Analyser le cadre spatio-temporel, le contexte et le rythme

Schéma narratif

Situation narratif p9 à p22 : L'Allemagne ou les Prussiens envahissent Rouen et les troupes françaises se replient donc plusieurs personnes quittent la ville, dont une diligence contenant dix personnes, ou parmi eux se trouve Boule de Suif, qui à elle seule possède de la nourriture et elle le partage avec tout le monde. La diligence se dirige vers le Havre.

Élément perturbateur p22 à p23 : Boule de Suif, ainsi que ceux qui voyagent avec elle s'arrêtent dans une auberge. Dans celle-ci, il y a aussi un officier Prussien, qui appelle à un moment donné Boule de Suif, mais elle refuse.

Péripéties p23 à p36 : Sollicitée par ses compagnons, Boule de Suif accepte d'aller voir le Prussien mais elle revient énervée, les autres lui demandent ce qui se passe, mais elle ne répond pas. Ensuite les voyageurs dinent et discutent au sujet de la guerre. Le lendemain matin, on ne retrouve ni le cocher, ni les chevaux, car le Prussien, refuse de les laisser partir. Donc les hommes vont le consulter et lui demandent la raison, mais celui-ci ne veut pas donner d'explications. Mais ils apprennent plus tard par l'aubergiste, que tout est lié à Boule de Suif, donc ils vont voir Boule de Suif et lui demandent ce qu'il se passe, puis après une longue conversation, elle avoue enfin que le soldat veut qu'elle passe une nuit avec lui. Donc tous les voyageurs qui l'accompagnent se rassemblent entre eux et font un plan avec des arguments pour lui suggérer qu'elle passe une nuit avec lui.

Elément de résolution p36 à p39 : Après tous ces arguments, elle accepte de passer la nuit du 4ème au 5ème jour, pendant ce temps là, les autres voyageurs dinent et se moquent d'elle entre-eux.

Situation finale p39 à p41 : Ils partent enfin et prennent la diligence, mais Boule de Suif est humiliée et pleure pendant que tout le monde mange sans elle.

Résumé

Une diligence contenant dix personnes, dont Boule de Suif, qui partage sa nourriture avec les autres voyageurs se dirigent vers le Havre, à cause de la guerre entre les prussiens et les français, mais s'arrête en cours de route dans une auberge, qui est aussi occupée par un officier prussien. L'aubergiste dit à Boule de Suif d'aller voir le soldat, car celui-ci l'appelle, elle refuse au début, puis accepte car elle est poussée par les arguments des autres voyageurs, à cause du danger, que ce refus peut faire. Elle revient énervée, mais ne veut pas dire la raison, puis on apprend plus tard, que le Prussien les laissera partir si Boule de Suif accepte de passer une nuit avec lui. Les compatriotes de celle-ci la convainc pour qu'elle accepte, puis elle finit par céder et se sacrifie. Le lendemain matin, la diligence peut enfin partir, à l'heure du diner, tout le monde se régale, sauf Boule de Suif, car elle n'a pas pu se préparer un repas, elle est humiliée et pleure à cause de ce qu'à fait l'officier, mais tout le monde l'ignore.

2) Cette histoire se déroule en cinq jours. Nous pouvons constater, que la durée des épisodes et le nombre de pages de narration, qui leur sont consacrées est que le plus petit écart perturbe l'histoire et que le plus grand écart est la cause de comment régler le problème qui se présente.

3) On peut dire que le début et la fin du texte se font échos, car on commence par un départ de la ville de Rouen et on finit par le départ à l'auberge, Boule de Suif est toujours aussi exclue et méprisée aussi bien au début qu'à la fin malgré son sacrifice.

Examiner le portrait des personnages et leur écriture

D'après le texte, la description de chaque personnage dans l'ordre...

M. Loiseau :

- taille exiguë

- ventre en ballon surmonté d'une face rougeaude entre deux favoris grisonnants.

- réputation de filou

- célèbre pour ses farces de toutes natures, ses plaisanteries bonnes ou mauvaises

- marchand de vin en gros de la rue Grand-Pont

Mme Loiseau :

-grande, forte, résolue, tête emplie d'opérations d'argent

- voix haute et décision rapide

- marchand de vin en gros de la rue Grand-Pont

M. Carré-Lamadon :

- homme considérable

- Propriétaire de trois filatures de coton

- Officier de la Légion d'honneur et membre du conseil général

Mme Carré-Lamadon :

- plus jeune que lui

- petite, mignonne, jolie, pelotonnée dans ses fourrures

M. le comte de Bréville :

- vieux

- s'efforce de ressembler, par son habillement, au roi Henri IV

- gentilhomme de grande tournure

Mme la comtesse de Bréville :

- grand air

- son salon demeurait le premier au pays

Ils sont tous les deux :

- Comte et comtesse de Bréville

- Portent un des noms les plus anciens et les plus nobles de Normandie

Première religieuses

- L'une était vieille avec une face défoncée par la petite vérole

- Bonne sœur

Deuxième religieuse

- L'autre, très chétive, avait une tête jolie et maladive sur une poitrine de phtisique rongée par cette foi dévorante

- Bonne sœur

Cornudet le démocrate

- grande barbe rousse

- terreur des gens respectables

- inoffensif

- serviable

- démocrate

- possède une assez grande fortune

- célèbre

Les portraits sont organisés par leur classe sociale, leurs physiques et leurs psychologies. Majoritairement, leurs portraits sont positives et on apprend sur chacun, qu'ils représentent la société française, ils sont tous plutôt riches, sauf les deux religieuses, qui voyagent pour guérir des blessés de la guerre.

Les deux religieuses ont une caricature de l'hypocrisie et de la dévotion pour la religion.

D'après le texte, l'officier allemand est serré dans son uniforme « comme une fille dans son corset », et sa moustache est « démesurée » comme son arrogance (p.22), Maupassant imite aussi son accent allemand, sa caricature est exagéré et impitoyable.

Les aubergistes ont une caricature des petits bourgeois issus du peuple, sans grande éducation comme les Loiseau.

Le portrait de Boule de Suif est différent des autres parce qu'elle est plutôt naïve et inconsciente, ce qui est négative par rapport aux autres, la rumeur raconte qu'elle a une vie de prostituée, mais son apparence est laide.

Etudier le discours de l'argumentation dans le récit

Les trois étapes de l'argumentation

- les exemples héroïques : <<Aussitôt à table ... à l'heure du rendez-vous fatale>>

- la flatterie : <<Mais au lieu de l'appeler madame …. situation honteuse >>

- l’argument religieux : << Chacun se battait … des dévastations de la guerre >>

2) L'implication du regroupement guerrier, qui est organisé de forces et d'individus sont tous les voyageurs, sauf Boule de Suif, dont elle est l'entité à vaincre dans cette nouvelle, les patriotes de celle-ci essaient de la convaincre par des arguments, de passer une nuit avec l'officier pour pouvoir partir le lendemain matin. S'ils ne réussissent pas, ils resteront dans cette auberge très longtemps.

3) Pour faire céder Boule de Suif, les arguments et les exemples utilisés sont les exemples héroïques, la flatterie (mademoiselle au lieu de madame) et l'argument religieux pour qu'elle se sacrifie pour le bien de tous. Il y a manipulation, car ils essaient de convaincre Boule de Suif, pour leurs intérêts personnels et non pour le bien de tous. A la fin par exemple, ils ne partagent pas leurs nourritures à Boule de Suif et sont tous hypocrites face à elle.

Conclusion synthétique : Le narrateur révèle sa présence énonciative par l'intermédiaire de Boule de Suif n'est pas reconnue pour l'action qu'elle a menée et subie et il n'y a aucune reconnaissance pour les gens qu'elle a voulue sauvé pour qu'ils partent tous. Bien au contraire, après s'être bien fait manipulé, elle s'est fait humilié et isolée. Cela prouve que la valeur morale ne suit pas le niveau sociale, qui est exprimé par l'histoire de Boule de Suif.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,25/ 5 pour 4 votes)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide