Introduction

Présentation de l'auteur:

Paul Verlaine est un poète français du XIXème siècle. Il a notamment écrit Poèmes Saturniens, Fêtes galantes et Les Poèmes maudits. Il est connu pour son histoire d'amour tumultueuse avec Arthur Rimbaud, avec lequel il a vécu une vie de débauche. Il gardera toujours une image de poète maudit. (Mais il le blesse accidentellement par balle et leur histoire d'amour se fini après les années de prison de Verlaine. Il retrouve sa femme qu'il a quitté pour Rimbaud et fini sa vie avec elle). Il aime beaucoup la musicalité des poèmes. Dans ses poèmes il décrit des choses de la vie quotidienne mais toujours avec musicalité. Son habituelle marque de fabrique est les vers impaire.

Présentation de l'œuvre:

Poèmes Saturniens est le recueil premier recueil de Paul Verlaine.

Situation du passage:

Notre poème est dans la première partie, dans « Melancolia ». Il est d'inspiration romantique, c'est un sonnet en alexandrin.

Lecture du texte

Reprise de la question:

Nous allons voir quelle femme est décrite dans ce texte. (Nous aurions aussi put voir ce que nous apprenons de Verlaine dans ce poème.)

Annonce du plan:

Nous allons voir dans un premier temps le contraste entre rêve et réalité, puis dans un second temps la femme rêvée.

Lecture analytique

I°/ Le contraste entre rêve et réalité

1) La confusion

  • Le poète brouille les pistes: Il utile une présent d'habitude, l'adverbe « souvent » (v.1), le pronom de démonstratif « ce » (v.1), et le mot « familier » (Titre), qui montre l'habitude. Mais aussi des mots comme « étrange » (v.1).

  • Le poète crée un rythme est confus et flou grâce à de nombreuses diérèse et enjambement.

  • La confusion est accentué par l'absence de lieu et de descriptions. On perd peu à peu pied.

2) Atemporalité

  • Ce poème est atemporel. Il est écrit au présent, et de nombreux présents de vérité général sont utilisé: « et que j'aime, et qui m'aime » (v.2). Il y a aussi deux verbes au passé: « exila » (v.11), « tues » (v.14). Ceci rend le poème hors du temps, comme les statues (v.12). (On oscille entre vie et mort, les personnages sont encré dans le temps?)

II°/ La femme rêvée

1) La femme aimé

  • L'amour est parfait: Il est partagé/ réciproque, « et que j'aime, et qui m'aime » (v.2). Les deux êtres se comprennent, « et me comprend » (v.4).

  • C'est un grand amour, le mot « aime » est utilisé 4 fois, au vers 2, 3, 4.

  • Leur amour est unique: anaphore « elle seule » (v.6, 7, 8). Il est aussi profond (leur amour n'est pas physique), il l'aime pour elle. Il aime toujours « la même » (v.3, pronom indéfini).

2) Une femme mystérieuse

  • La femme est mystérieuse, elle est « inconnue » (v.2).

  • Elle est indéfinie: « Et qui n'est, chaque fois, ni toute à fait la même / Ni toute à fait une autre, et qui m'aime et me comprend » (v.3-4).

  • Elle n'a pas de prénom: « Son nom? Je me souviens qu'il est doux et sonore » (v.10), et son apparence physique est confuse: « Est-elle brune, blonde ou rousse? Je l'ignore. » (v. 9). Elle est flou et « lointaine » (v.13).

3) Une femme qui n'existe pas

  • Au vers 6, l’interjection « hélas », exprime la tristesse du poète → Elle n'existe pas.

  • Au vers 11, « Comme ceux des êtres aimés que la vie exila ». C''est un euphémisme, qui souligne le fait que la femme est morte. Tous les êtres aimés par le poète sont morts, il est mélancolique. « Tues » (v.14) souligne aussi la mort.

  • Le rêve est au présent et la mort au passé, même si celle ci est la réalité.

Conclusion

Bilan:

Ce poème est pour Verlaine l'occasion de montré sa facette de poète, hypersensible et qui souffre. Pour lui, le rêve permet d'échapper à la réalité et de ce consoler de la disparition des êtres qu'il a tant chéri.

Ouverture:

La chute du dernier vers de ce sonnet, révélant la mort de la femme, peut nous rappeler la chute du poème: Le Dormeur du Val.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide