Cyrano se confie à son ami Le Bret.

Cyrano, changeant de ton et gravement
- J'aime.

Le Bret
- Et peut-on savoir ? Tu ne m'as jamais dit ? ...

Cyrano
- Qui j'aime ? ... Réfléchis, voyons. Il m'interdit
Le rêve d'être aimé même par une laide,
Ce nez qui d'un quart d'heure en tous lieux me précède ;
Alors, moi, j'aime qui ? ... Mais cela va de soi !
J'aime - mais c'est forcé ! - la plus belle qui soit !

Le Bret
- La plus belle ? ...

Cyrano
- Tout simplement, qui soit au monde !
La plus brillante, la plus fine.
Avec accablement.
La plus blonde !

Le Bret
- Eh ! mon Dieu, quelle est donc cette femme ? ...

Cyrano
- Un danger
Mortel sans le vouloir, exquis sans y songer,
Un piège de nature, une rose muscade(1)
Dans laquelle l'amour se tient en embuscade !
Qui connaît son sourire a connu le parfait.
Elle fait de la grâce avec rien, elle fait
Tenir tout le divin dans un geste quelconque,
Et tu ne saurais pas, Vénus, monter en conque(2),
Ni toi, Diane, marcher dans les grands bols fleuris,
Comme elle monte en chaise(3) et marche dans Paris !

Le Bret
- Sapristi ! je comprends. C'est clair !

Cyrano
- C'est diaphane(4).

Le Bret
- Magdeleine Robin, ta cousine ?

Cyrano
- Oui. - Roxane(5).

Le Bret
- Eh bien ! mais c'est au mieux ! Tu l'aimes ? Dis-le-lui !
Tu t'es couvert de gloire à ses yeux aujourd'hui !

Cyrano
- Regarde-moi, mon cher, et dis quelle espérance
Pourrait bien me laisser cette protubérance !
Oh ! je ne me fais pas d'illusion ! - Parbleu,
Oui, quelquefois, je m'attendris, dans le soir bleu ;
J'entre en quelque jardin où l'heure se parfume ;
Avec mon pauvre grand diable de nez je hume
L'avril, - je suis des yeux, sous un rayon d'argent,
Au bras d'un cavalier, quelque femme, en songeant
Que pour marcher, à petits pas, dans la lune,
Aussi moi j'aimerais au bras en avoir une,
Je m'exalte, j'oublie... et j'aperçois soudain
L'ombre de mon profil sur le mur du jardin !

Le Bret, ému
- Mon ami !

Cyrano
- Mon ami, j'ai de mauvaises heures !
De me sentir si laid, parfois, tout seul...

Le Bret, vivement, lui prenant la main
- Tu pleures ?

Cyrano
- Ah ! non, cela, jamais ! Non, ce serait trop laid,
Si le long de ce nez une larme coulait !

Edmond Rostand,
Cyrano de Bergerac (I, 5)

(1) rose
muscade - variété de rose rouge.
(2) conque (n.f.) - grande coquille concave, qui sert traditionnellement
de véhicule à Vénus.
(3) chaise - chaise à porteur, véhicule utilisé par les nobles au XVIIe
siècle.
(4) diaphane - qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux, transparent.
(5)Roxane - l'autre prénom donné à Magdeleine Robin ; Il s'agit de la
même personne, aimée par Cyrano.

Première partie (25 points)

Les meilleurs professeurs de Français disponibles
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (93 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (39 avis)
Koffi felicien
19€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (49 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (49 avis)
Cristèle
40€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (44 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert !
Julie
5
5 (79 avis)
Julie
75€
/h
1er cours offert !
Albane
4,9
4,9 (93 avis)
Albane
60€
/h
1er cours offert !
Koffi felicien
4,9
4,9 (39 avis)
Koffi felicien
19€
/h
1er cours offert !
Julien
4,9
4,9 (46 avis)
Julien
60€
/h
1er cours offert !
Jérémy
5
5 (49 avis)
Jérémy
25€
/h
1er cours offert !
Patrick
5
5 (50 avis)
Patrick
65€
/h
1er cours offert !
Cristèle
5
5 (49 avis)
Cristèle
40€
/h
1er cours offert !
Faustine
4,9
4,9 (44 avis)
Faustine
50€
/h
1er cours offert>

Questions (15 points)

I - LE GENRE THEATRAL (3,5 points)

1) Comment appelle-t-on les expressions qui sont en italique ? (0,5
point) A qui sont-elles destinées ? A quoi servent-elles ? (1 point)

2) Trouvez deux autres indices qui permettent d'affirmer que ce texte
appartient au genre théâtral. (1point)

3) Quel est le personnage principal de ce passage ? Donnez deux raisons
de votre choix. (1 point)

II - UNE FEMME ADOREE (5,5 points)

1) a. Relevez, dans les vers 6 à 8, les expressions qui caractérisent
la personne aimée par Cyrano. (1 point)
b. Quels sont, dans ces mêmes vers, les deux
procédés d'écriture employés pour valoriser la femme adorée ? (1point)

2) Cyrano dit de la femme qu'il aime qu'elle est "un danger mortel,
(...) exquis" (vers 9 et 10).

a. Trouvez un synonyme pour chaque mot souligné, puis dites quel est
le rapport de sens entre ces deux adjectifs. (1 point)
b. Comment Cyrano présente-t-il, dans ces deux vers, l'amour que lui
inspire cette femme ? (0,5 point)
c. Relevez, dans les vers 11 à 15, une autre expression qui exprime cette
même idée de l'amour. (0,5 point)

3) Dans les vers 16 et 17 :

a. A qui cette femme est-elle comparée ? (0,5 point)
b. Qui sont ces 2 personnages ? (0,5 point)
c. Que pensez-vous de cette comparaison ? (0,5 point)

III - LAIDEUR ET SOLITUDE (6 points)

1) "Ce nez qui d'un quart d'heure en tous lieux me précède" (vers
4)

a. Donnez la nature du mot "Ce". Par quel mot d'une autre nature
peut-on le remplacer ? (0,5 point)
b. Quelle est la figure de style utilisée pour décrire le nez ? (0,5
point)
c. Relevez dans le texte quatre autres expressions qui se rapportent
au nez. (1 point)
d. Pourquoi ce nez rend-t-il Cyrano malheureux ? (0,5 point)

2) a. Dans le texte, quels sont les différents signes de ponctuation
qui expriment l'émotion de Cyrano ? (0,5 point)
b. Dans les vers 24 à 34, quel est le temps principalement
utilisé ? Quelle est sa valeur ? (0,5 point)

3) a. Dans les vers 35 à 38, quels sentiments Le Bret éprouve-t-il en
écoutant Cyrano ? (1 point)
b. Si vous étiez metteur en scène, quelles indications
donneriez-vous au comédien qui joue le rôle de Cyrano pour interpréter les vers
35 à 38 ? (1,5 point)

Réécriture (4 points)

Réécrire le texte des vers 26 à 34 (de "Oui, quelquefois,"
jusqu'à "le mur du jardin !") en mettant tous les verbes à l'imparfait
et en remplaçant je par nous.

(au vers 32, vous remplacerez "moi j'aimerais" par "nous
nous aimerions").

Dictée (6 points)

Alain, Propos, 18 mars 1911

Dès qu'un homme cherche le bonheur, il est condamné
à ne pas le trouver, et il n'y a point de mystère là-dedans. Le bonheur n'est
pas comme cet objet en vitrine, que vous pouvez choisir, payer, emporter ;
si vous l'avez bien regardé, il sera bleu ou rouge chez vous comme dans la
vitrine. Tandis que le bonheur n'est bonheur que quand vous le tenez ; si
vous le cherchez dans le monde, hors de vous-même, jamais rien n'aura l'aspect
du bonheur. En somme on ne peut ni raisonner ni prévoir au sujet du bonheur
; il faut l'avoir maintenant. Quand il paraît être dans l'avenir, songez-y
bien, c'est que vous l'avez déjà. Espérer, c'est être heureux.

Seconde partie (15 points)

Sujet

Le Bret, cherchant à aider son ami, écrit à Roxane pour lui raconter cette
scène. Il lui explique à cette occasion pourquoi Cyrano ne veut pas se déclarer
à elle et prend la défense de son ami.

Consignes d'écriture

- Votre texte devra respecter les caractéristiques de rédaction et de présentation
d'une lettre.
- Vous respecterez la situation de la scène étudiée ainsi que les informations
données sur les personnages.
- Votre texte comprendra obligatoirement une partie narrative, une partie explicative
et une partie argumentative.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 1,50/5 - 2 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !