Figures de rhétorique

Allégorie
L'allégorie évoque une réalité abstraite en la représentant de manière concrète.
Exemple :
"Colombe", allégorie de la paix.
Allitération
L'allitération est une répétition de deux consonnes d'un même timbre.
Exemple :
"Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes" (Racine, Andromaque)
Anacoluthe
L'anacoluthe est la rupture, en cours de phrase, de la construction grammaticale que le début de la phrase laissait attendre.  L'anacoluthe marquerait entre autres choses la précipitation de la pensée.
Exemple :
"Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé." (Pascal, Les Pensées)
Analepse
Retour en arrière à l'intérieur du récit.
Anaphore
L'anaphore est caractérisée par la répétition d'un terme en tête d'un groupe de mots ou d'une phrase.
Exemple :
"Mon juge est mon amour, mon juge est ma Chimène"  (Corneille, Le Cid)
Antithèse
L'antithèse est l'opposition de deux réalités contradictoires.
Exemples :
_ "Et le jour pour moi sera comme la nuit" (Hugo)                                                                                                            _ "Paris est tout petit, c'est là sa vraie grandeur" (Prévert)
Antiphrase

Elle exprime une idée par son contraire dans une intention ironique
Exemple :                                                                                                                                                                            "Quel courage!"
Assonance
L'assonance est la répétition de sons voyelles.                                                                                                 Exemple :
"Le chat, pacha attrapa l'autre chat dans la villa des Lilas."
Asyndète
Une asyndète consiste en la suppression des mots de liaison entre les termes d'une ou de plusieurs phrases (conjonctions de coordination...) qui donne au discours plus de vigueur.
Exemple :
"Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu." (Jules César)
Chiasme
Le chiasme est une figure fondée sur la symétrie que l'on représente sous la forme A B B A.
Exemple :
"Vous êtes aujourd'hui ce qu'autrefois je fus" (Corneille, Le Cid)
Comparaison
Elle établit une relation entre un élément (le comparé) et un autre (le comparant), par un outil de comparaison.
Exemple :
"Il se fait plus de figures dans un jour de marché, à la halle, qu'il ne s'en fait en plusieurs jours d'assemblées académiques."
Ellipse
Économie narrative; épisode qui n'est pas raconté car jugé peu intéressant, ou caché par volonté de suspense.
Enumération
L'énumération consiste à insister sur tous les éléments d'un ensemble d'idées, d'objets, de personnes etc.
Exemple :
"Le lait tombe ; adieu veau, vache, cochon, couvée" (La Fontaine, Les Fables, livre VII)
Euphémisme
L'euphémisme consiste à remplacer une expression qui risquerait de choquer, par une expression atténuée. Exemples :
_ "Sans-abris" ou "SDF" : les clochards
_ "Homme d'un certain âge" : vieillard
Gradation
La gradation se caractérise par l'emploi de termes de plus en plus forts (gradation ascendante) ou au contraire de plus en plus faibles (gradation descendante).
Exemples :
_ Gradation ascendante
"C'est un roc !... C'est un pic !... C'est un cap ! Que dis-je, c'est un cap !... C'est une péninsule !" (Edmond Rostand, Cyrano de Bergerac)
_ Gradation descendante
"Toute ma vie, pendant presque 10 ans, une minute avant mon mariage, j'ai pensé que je mourrais célibataire."
Hypallage
Elle qui consiste à attribuer à un mot ce qui convient à un autre, sans que cela empêche de comprendre le sens.                 Exemples :                                                                                                                                                                                 _ "Il n'avait point de souliers dans ses pieds"  au lieu de  "Il n'avait point ses pieds dans des souliers"                                  _ "Le père leva sur son fils une main vengeresse."
Hyperbole
L'hyperbole est une exagération.
Exemples :
_ "Vers mon cœur tout mon sang se retire" (Racine, Phèdre)
_ "J'ai mille choses à vous dire."
Litote
Formule qui dit le moins pour sous-entendre le plus.
Exemple :
"Va, je ne te hais point" (Corneille, Le Cid)
Métaphore
Une métaphore rapproche un comparé et un comparant sans qu'il soit fait usage d'un comparatif à la différence de la comparaison. Parfois, le comparé est lui aussi absent et il ne reste plus que le comparant.
Exemple :
"Alfred est un singe."
Métaphore filée :
Lorsque la métaphore se poursuit sur plusieurs phrases on la dit filée.
Les métaphores très usitées deviennent des clichés :
"Il pleut des cordes."
Métonymie
Un élément est désigné par un autre, qui lui est relié par une relation nécessaire et logique.
Exemples:                                                                                                                                                                                 _ le tout pour la partie :   "Marseille joue ce soir un grand match."
_ le concret pour l'abstrait :   "Cent et cent fois penser un penser même / A deux beaux yeux montrer son cœur à nu."

Oxymore
L'oxymore est le procédé par lequel on associe par la syntaxe deux mots contradictoires.
Exemples :
_ "Une seconde d'éternité."
_ "Cette obscure clarté qui tombe des étoiles" (Corneille, Le Cid)
Paradoxe
Opinion contraire à l'opinion commune.                                                                                                                      Exemple :   "Le pénible fardeau de n'avoir rien à faire."
Parallélisme
Le parallélisme consiste en la répétition de la même construction dans 2 phrases ou 2 propositions.
Exemple :
"Travaillons aujourd'hui à construire demain."
Pastiche
Imitation respectueuse d'un texte, volonté d'imiter le style d'un auteur.
Périphrase

C'est le fait de dire en plusieurs mots ce que l'on pourrait exprimer en beaucoup plus bref.           Exemple :                                                                                                                                                                                                 "Ce modeste animal, petit ornement de nos basse-cours." → La poule
Personnification
Un objet, un être inanimé, une chose, une idée, devient une personne humaine.      Exemple :    "Le mistral était en colère, et les éclats de sa grande voix m'ont tenu éveillé jusqu'au matin." (Alphonse Daudet, Lettres de mon Moulin)
Pléonasme
Le pléonasme est le fait d'associer deux termes quasi synonymes ou appartenant au même champ lexical.
Exemples :
_ "Monter en haut."
_ "Un ciel constellé d'étoiles" (constellé signifie : parsemé d'étoiles)
Prétérition
Feindre de ne pas dire quelque chose que l'on formule tout de même. Elle peut feindre une courtoisie.     Exemple :  "Je suis allé à une soirée, je ne te raconte pas l'ambiance."
Prosopopée
C'est l'art de faire parler les morts ou les absents.     Exemple :                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                              "Si ton grand-père était là, il aurait honte de toi."
Synecdoque
La partie est désignée par le tout.
Exemples :
_ "Enfin, près d'un conducteur, un homme... non ! une casquette, une énorme casquette en peau de lapin, qui ne disait pas grand chose et regardait la route d'un air triste." (Alphonse Daudet, Lettres de mon Moulin)                                                                                                                                                                                _ "Une voile à l'horizon" ou "Dormir sous le même toit." sont des synecdoques.
Zeugma
Le zeugma consiste à lier par la syntaxe deux mots ou groupes de mots dont un seul se rapproche logiquement au verbe. Les deux mots liés syntaxiquement peuvent être incompatibles parce que l'un est abstrait et l'autre concret ou parce qu'ils font appel à des sens différents du verbe. Le zeugma rend les choses opaques, voire cocaces.
Exemples :
_    "Passez ce livre et le bonjour à Jeannette"
_    "Tout jeune Napoléon était très maigre et officier d'artillerie plus tard il devint empereur alors il prit du ventre et beaucoup de pays." (Prévert)
_ "Il prit une décision et la porte."

 

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !