Comment répondre à la question sur un
corpus ?

( Seconde – Intellego.fr )

Il vaut mieux travailler
la question au début de l'épreuve. Elle peut vous aider à mieux
comprendre les textes et à mieux les utiliser pour la partie
écriture.

Pour composer la réponse
il faut :

- Un paragraphe de
présentation qui annonce de manière synthétique tous les
documents du corpus ( auteur, titres soulignés, époque, thèmes )
mais aussi qui reprend la question qui vous est posée.

- Deux, trois
paragraphes de développement qui répondent à la question posée
de manière structurée et surtout pas en passant en revue chaque
document l'un après l'autre.

La question porte
généralement sur :

- Les thèmes (
repérer si tous les textes véhiculent la même thèse, s'ils se
contredisent, se complètent... ).

- Les registres (
pathétique, tragique, comique, polémique, épique, fantastique...
).

- Les genres (
roman, poésie, théâtre, genre argumentatif ).

- Les caractéristiques
des genres ( convaincre / persuader ; conte / essai / fable ;
nouvelle / conte / roman ; tragédie / comédie ; sonnet / ode /
balade ; poésie ludique / poésie engagée / poésie lyrique... ).

Chaque paragraphe permet
de vérifier à la fois votre connaissance du cours et votre capacité
de réflexion personnelle. Il faut comparer les textes. Il est
nécessaire d'illustrer votre réflexion par des citations courtes
extraits des documents : chaque document doit avoir été cité une
fois. Chaque exemple relevé doit être entièrement rédigé au sein
d'une phrase qui s'intègre dans le cours de la réflexion.

- Un paragraphe-bilan,
qui répond de manière synthétique à la question sans prendre
appui cette fois sur les exemples.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !