L'œuvre

Nouvelle écrite par Guy de Maupassant, publiée en avril
1880, au sein d'un recueil collectif de nouvelles titré les Soirées de Médan.
La nouvelle met en scène, durant la guerre
franco-prussienne, une prostituée, Boule de Suif, qui, sollicitée par ses
compagnons de voyage, accepte de céder aux avances d'un général allemand en
échange de la liberté pour l'ensemble des voyageurs.

Pendant l'hiver 1870-71, la ville de Rouen (Normandie) est
envahie par les Prussiens. Pour fuir l'occupation, un groupe de dix personnes
prennent la diligence de Dieppe : trois couples (des commerçants, des
grands bourgeois, des nobles), deux religieuses et deux marginaux : un
« démocrate » et Boule de Suif, une prostituée.
Le voyage s'annonce difficile, la diligence n'avance pas.
Les voyageurs ont faim et seule la jeune femme a pensé à emporter des
provisions, qu'elle partage généreusement. Les voyageurs font étape dans une
auberge à Tôtes, occupée par les Allemands. Un officier qui occupe cette
auberge leur interdit de repartir tant que Boule de Suif n'aura pas accepté ses
avances. Patriote, elle refuse, approuvée de ses camarades. Mais un complot se
trame contre elle; car ils perdent patience.
Boule de Suif finit par accepter de se sacrifier et, au
cinquième jour, la diligence peut repartir. Tous les voyageurs traitent avec
mépris celle qui les a libérés et refusent de partager leur repas avec elle.

Portrait des personnages

PhysiquesPsychologiquesClasse sociale
M. et Mme LoiseauLui :

- taille exiguë

- ventre en ballon surmonté d'une face rougeaude entre deux favoris
grisonnants. Petit pénis de 4 cm.

Elle :

- grande, forte, résolue, tête emplie d'opérations d'argent

- voix haute et décision rapide

Lui :

- réputation de filou

- célèbre pour ses farces de toutes natures, ses plaisanteries bonnes ou
mauvaises

Marchands de vin en gros de la rue Grand-Pont
M. et Mme Carré-LamadonLui :

- homme considérable

Elle :

- plus jeune que lui - petite, mignonne, jolie, pelotonnée dans ses
fourrures

Elle :

- demeurait la consolation des officiers de bonne famille envoyés à Rouen
en garnison

- certain dégoût pour la pauvreté

- Propriétaire de trois filatures de coton

- Officier de la Légion d'honneur et membre du conseil général

M. le comte et Mme la comtesse de BrévilleLui :

-  vieux

- s'efforce de ressembler, par son habillement, au roi Henri IV

Elle :

- grand air

Lui :

- gentilhomme de grande tournure

- Comte et comtesse de Bréville

- Portent un des noms les plus anciens et les plus nobles de Normandie

Lui :

- membre du conseil général

- représentant du parti orléaniste

Elle :

- son salon demeurait le premier au pays

Deux religieuses- L'une était vieille avec une face défoncée par la petite vérole

- L'autre, très chétive, avait une tête jolie et maladive sur une poitrine
de phtisique rongée par cette foi dévorante

Bonnes sœurs
Cornudet le démocrate- grande barbe rousse- terreur des gens respectables

- inoffensif

- serviable

- démocrate

- possède une assez grande fortune

- célèbre

Élisabeth Rousset surnommée « Boule de suif »- embonpoint précoce

- petite

- ronde de partout

- grasse à lard

- doigts bouffis, étranglés aux phalanges

- peau luisante et tendue

- une gorge énorme

- figure comme une pomme rouge

- yeux noirs magnifiques, ombragés de grands cils épais

- une bouche charmante, étroite, humide pour le baiser, meublée de
quenottes luisantes et microscopiques

- pleines de qualités inappréciables, disait-on

- qualifiée de « honte publique »

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,10/ 5 pour 10 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide