que c'est lui le vainqueur. Dès lors leur amour peut s'élever au grand jour. La pièce se finit lorsque le roi propose à Rodrigue de partir en guerre.

Portrait d'un personnage

Chimène : Fille de Don Gomès qui est Comte de Gomas, elle est amoureuse de Rodrigue, et à pour gouvernante Elvire.

Chimène est une jeune fille amoureuse de Rodrigue mais lorsqu'il tue son père, elle le poursuit en justice et souhaite qu'il meurt. Seulement quand il lui demande de le tuer elle refuse et avoue vers 963 : «  Va je ne te hais point ». Malgré l'honneur qu'elle veut sauver pour son père Chimène est épris d'amour pour ce cher Rodrigue et ne peut le tuer elle-même. D'ailleurs à la fin du livre lorsqu'elle apprends – alors que ce n'est pas vrai – sa mort elle s'emporte et insulte celui qui l'a fait. Malgré qu'elle dit vouloir le poursuivre, elle l'aime au plus au point.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,29/5 - 7 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !