Une fonction morale

• Le souci didactique

Conformément à son intention d'instruire en plaisant, l'apologue articule traditionnellement un récit et une morale qui vient l'expliciter, celle-ci pouvant revêtir un caractère religieux. C'est le schéma classique des fables de La Fontaine ou des paraboles (saint Luc, mais aussi Saint-Simon). Usant d'une comparaison, La Fontaine écrit dans la Préface de ses Fables: «Le corps est la fable; l'âme, la moralité.» Ce mode de composition peut toutefois être modifié. Diderot, qui détourne le genre en le mettant au service d'une cause jugée immorale, s'abstient de conclure, tout en conservant l'idée du caractère plaisant de l'apologue.

 

• L'effacement de l'enseignement moral

Dans les formes modernes, la morale tend à disparaître pour diverses
raison. L'explicitation finale peut en effet apparaître esthétiquernent
lourde, insistante. Le lecteur moderne préférera tirer lui même la
leçon du récit. En outre, dans un monde où la morale n'est plus
consensuelle, où les moeurs autorisent diverses opinions sur les sujets
les plus graves, l'apologue ne peut espérer imposer une morale. Enfin,
l'extension de l'apologue à des domaines très divers (politique,
histoire, voire métaphysique) en fait davantage un instrument de
réflexion et de débat
qu'un outil d'endoctrinement autoritaire. À cet
égard, le texte de Camus, qui met en scène de manière critique un
prêtre voulant imposer à ses fidèles son interprétation de la peste,
est un contre-exemple très révélateur. Le roman, dans son ensemble en
effet, apparaît au contraire comme un long apologue où s'affrontent des
convictions différentes, sans conclusion de l'auteur.

Une fonction critique


• La satire des moeurs

La vocation didactique de l'apologue conduit souvent à en faire
unusage critique. C'est par la dénonciation d'un vice, des
imperfections d'une société que l'apologue va tenter de faire passer
son enseignement. Ainsi, certaines fables de La Fontaine comme "Le Loup
et l'Agneau", "Les Animaux malades de la peste" dénoncent implicitement
dans leur morale les injustices de l'époque. De manière indirecte,
l'apologue se fait alors satire des moeurs ou du pouvoir.

Dans les récits utopiques, la critique implicite devient plus systématique. En offrant en miroire la peinture d'une société idéale, elle fait ressortir par contraste les imperfections, les inégalités, les absurdités de l'ordre existant; elle invite le lecteur à réfléchir et à prendre du recul par rapport à ce qui peut lui sembler au premier abord évident. Dans les contre-utopies, la satire se fait plus explicite, puisque celles-ci sont souvent la transposition dans l'imaginaire de sociétés réellement existantes et ne peuvent se comprendre qu'en référence au contexte historique. Ainsi, le monde d'Orwell est inséparable du totalitarisme, en particulier de sa vetrsion stalinienne.

 

• Un moyen de réflexion

L'apologue peut paraître, à l'origine, un genre rigide, dans la mesure où l'imposition finale d'une morale semble fermer sur elle-même sa signification et figer ainsi en une image définitive son enseignement. Dans ses versions anciennes, la partie narrative est en effet souvent brève, sèche, évitant tout ornement ou effet de style. (Tite-Live, Saint Luc,)

Mais l'apologue se révèle pourtant capable d'évolution et de souplesse.
La Fontaine, déjà, en augmentant la part du récit et en lui adjoignant
tous les agréments du pittoresque, transforme le genre. En outre, dans
la mesure où les récits ont souvent vocation à être exemplaires, ils
présentent une structure qui les rend propres à diverses
interprétations ou réemplois
.

Ainsi Saint Simon fait-il un usage inattendu du genre de la parabole. De même Rabelais renouvelle-t-il la fable des membres et de l'estomac en lui conférant un sens différent où les rapports de hiérarchie ont
laissé place à la conception plus égalitaire d'un échange généralisé
(p. 267). À cet égard, l'apologue peut être rapproché du récit
mythique
, qui, lui aussi, peut être indéfiniment réinterprété. Les textes de Montesquieu, le tableau de Bruegel sont révélateurs de cette parenté.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide