Lettre
au public

1

5

10

15

20

25

     Mesdames
et messieurs, cher public,

     Chaque
jour, dans ce lieu étrange - un théâtre - des
hommes et des femmes s'assemblent autour d'un espace vide. Ils cherchent
à y découvrir la vie dans ce qu'elle a de plus intense.
Quelle que soit la forme utilisée
: la parole, la danse, le chant... vous savez combien, si la rencontre
s'opère, chacun peut en tirer de plaisirs et d'enseignements.
Certains d'entre vous ont peut-être fait l'expérience
du jeu de l'acteur, du geste du danseur. Ils savent alors combien
cette activité peut enrichir et grandir celui qui la pratique.

Mais à l'instant précis
où je vous parle, combien sont-ils, hors de ce théâtre,
qui n'entreront jamais? Combien sont-ils qui n'osent pas franchir
le seuil de cette maison? Combien sont-ils à ignorer l'existence
même de ce phénomène que, partout dans le monde,
depuis l'aube des temps, on nomme "le théâtre"?
Ce sont peut-être vos voisins,
vos amis, vos parents, vos élèves, vos propres enfants
même... Or, le théâtre est fait pour eux, aussi.
Plus encore, le théâtre a besoin d'eux. Un théâtre
qui oublie de s'adresser à la jeunesse est un théâtre
moribond.
Cette semaine, dans de très
nombreux théâtres, partout en France, se déroule
un projet intitulé "Levers de rideaux" avec des
jeunes des écoles, des collèges, des lycées
ou des universités. Je voudrais, à cette occasion,
tendre la main à tous ces jeunes.
Qu'on l'aborde par le jeu ou par le
regard, le spectacle vivant dans sa dimension la plus exigeante
et dans la diversité infinie de ses formes, est pour moi
un élément fondamental de l'éducation. Car
si "le théâtre c'est la vie", alors l'apprentissage
du théâtre peut devenir l'apprentissage de la vie!
Que ces "Levers de rideaux"
soient une fête. Un espoir.
Je vous souhaite une très belle
soirée.

Peter
Brook

Cette lettre sera lue ou affichée,
la semaine du 11 au 17 mai 1998, dans chaque théâtre
participant aux "Levers de rideaux".

Peter Brook, Lettre, Mai 1998.

Première partie (25 points)

Questions (15 points)

I. Les conditions de l'écriture

1. Observez le texte et dites de quel genre d'écrit il s'agit. Justifiez votre réponse par deux indices caractéristiques de ce d'écrit. (1 point)

2. a). Qui est l'auteur de ce texte? (0,5 point)

....b). A qui ce texte est-il destiné? (0,5 point)

....c). Comment ce texte doit-il parvenir à ses destinataires? Justifiez vos réponses en citant précisément des éléments du texte. (0,5 point)

II. Le théâtre

1. a). Ligne 2 et ligne 14, le mot "théâtre" est mis en valeur par des procédés typographiques. Précisez lesquels. (0,5 point)

....b). Expliquez le sens du mot "théâtre" à la ligne 2 puis à la ligne 14. (1 point)

....c). Relevez dans la suite du texte un autre exemple de chacun de ces deux sens du mot "théâtre". Citez précisément les lignes. (1 point)

2. "si la rencontre s'opère", ligne 6 :

....a). De quelle rencontre s'agit-il? (0,5 point)

....b). Relevez dans l'ensemble du texte les différentes expressions qui traduisent les "plaisirs et enseignements" que chacun peut tirer de cette rencontre. (1 point)

3. "Que ces "Levers de rideaux" soient une fête. Un espoir." (l.27)

Identifiez le mode du verbe et justifiez son emploi en vous aidant du contexte. (1 point)

4. a). En relisant les lignes 4 puis 23 à 26, relevez le nom et l'adjectif qui, aux yeux de Peter Brook, caractérisent le théâtre. Relevez dans le texte un adjectif de sens contraire. (1 point)

....b). D'après les mots que vous venez de relever, expliquez pour quelle raison l'auteur de la lettre pense que le théâtre est "un élément fondamental de l'éducation" (l.25). (1 point)

III. L'argumentation

1. Le premier et le troisième paragraphes s'opposent très nettement:

....a). Quel est le connecteur qui souligne cette opposition? (0,5 point)

....b). Après avoir observé attentivement ces deux paragraphes, recopiez et complétez le tableau suivant : (2 points)

Premier paragraphe

Troisième paragraphe

Ligne

Ligne 10 à l'instant précis où je vous parle

Ligne 2 dans ce lieu étrange

Ligne

Ligne

Ligne 11 n'entreront jamais
Lignes 11 - 12 n'osent pas franchir

Ligne 4 découvrir

Ligne

2. Comment l'auteur parvient-il à impliquer directement les lecteurs de la lettre dans son discours? Citez au moins deux procédés utilisés dans le texte. (1 point)

3. Observez les lignes 10 à 14 : quel est le type de phrases dominant? Pourquoi l'auteur utilise-t-il ce procédé? (1 point)

4. En vous appuyant sur les réponses que vous avez apportées aux questions qui précèdent, dites dans quelle intention l'opération "Levers de rideaux" est organisée. (1 point)

Réécriture (4 points)

Lignes 23 à 25 : "Qu'on l'aborde par le jeu ou par le regard, le spectacle vivant dans sa dimension la plus exigeante et dans la diversité infinie de ses formes, est pour moi un élément fondamental de l'éducation.".

Réécrivez cette phrase en remplaçant "le spectacle vivant" par "les spectacles vivants" et en faisant toutes les transformations nécessaires.

Dictée (5 points)

Constantin Stanislavski
La formation de l'acteur - Payot, 1993.

........Le jour du spectacle arriva. Je pouvais prévoir tout ce qui allait se passer. J'étais dans l'indifférence
la plus complète jusqu'au moment où j'entrai dans ma loge; alors mon coeur se mit à battre.
........En scène, je fus surpris par l'extraordinaire solennité, le calme et l'ordre qui y régnaient. Après l'obscurité des coulisses, les feux de la rampe et les projecteurs m'éblouissaient. J'étais complètement aveuglé.

Seconde partie (15 points)

Sujet

Qu'est-ce qui, dans le monde actuel, vous indigne le plus? Comme P. Brook, écrivez une lettre, destinée à être lue en public ou affichée, dans laquelle vous expliquerez et justifierez cette indignation. Vous proposerez une action possible pour transformer cette situation.

Consigne

Vous choisirez un seul sujet d'indignation.
Vous produirez un discours argumentatif
Vous informerez vos lecteurs de l'action que vous mettez en place pour tenter de transformer la situation. Il sera tenu compte, dans l'évaluation, de la correction de la langue et de l'orthographe.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !