Introduction

Présentation de l'auteur:

Victor Hugo est un auteur français du XIX, il était poète, dramaturge, romancier, … Il tenait aussi une grande place dans la vie politique de son époque, et dénonçait dans ces livres des problèmes de sociétés.

Il est l'inventeur du monologue intérieur et le premier auteur a mêler les niveaux de langues dans ses romans.

Présentation de l'œuvre:

Le Dernier Jour d'un condamné (1829) est un roman, un monologue intérieur. Ce texte nous raconte les six dernières semaines de la vie d'un condamné a mort en attente de son exécution. On partage avec lui ses pensés, ses espoirs, ses peurs, ses angoisses, … Pendant tout le roman on ignorera le nom du condamné et la cause de sa condamnation (on sait juste que le sang à couler). Tout a long du livre on enlève au condamné toute son humanité, il finit par être près pour ce qu'ils vont lui faire (Il est dans un état de solitude totale). Ce roman est un réquisitoire contre la peine de mort.

Situation du passage:

Le condamné est détenu depuis quelques semaines dans la prison de Bicêtre, il effectue un retour en arrière et revient sur les trois jours de son procès. Il raconte dans le passage le moment du verdict.

Lecture du texte

Reprise de la question:

Nous allons voir comment s'opère la prise de conscience du personnage narrateur.

Annonce du plan:

Dans un premier temps nous verrons la tension dans ce récit, et dans un second la violence de la prise de conscience.

Lecture analytique

I°/ La tension dans le récit

1) Une annonce indirect et différé

  • Le narrateur n'apprend pas au lecteur sa peine, c'est la foule qui nous l'apprend: « Condamné à mort, dit la foule » (l.157)

  • Le narrateur est stupéfait, abasourdit, il ne peut pas parler (cela lui fait trop mal)

2) Un tragique reversement de situation

  • L'avocat plaide pour les travaux forcé: « L'autre peine » (l.141)

  • L'avocat dit plutôt la vie alors que le condamné demande « Plutôt cent fois la mort » (l.151). Il est dans l’ignorance de la réalité, de ce qui l'attend. Il pense que le bagne est pire que l'échafaud → Ceci suscite la compassion du lecteur

3) La prise de conscience

  • Il y a une prise de conscience en sortant du palais de justice: « Une révolution vient de se faire en moi » (l.160) → Il comprend que la mort sera pire que le bagne

  • Le personnage est comme le texte, il est confus

II°/ La violence de la prise de conscience

1) La réaction: Violence des émotions et des sensations

  • Réaction physique: « Une sueur froide sortit de tous mes membres » (l.137), « La langue resta collé à mon palais » (l.141/142)

  • Réaction intellectuel/ morale: « Je compris » (l.144)

  • Réaction sentimentale: « Milles émotions » (l.149)

    → Cela va crescendo

2) Un avant et un après

  • Il ne voit plus les choses de la même manière: « Jusqu'à l’arrêt de mort, je m'étais senti respirer, palpiter, vivre dans le même milieux que les autres hommes ; maintenant je distinguais clairement une clôture entre le monde et moi » (l.161-4)

  • Il réinterprète les choses et le décors à sa manière: « ces larges fenêtres lumineuses, ce beaux soleil, ce ciel pur » (l.165) → « Tout cela était blanc et pâle, de la couleur d'une linceul » (l.166/167)

3)Vers le fantastique

  • « Je leurs trouvais des airs de fantômes » (l.169) → Il voit les choses différemment, le monde des vivant meure à ses yeux (un peu comme le monde réel)

  • Il comprend qu'il ne fait plus parti de ce monde des vivants, qu'il le quitte. Il y a une invention de situation car ce n'est pas le monde des vivants qu'il s'en va mais lui

Conclusion

Bilan:

La prise de conscience du narrateur est rapide et très violente.

Ouverture:

Nous pouvons nous demander comment le narrateur vivra les dernières semaines de sa vie.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,00/ 5 pour 6 votes)
Loading...

Nathan

Ancien étudiant de classe préparatoire b/l (que je recommande à tous les élèves avides de savoir, qui nous lisent ici) et passionné par la littérature, me voilà maintenant auto-entrepreneur pour mêler des activités professionnelles concrètes au sein du monde de l'entreprise, et étudiant en Master de Littératures Comparées pour garder les pieds dans le rêve des mots.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide