Recherches initiales

L’auteur : Stendhal, dit Henri Beyle, 1783-1842 Paris, d’une famille bourgeoise qu’il aime peu, sa mère meurt quand il avait 7 ans ; séjour en Italie pour la campagne où il est nommé sous-lieutenant, de retour à Paris : se fait une place dans les succès littéraire ; participe aux guerres napoléoniennes ; chute du 1erEmpire : retourne en Italie et écrit plusieurs œuvres autour de l’Italie et de l’amour. Puis retour en France où il est ruiné par la mort de son père, entre dans le milieu littéraire, et publie des essais, roman, journaux. Il est nommé consul à Civitavecchia où il s’ennuie et part voyager. Puis meurt et est enterré au cimetière Montmartre à Paris.

L’œuvre : roman (2e roman paru mais le 1e plus grand roman) influencé par la révolution de 1830.

Date de la première parution : 1830

Courant littéraire : réalisme

Analyse de la structure de l’œuvre

Le titre :obscur à première vue : significations essentielles du texte, fondé sur le principe de l’opposition de deux couleurs : le rouge = le sang, la passion, s’oppose ici au noir = deuil, de la mort.

La structure d’ensemble : 2 livres ; le 1e : 30 chapitres ; le 2nd : 45 chapitres

Le cadre spatio-temporel : ville de Verrières (M. De Rênal), séjour au séminaire, secrétaire chez M. De la Mole

Les personnages

Julien : héros du roman, est un personnage très ambigu. L’ambition sociale, l’ambition amoureuse, qui semblent ses principales passions, le conduisent au meurtre de Mme de Rénal. Il raisonne, calcule, et en triomphe par stratégie et par orgueil ; homme émouvant, orgueil et talent, mais son origine médiocre le rabaisse aux yeux de la haute société, et à ses propres yeux ; est un homme passionné, sincère, spontané et naturel

Mathilde de la Mole et Mme de Rênal incarnent deux formes opposées de l’amour, plus passionnel chez celle-ci, plus intellectuel chez celle-là.

Mme de Rênal, femme mariée, et mère de deux enfants, aime avec passion et tendresse, fin pathétique

Mathilde n’aime que par orgueil, lorsqu’elle se sent dominée, mais alors, avec fougue et enthousiasme, geste dramatique et spectaculaire quand elle a enterré la tête de Julien

L’action : Mr de Rênal, maire de Verrières, a choisi le jeune Julien pour faire de lui le précepteur de ses enfants. Julien se rend donc chez Mme de Rênal. Cette rencontre provoque chez l'un et l'autre une surprise et un choc qui évoluera en une véritable passion.
Par la suite, Julien se rendra coupable d'adultère en la personne de la femme de Mr de Rênal et après avoir été chassé par celui-ci exerce son pervers pouvoir de séduction en subornant la fille d'un autre maître qui se nomme Mathilde de la Môle qu'il aimera sans oublier son premier amour Mme de Rênal et la rendra enceinte.
Mme de Rênal l'apprendra et jalouse, elle écrit une lettre très compromettante pour Julien. C'est alors que celui-ci se rend à la messe ou assiste Mme de Rênal et tire deux coups de pistolet. Elle survit et a des remords de sa lettre.
Julien ira en prison et sera condamné à la peine de mort. En prison, il ne cesse de penser à Mme de Rênal qu'il aime passionément. Elle lui rend visite et veut le faire sortir mais cela ne suffira pas. Il fut guillautiné... Mme de Rênal est effondrée et meurt 3 jours après l'enterrement de son amant.

La narration

Focalisation : interne (Julien peut être décrit dans les yeux de Mme de Rénal), discours direct et indirect libre

Registres : dramatique car il crée la peur et l’inquiétude en mettant en scène la menace

Thèmes abordés

Adultère, amour, apprentissage, bonheur, classe social, femme, hypocrisie, jeunesse, laideur, mensonge, noblesse, orgueil, passion, province, révolte, séduction, société

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide