Bonjour à tous !
J'ai la joie de vous offrir cette fiche de lecture complète du triller technologique de Michael Crichton, La Proie, trouvée dans un des fichiers de mon ordi et écrite l'année dernière par moi même.
Cette fiche sera peut-être un tantinet moins bien que celle de Cyrano de Bergerac, mais j'espère quand même que vous prendrez plaisir à la lire.
Bonne lecture !!!

Vous trouverez ici une fiche de lecture du livre La Proie, de Michael Crichton présentée ainsi :

1) Les références du livre
2) Le résumé complet du récit
3) Une présentation du cadre historique et géographique
4) Une description physique et psychologique de deux personnages principaux
5) Un extrait du thriller ainsi qu'un analyse de l'extrait
6) Une conclusion

La Proie, de Michael Crichton

1) Les références :

A/Le titre : La proie
B/L'auteur : Michael Crichton
C/L'édition : Pocket
D/La collection : Thriller
E/L'illustrateur : Photo : ©Will Staehle
F/Le traducteur : traduit de l'américain par Patrick Berthon
G/Le nombre de pages : 465 pages
H/Le copyright : ©Michael Crichton, 2002
Edition originale Harper Collins Publishers, New York
© 2003, Editions Robert Laffont
I/La date d'impression : 05 / 2005

2) Résumé :

Dans « La Proie », l'auteur met en scène un prédateur informatique terrifiant par ses apparentes omniprésences et invincibilité. Maître incontesté du techno-thriller, le style de Michael Crichton devient plus aiguisé en nous faisant découvrir, après les dinosaures de «Jurassic Parc »,  des robots tueurs de moins d'un millimètre de long mais d'autant plus dangereux qu'ils sont petits.

Jack Forman, programmeur informatique de génie est licencié abusivement par son patron et doit jouer depuis plusieurs mois déjà le rôle d'homme au foyer. Au chômage et s'occupant de ses trois enfants à plein temps, il commence à trouver étouffant de changer des couches et de gérer la maison pendant que sa femme Julia, personnalité des milieux high-tech, est vice présidente d'une grande entreprise fabriquant des nanoparticules. Nouvelle ombre au tableau : depuis quelques temps, le comportement de son épouse est étrange : elle s'absente de plus en plus souvent, se cache pour téléphoner, se désintéresse de sa fille malade, prononce des phrases incohérentes… Soupçonnant  une liaison extraconjugale, il saute sur l'occasion lorsque Xymos Technology, l'entreprise que dirige sa femme, lui propose un poste dans une usine de fabrication moléculaire du Nevada, un endroit où Julia se rend apparemment souvent en secret.

Il  est conduit en hélicoptère jusqu'à l'usine. Là, il retrouvent d'anciens membres de son équipe de programmeurs : Rosie Castro, David Brooks, Bobby Lembeck, Mae Chang et Charley Davenport  Il apprend de Ricky Morse, un chef de division avec qui il a déjà travaillé, que Xymos est en réalité sous contrat avec l'armée pour créer des caméras composées de millions de nanoparticules qu'il entreprennent de fabriquer dans cette usine et que ces ensembles de particules fonctionnent sous un programme que Jack a lui-même programmé.

L'alarme se déclenche alors, les avertissant de la présence d'un corps étranger en dehors de l'usine et Jack découvre que plusieurs essaims de nanoparticules ont échappés au contrôle de Xymos et que c'est pour les aider à les détruire que Ricky l'a fait engager. De l'intérieur, ils voient des essaims de nanoparticules essayer de pénétrer dans le bâtiment, puis poursuivre et tuer un lapin qui s'était avancé trop près d'elles, avant de repartir enfin là d'où elles sont venues. Mae, accompagnée de Jack, examine le corps du lapin et constate qu'il a été étouffé et à moitié dévoré. Ils comprennent que de nouvelles nanoparticules sont en formation dans le corps du lapin : elles se reproduisent. Epouvantés, ils réussissent à retourner dans le bâtiment et à échapper aux nanoparticules qui sont revenus et tentent de les étouffer. Quelques heures plus tard, Mae montre à Jack un virus qui semble détruire les nanoparticules mais elle n'en parle pas à Ricky, ni à ses autres collègues.

Jack décide de marquer les nanoparticules avec des produits radioactifs pour trouver leur cachette. Lui, Mae, Charley et Bobby pulvérisent avec succès les liquides radioactifs sur les nanoparticules mais Rosie et David sont tués dans l'opération. A la nuit tombée, Mae, Jack et Bobby sortent armés d'explosifs. Ils retrouvent  grâce à un compteur Geiger la cachette des essaims de particules et la détruisent complètement, éliminant toutes les nanoparticules qui s'y trouvent.

Rentrant dans l'usine, Jack retrouve Julia qui s'excuse et lui demande pardon de n'avoir pas détruit les essaims dès le début mais il ne peut s'empêcher d'éprouver une certaine gêne en la voyant. Le lendemain, il trouve Charley mort dans le local informatique, un nuage de nanoparticules autour de lui. Regardant les enregistrements des vidéos de surveillance avec Mae, il découvre que Charley a été agressé par Julia, Ricky et Vince. Il comprend que ces agresseurs logent des nanoparticules dans leur corps et que Julia tente de le contaminer .  Avec Mae, il décide d'utiliser le virus qu'elle a découvert pour combattre et détruire les nanoparticules restantes. Buvant tout les deux un flacon du virus pour s'immuniser, Jack se rend, une bouteille du virus à la main, vers les réservoirs des extincteurs automatiques d'incendie pendant que Mae tente de lui faire gagner du temps en créant une diversion. Réussissant à la faire parler, Julia, Ricky, Vince et Bobby se lancent à sa poursuite. Au terme d'une course poursuite effrénée, Jack réussit à verser le virus dans les réservoirs et actionne le système d'extinction automatique, détruisant touts les nanoparticules présentes et ne laissant que des corps décharnés et faibles là où la symbiose des particules et des êtres humains était présente. Partant en hâte grâce à un hélicoptère, ils ont juste le temps d'apercevoir l'explosion de l'usine : les virus se reproduisant à trop grande vitesse ont fait éclater la chaîne d'assemblage, détruisant l'usine du même coup.

Jack est rentré chez lui et a fait boire le virus a ses enfants qui vont bientôt guérir. L'armée à nettoyé toute trace des nanoparticules. Le récit se termine par les pensées de Jack qui, exténué, pense avec pessimiste au destin de l'humanité mais garde une nuance d'espoir :

"

- Ils n'ont pas compris ce qu'ils faisaient.-

Je redoute que cette inscription ne figure un jour sur la pierre tombale de la race humaine.

J'espère qu'il n'en sera rien.

La chance nous sourira peut-être.   "

3) Présentation :

Cette histoire se déroule en septembre 2002 (« Les chiffres indiquaient : 02.21.09.    Le 21 septembre ») , alors que les technologies informatique, génétiques et moléculaires sont en pleine expansion dans la Silicone Valley, en Californie. C'est d'abord dans cette vallée que sont jetées les bases du récit. Puis, Jack et Julia Forman  se retrouvent l'un après l'autre dans une usine de fabrication moléculaire perdue au milieu du désert du Nevada, où se tramera la véritable intrigue pleine de rebondissements et de suspense du récit.

4 Description :

Jack Forman : Père de trois enfants et époux de Julia Forman, Jack est un ancien programmeur informatique ayant basé le comportement de ses logiciels sur le comportement des animaux tels que les abeilles ou les fourmis. Licencié abusivement par son patron, il devient homme au foyer et commence à prendre du poids. Un peu naïf et opportuniste, il soupçonne sa femme d'une liaison extraconjugale et réussit à se faire engager dans la même entreprise qu'elle, « Xymos Technology », ou il découvrira avec effroi le terrifiant prédateur nano technologique qui a été créé.

Mae Chang : « Belle et gracieuse », Mae Chang est une ancienne biologiste de terrain qui s'est tournée, à l'approche de la trentaine, vers la programmation et a travaillé sous les ordres de Jack Forman. Elle le retrouve dans l'usine de fabrication où, tout au long du récit, elle l'accompagnera et l'aidera à combattre la menace des nanoparticules.

5) Un extrait :

Pages :  235/236

« -On peut donc dire que les essaims se reproduisent.
-On peut le dire
-Et ces agents sont dotés d'une mémoire.
-Oui. En petite quantité.
- Ils n'ont pas besoin d'en avoir beaucoup ; c'est le principe même de l'intelligence distribués. Elle est collective. Les agents ont une intelligence et, puisqu'ils ont une mémoire, ils peuvent apprendre par l'expérience.
-Exact.
-Le programme Predprey leur donne la possibilité de résoudre des problèmes. Il fournit en outre assez d'éléments aléatoires pour leur permettre d'innover.
-Absolument.

La douleur lancinante me taraudait le crâne. Toutes les implications m'apparaissaient clairement et elles n'avaient rien de réjouissant.

-En résumé, David cet essaim se reproduit, il est autonome, il est capable d'apprentissage, il possède une intelligence collective et il est en mesure d'innover pour résoudre des problèmes.
-Exactement.
-Autrement dit, pour ce qui est des caractéristiques concrètes, il est vivant.
-En effet, acquiesça David. Du moins, il se comporte comme si il était vivant. Il est fonctionnellement vivant, Jack !
-Voila une sale nouvelle !
-Comme tu dis… »

Cet extrait se situe peu après que Jack soie arrivé dans l'usine de fabrication. David Brooks, responsable du projet de fabrication moléculaire lui explique l'origine et les particularités des essaims de nanoparticules. Il y aurait eu un problème d'aération et plusieurs centaine de kilos de particules se seraient perdue dans la nature, expliquant la présence des essaims de nanoparticules qui cherchent à rentrer dans l'usine et tentent d'étouffer chaque forme de vie qu'elles rencontrent. Cet extrait est critique dans le récit car c'est à ce moment là que Jack comprend réellement le danger des nanoparticules et, résumant ce que vient de lui dire David Books, captive le lecteur et fait monter le suspense en révélant l'effroyable et dangereux adversaire qui s'oppose à eux.

6) Conclusion :

Dans ce thriller haletant, Michael Crichton expose à son habitude les conséquences d'une nouvelle technologie alliée à l'irréflexion des hommes. Dans La Proie, il met en scène les possibles effets dévastateurs des nanotechnologies, critiquant la folie des scientifiques au nom de l'argent et de la guerre et résume le péril possible de la race humaine en cette phrase : « « Notre imprudence aveugle se joindra à notre puissance technologique pour produire des effets dévastateurs. ».
Mais au-delà de la prophétique mise en garde  que l'auteur nous adresse, ce récit est également un merveilleux roman à suspense qui nous laisse hors d'haleine, tant par son réalisme que par le morbide et pessimiste avenir qu'il nous attribue.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide