Etude Analytique du "Pont Mirabeau" d'Apollinaire

-> Comment le poète exprime-t-il la fuite du temps ?

I ) Un poème élégiaque

    A) Expression des sentiments personnels

- indices de l'énonciation : 1ère personne du singulier "m'", "je"

- pas de marques de destinataires mais 1ère personne du pluriel "nos bras", "restons" -> s'adresse ) Marie elle-même comme si elle était là ou monologue intérieur qui fait ressortir un amour perdu

- "venait" -> passé, associé à des sentiments (joie, peine)

- évocation mélancolique de la fuite du temps

    B) Evocation de la fuite du temps

- passé évoqué "je me souviens"

- champ lexicaldu temps -> rassemble les moments "jour", "nuit", "heure" qui reviennent avec le refrain

- verbes "écoulement" : "vienne", "s'en aller" qui caractérise l'amour -> association entre fuite du temps et perte amoureuse

- amour associé à l'eau "s'en va comme cette eau courante", "couler", "passer" -> verbes mis en relief avec inversion du sujet et verbe et position en fin de vers

- "onde" valorisée avec l'hypallage ("onde si lasse")

- présence de la Seine avec inversion sujet et verbe et la notion d'eau courante (v. 13) -> entrelacement des champs lexicaux

    C) Opposition entre immobilité et temps qui passe

- refrain : opposition entre "jours" et "je" avec asyndète

- absence de ponctuation -> brutalité

- immobilité du poète -> laisse s'écouler sa vie sans mouvement

- opposition entre la métaphore du pont et l'écoulement de l'eau -> amoureuxrésistant au temps qui les éloigne comme l'eau sépare les deux côtés du pont ; impératifs "rsetons" et insistance sur leur union avec les répétitions "mains dans les mains"

- opposition entre lenteur et violence : allégorie avec l'Espérance et insistance sur la douleur avec diérèse dans "violente" -> effort sonore qui montre une intensité

- difficulté à ce que la plaie se referme : évocation de sa souffrance amoureuse

-> structure particulière et important registre élégiaque

II ) Poème incantatoire

    A) Musicalité

- écoulemnt de l'eau

- alternance de quatrains et distiques

- absence de ponctuation : caractéristique de la modernité et d'Apollinaire -> fluidité de l'eau

- rimes féminines -> légèreté

- distiques en vers impaires -> heptasyllabes (idée de Verlaine)

- répétiitons des sonorités :allitérations en "l" représentant l'écoulement de l'eau -> harmonie imitative (sons correspondant à une réalité)

- assonances "ou", "o", "eu" -> mélodie, écho d'un vers à l'autre "violente" : vie-ô-lente (v. 15 et 16)

- anaphores v. 13 et 14, v. 20 et 21 mais sortout reprise par quatre fois du refrain

    B) Mouvement du temps

- représenté par la forme du poème et la reprise du 1er vers au 22 -> antépiphore (on reprend 1er vers d'une strophe) -> situation finale est initiale

- alternance entre couplet et refrain -> chaque couplet dessine un mouvement vague avec alternance d'un décasyllabe, tetrasyllabe, easyllbe et décasyllabe -> circularité qui monter l'enfermement du poète sans sa nostalgie

    C) Sens équivoque

- jeu sonore et verbal crée avec l'absence de ponctuation donc sens équivoque et disposition ddes vers -> v. 2 "et nos amours" peut contenir le sujet du verbe "couler" ou COD du verbe "se souvenir"

- sujb. au niveau du refrain -> souhait "que vienne la nuit" ou constatation -> poète insiste plus sur la dimension cyclique du poème et sur sa mélodie que sur un sens unique

Conclusion : Apollinaire traite de la fuite du temps d'une manière conventionnelle (reprise caractéristique de la poésie élégiaque et lieu commun de l'image de l'eau) mais il innove aussi dans la forme du poème (jeu verbal et recherche d'harmonie sonore et fluidité). Il annonce le mouvement surréaliste dont il est le précurseur

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,67/5 - 3 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !