Un commentaire de texte est un exercice d'écriture. Il porte sur un texte littéraire assez court, dont il propose une analyse et une interpretation . Il se présente sous la forme d'une argumentation prouvant l'interêt du texte .

A]Trouver un plan avec le commentaire

1]Observer, analyser, interpreter le texte.

Comprendre le sens littéral, formuler les premières hypothèses.

Pour s'assurer de la compréhension du texte, il faut :

  • le lire plusieurs fois et chercher le sens des mots mal connus ;
  • prendre connaissance du paratexte : titre, date de publication, nom de l'auteur, chapeau, notes - et en tier des hypothèses.

Identifier les caractéristiques littéraires du texte .

Le texte se caractérise par :

  • le genre littéraire auquel il appartient ;
  • les formes de discours qu'il contient ;
  • les registres auxquels il recourt ;
  • les contextes de sa création : biographie de l'auteur, contexte historique, contexte littéraire et esthétique.

Repérer les procédés d'écriture .

Il convient d'observer, phrase à phrase, les marques de l'énonciation, le plan du texte, le lexique, les figures de style, la syntaxe et de les mettre en relation avec le sens du texte.

Etablir les liens avec l'objet d'étude, le corpus et la question.

  • Le texte à analyser est rattaché à un objet d'étude dont la connaissance permet d'approfondir l'analyse.
  • Le texte à commenter est inclus dans un corpus sur lequel une question "transversale" est posée : il faut en tenir compte pour commenter le texte.

2]Elaborer le plan.

Les règles à respecter.

  • Le commentaire est une argumentation : il défend des thèses (une pour chaque partie), à l'aide d'arguments (un argument dans chaque paragraphe) et d'exemples (c'est à dire de citations commentée).
  • Le plan ne doit jamais séparer les remarques sur le sens et les remarques sur la forme, qui sont toujours liées.
  • Les parties du devoir (deux ou trois, de longueur équilibrée) ne doivent pas être confondues avec les parties du texte : chaque partie doit permettre de commenter plusieurs passages distincts. On les classe par ordre croissant de complexité ou d'interêt.

La formulation des thèses et des arguments.

  • Les remarques récurrentes dans l'analyse permettent de dégager des axes d'étude. Ceux ci constituent  des thèses, c'est à dire des affirmations qui dégagent les centres d'interêt majeurs du texte.
  • Les arguments justifient les thèses par des observations sur le sens et la forme.
  • Les exemples sont des citations brèves et commentées.

Un cas particulier : le commentaire comparé de deux textes.

L'analyse initiale peut mettre en évidence les points communs et les différences entre les deux textes. Mais le devoir ne peut adopter un plan type : 1.Les points communs entre les deux textes. 2.Les différences. Le plan doit plutôt permettre une confrontation constante des deux textes, en fonction des centres d'interêt majeurs dégagés au cours de l'analyse.

B]Rédiger le commentaire

Le commentaire obéit traditionnellement à une série de règles qui codifient sa présentation et sa rédaction.

1]Réspecter les codes typographiques.

  • Des lignes sautées séparent l'introduction, les parties, la conclusion. Des alinéas (blanc en début de ligne) marquent la séparation entre deux paragraphes.
  • Les titres d'oeuvres sont soulignés, sans guillemets. Les titres de poèmes sont mis entre guillemets et ne sont pas soulignés.

2]Insérer correctement les citations.

  • Il faut délimiter les passages à citer : les citations doivent être très courtes et placées entre guillemets. Elles doivent illustrer très précisément l'argument à justifier.
  • Les mots cités, intégrés à la phrase rédigée, doivent y remplir une fonction grammaticale. Le recours aux parenthèses est à éviter.
  • Un vers entier doit être isolé sur une seule ligne.

3]Organiser le développement .

Les parties et les transitions.

  • Chaque partie du développement  s'ouvre sur une phrase qui formule l'axe d'étude.
  • Une phrase de conclusion partielle sert de transition avec la partie suivante.

Le paragraphe.

Chaque paragraphe s'ouvre par une phrase qui formule un argument, se poursuit par des références précises au texte, et se termine par une phrase qui rapelle le lien avec l'argument  ou l'axe d'étude.

4]Introduire et conclure.

  • L'introduction constitue un seul paragraphe et comprend trois étapes :

-Une entrée en matière insère le texte à étudier dans un ensemble plus vaste : le thème, le genre, l'époque;

-Une présentation du texte situe son époque, son auteur, son thème;

-Une annonce du plan du commentaire formule clairement les axes d'études retenus.

  • La conclusion comporte un seul paragraphe et se construit en deux étapes :

-Un bilan des analyses menées dans le développement ;

-Une ouverture vers d'autres textes, d'autres arts, d'autres époques.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide