Recherches initiales

L’auteur

Albert Camus (1913-1960) : écrivain français, romancier, auteur de pièces de théâtre, journaliste. Il n’a pas connu son père et a passé son enfance avec sa mère en Algérie. Sa santé (tuberculose) ne lui permet pas de faire une carrière universitaire, il devient donc journaliste, puis fut résistant.

Albert Camus élabore une philosophie existentialiste de l’absurde résultant du constat de l’absence de Dieu et du sens de la vie.

Il reçoit le prix Nobel de littérature en 1957 et meurt d’un accident de voiture.

L’œuvre : pièce de théâtre

Date de la première publication : 1950, écrite quelques années après la guerre, inspirée d’événements réels qui ses ont déroulés au début du XXe s, et qui exposent l’attentat commis par un groupe terroriste révolutionnaire social en février 1905 contre le grand-duc russe Serge, oncle du tsar.

Camus a écrit cette pièce par respect et admiration pour des hommes et des femmes, qui ont été malheureux à la période de cet attentat.

Régime politique : république / démocratie

Courant littéraire : absurde et un peu de l’existentialisme

Analyse de la structure de l’œuvre

La structure de l’ensemble : 5 actes qui composent les 5 parties de l’attentat

Cadre spatio-temporel : en Russie (appartement des terrorismes, cellule de prison), vers 1905, durée 1 semaine et demi environ

Les personnages :

Stepan : terroriste, a été 3ans au bagne, il est froid, il veut de la discipline, est un active, amant de Dora

Dora : terroriste, la seule femme, sensible et attentionnée, amant de Stepan

Annenkov : chef des terroristes du parti socialiste révolutionnaire

Yanek : diminutif de Kaliayev, un poète, récemment adhéré au parti, Stepan se méfie de lui

Schweitzer : mort, ancien compagnon de Dora

Voinov : jeune, lui et Stepan se sont rencontrés en Suisse, Stepan se méfie un peu de sa jeunesse

L’action

  •  préparation du déroulement lors de l’explosion
  •  lâcheté de Kaliayev devant l’action (il ne pu lancer la bombe car il y avait des enfants dans la calèche)
  •   Voinov est fatigué et ne peut lancer la bombe alors Annenkov  lance la bombe pendant que Dora et Kaliayev parle de l’amour et du bagne (le Grand-duc est à présent mort)
  •  Kaliayev est emprisonné et doit livrer le nom de ses camarades s’il ne veut pas être pendu (il eu la visite de la Grande-duchesse)
  • Kaliayev a été pendu, alors Dora veut lancer la prochaine bombe pour le rejoindre

La narration

Focalisation : point de vue interne, respecte la chronologie

Enonciation : narration

Thèmes abordés

Les personnages s’interrogent sur leurs idéologies, qui se mêlent au terrorisme, qui leurs donne un caractère destructeur qui leur fait perdre leur innocence, qui est remise en question par l’acte mortel qu’ils vont exécuter et se questionnent sur la véritable signification de ce qu’ils s’apprêtent à faire. Après ce long mois d’attente : tuer serait le seul moyen de parvenir à un monde meilleur.

Les sentiments humains sont alors abordés. L’œuvre soumet l’idée que toutes les dictatures ne peuvent être soulevées par l’amour et la paix, et qu’il doit y avoir dans chaque nation des hommes et des femmes qui doivent se vouer à défendre leurs libertés et leurs droits les plus fondamentaux, et ainsi porter le meurtre dans leurs veines.

Critique personnelle

Camus voulait avant tout retranscrire les événements de l’attentat qui se sont déroulés en 1905, pour montrer l’inhumanité des terrorismes pour surprendre le lecteur et offrir une ouverture totale du monde inconnu pour son héroïsme et sa justice.

Dans les dernières pages, Kaliayev s’impose rapidement comme le « sauveur de l’humanité », celui qui fait le mal pour le bien, et qui condamne son existence à l’évolution d’un monde qui fut le sien, car il n’y a rien de plus beau pour lui que de mourir pour une juste cause : la Justification.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (3,11/ 5 pour 9 votes)
Loading...

Clément M

Freelancer et pilote, j'espère atteindre la sagesse en partageant le savoir que j'ai acquis lors de mes voyages au volant de ma berline. Curieux scientifique, ma soif de découverte n'a d'égale que la durée de demie-vie du bismuth 209.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide