Questions : texte de Georges Brassens

Chez Jeanne, la Jeanne
Son auberge est ouverte aux gens sans feu ni lieu,
On pourrait l'appeler l'auberge du Bon Dieu
S'il n'en existait déjà une,
5 La dernière où l'on peut entrer
Sans frapper, sans montrer patte blanche...

Chez Jeanne, la Jeanne
On est n'importe qui, on vient n'importe quand,
Et, comme par miracle, par enchantement,
10 On fait partie de la famille,
Dans son coeur, en s' poussant un peu,
Reste encore une petite place...

La Jeanne, la Jeanne,
Elle est pauvre et sa table est souvent mal servie,
15 Mais le peu qu'on y trouve assouvit(1) pour la vie,
Par la façon qu'elle le donne,
Son pain ressemble à du gâteau
Et son eau à du vin comm' deux gouttes d'eau...

La Jeanne, la Jeanne,
20 On la paie quand on peut des prix mirobolants(2) :
Un baiser sur son front ou sur ses cheveux blancs,
Un semblant d'accord de guitare,
L'adresse d'un chat échaudé
Ou d'un chien tout crotté comm' pourboire...

25 La Jeanne, la Jeanne,
Dans ses ros's et ses choux n'a pas trouvé d'enfant,
Qu'on aime et qu'on défend contre les quatre vents,
Et qu'on accroche à son corsage,
Et qu'on arrose avec son lait...
30 D'autres qu'elle en seraient tout's chagrines...

Mais Jeanne, la Jeanne,
Ne s'en soucie pas plus que de colin-tampon(3) ,
Etre mère de trois poulpiquets, à quoi bon !
Quand elle est mère universelle,
35 Quand tous les enfants de la terre,
De la mer et du ciel sont à elle...

Georges Brassens
Poèmes et Chansons, points"virgule", 1993

(1) assouvir : satisfaire pleinement
(2) mirobolant : excessif
(3) Ne s'en soucie pas plus que de colin-tampon = cela ne l'intéresse pas du tout

Questions (15 points)

I - Un personnage populaire (4,5 points)

1.
a. Quel mot caractérise Jeanne dans la troisième strophe ? (0,5 point)
b. Donnez-en la classe et la fonction grammaticales.(1 point)

2. Relevez l'expression qui désigne les personnes auxquelles Jeanne ouvre son auberge. Expliquez-en le sens. (1 point)

3. A quel niveau de langue appartient le groupe nominal "la Jeanne" ?
Justifiez votre réponse. (0,5 point)

4. Donnez un synonyme de "poulpiquets" (vers 33) en respectant le niveau de langue. (0,5 point)

5. Déduisez des réponses précédentes l'effet que produit sur le lecteur le portrait de Jeanne. Expliquez votre réponse. (1 point)

II - Un personnage hors du commun (6,5 points)

1. Vers 8 : " On est n'importe qui, on vient n'importe quand ".
a. Donnez deux éléments sur lesquels se construisent le rythme et la musicalité de ce vers. (0,5 point)
b. Que représente le pronom "on" dans ce vers ? (0,5 point)
c. Quelle qualité de Jeanne est ici mise en valeur ? (0,5 point)

2. Vers 6 : " sans montrer patte blanche ".
a. Expliquez cette expression. (0,5 point)
b. Quelle autre qualité de Jeanne est ici mise en valeur ? (0,5 point)

3. Vers 20 : "On la paie quand on peut des prix mirobolants"
a. Relevez dans ce vers la proposition subordonnée. Donnez sa fonction. (1 point)
b. Que désigne l'expression « des prix mirobolants » ? (0,5 point)
c. L'adjectif "mirobolants" vous semble-t-il adapté ici ? Justifiez son emploi. (0,5 point)
d. Quelle attitude Jeanne adopte-t-elle envers les gens qu'elle reçoit ? (0,5 point)

4.
a. Relevez deux comparaisons qui montrent que le moindre don de Jeanne est transformé ? (0,5 point)
b. Comment Jeanne provoque-t-elle cette transformation ? (0,5 point)
c. Quelle(s) autre(s) explication(s) à cette transformation trouve-t-on plus haut dans le texte ? (0.5 point)

III - Une figure symbolique (4 points)

1. Quelle est la valeur du présent employé dans les trois derniers vers ? (0,5 point)

2.
a. Relevez les quatre propositions subordonnées relatives qui évoquent certains aspects de la maternité. (0.5 point)
b. Quel est leur antécédent commun ? (0,5 point)

3. "mère universelle" (vers 34),
a. Dans cette expression, quel est le radical de l'adjectif ? (0,5 point)
b. Quels sont les mots qui viennent en renforcer le sens dans cette dernière strophe ? (0,5 point)
c. Donnez le sens de cette expression. (0,5 point)

4. En conclusion, quelles qualités maternelles le poète accorde-t-il à son personnage ? (1 point)

Réécriture (3 points)

Réécrivez les vers 14 à 18 en remplaçant "elle" par "elles".

Dictée : Texte de Sylvie Germain

( 7 points )

Ce n'était pas une cité de misère, non. Juste un quartier sans passé, dénué de charme, de fantaisie, d'animation. On l'avait planté là, à la hâte, une vingtaine d'années plus tôt, à la périphérie d'une petite ville elle-même fort assoupie. Un quartier résidentiel en toc, fleurant l'ennui et la fadeur.

Le petit homme chétif, aux cheveux d'un blanc jaune, clairsemés et tombant sur le col élimé d'un pardessus crasseux, affublé de lunettes dont une branche était rafistolée avec du sparadrap, était donc passé inaperçu lors de sa première visite au café "La Croix des Vents". Le malheur fut qu'il y revint, jour après jour. Et sa présence se fit indésirable.
Sylvie Germain, "Le Chineur de Merveilles", in Pour Sol en Si, éd. Gallimard, coll. "Pages blanches", 1997.

Rédaction :
Récit : Un acte généreux

(15 points)

Vous avez, vous aussi, été touché(e) un jour par la générosité d'une personne. Faites-en le récit en prose.
Vous insisterez sur vos sentiments et expliquerez pourquoi cette générosité vous a particulièrement ému(e).

Critères de réussite :

• Emploi de la première personne
• Temps employés et mots de liaison en rapport avec la situation d'énonciation
• Expression des sentiments
• Explication développée
• Richesse du vocabulaire
• Construction correcte des phrases
• Au-delà de 10 erreurs, l'orthographe sera pénalisée

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Alexandre

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide