Chapitres

Résumé

Comédie en trois actes et en vers écrite par Molière, créée
en 1668. Qualifiée de « baroque », elle est largement calquée sur l’Amphitryon
de Plaute.

Prologue
Jupiter, le roi des dieux, est tombé amoureux d’Alcmène, la jeune épouse
d’Amphitryon. Mais celui-ci est parti à la guerre. Profitant de l’absence de ce
dernier, il envoie donc Mercure, son messager, demander à la Nuit de prolonger
sa course, pour que Jupiter (qui s'est métamorphosé en Amphitryon) puisse
profiter plus longtemps de l’alcôve d’Alcmène, qui n’y voit que du feu. La nuit
est plutôt réticente, mais elle accepte finalement.

Acte 1

Scène 1 - Sosie, le valet d’Amphitryon, est chargé
d’annoncer le retour plus rapide que prévu de son maître victorieux à sa femme
Alcmène. Apeuré par la nuit noire, il se parle à lui-même, haïssant sa
condition d’esclave mais heureux des exploits de son maître. Peu sûr de
lui-même, il décide de répéter son ambassade, sa lanterne devenant Alcmène.
Tout à coup, il entent un bruit...

Scène 2 - Sosie et Mercure (métamorphosé en Sosie) se rencontrent.
Pour éviter que Jupiter et Alcmène ne soient dérangé dans leurs ébats, Mercure
fait tout pour empêcher Sosie d’entrer : il tente de le convaincre qu’il
est le « vrai » Sosie, puis Mercure l’éloigne en le frappant. Sosie
retourne au port.

Scène 3 - Jupiter, sous les traits d’Amphitryon, rencontre
Alcmène. Celle-ci est très heureuse de le revoir, et le félicite pour sa
victoire. Jupiter est tendre et plein d’amour envers Alcmène… Après leurs
ébats, Jupiter remonte au Ciel et Mercure prévient la Nuit que le Soleil peut
réapparaître.

Scène 4 - Mercure (toujours métamorphosé en Sosie) désire
rejoindre Jupiter, mais Cléanthis, la femme du « vrai »Sosie,
s’aperçoit de sa tentative de départ : elle lui reproche son indifférence
envers elle, et son manque d’amour. S'en suit une violente dispute
« conjugale » et Mercure, finalement, monte au Ciel.

Acte 2

Scène 1 - Rentré au port, Sosie explique à Amphitryon que
devant la porte de sa maison, son lui-même lui a empêché de donner son message
à Alcmène. Il n’a donc pas rempli sa mission. Amphitryon n’en croit pas un mot
et il veut rejoindre sa bien-aimée, mais reste au port pour la nuit.

Scène 2 - Le vrai Amphitryon arrive le lendemain chez lui,
et s’attend à des retrouvailles passionnées. Pourtant, celle-ci n’est pas
étonnée de son retour, pour la bonne raison qu’elle a passé toute la nuit avec
lui. Il s’étonne, et se trahit. Une dispute éclate. Amphitryon a la preuve
qu’il était au port toute la nuit : le frère d’Alcmène, aide de camp
d’Amphitryon, est resté avec lui. Amphitryon s’en va.

Scène 3 - Cléanthis et Sosie se disputent à cause des
événements de la nuit : elle est furieuse pour « leur » dernière
querelle conjugale. L’arrivée d’Amphitryon stoppe leur dispute.

Scène 4 - Jupiter (de nouveau métamorphosé) redescend sur
terre pour apaiser Alcmène. Il demande à Cléanthis où se trouve sa maîtresse.
Celle-ci répond qu’elle veut rester seule, mais Jupiter ne renonce pas…

Scène 5 - Sosie et sa femme sont étonnés du soudain
comportement bienveillant d’Amphitryon. Cléanthis peste contre les attitudes
des hommes.

Scène 6 - Jupiter, ignorant la dispute entre Alcmène et
Amphitryon, est reçu par une Alcmène furieuse. Etonné, il tente de faire
pardonner les fautes du vrai Amphitryon. Ils se réconcilient. Jupiter invite
Alcmène à un dîner.

Scène 7 - Sosie tente de réconcilier son couple, en prenant
exemple sur le pardon d’Alcmène. Pourtant, Cléanthis refuse et Sosie se met en
colère devant l’entêtement de sa femme.

Acte 3

Scène 1 - Dans ce monologue, Amphitryon s’apitoie sur son
sort : il est torturé entre déshonneur, orgueil et jalousie. Cependant, il
espère qu’Alcmène a perdu la raison.

Scène 2 - Par plaisir, Mercure (transformé en Sosie) refuse
à Amphitryon de le laisser entrer dans sa propre demeure. Il fait semblant de
le prendre pour un inconnu, puis pour un ivrogne. Mercure annonce à Amphitryon
qu’un autre Amphitryon est à l’intérieur avec Alcmène.

Scène 3 - Amphitryon est déshonoré et décide de se venger.

Scène 4 - Sur ordre de Jupiter, Sosie emmène les capitaines
Naucratès et Polidas à son banquet de réconciliation avec Alcmène : Sosie
est convaincu du retour à la normale des relations entre Amphitryon et son
épouse. Pourtant, sur le chemin du retour, Amphitryon aperçoit Sosie et le roue
de coups pour « son » insolence. Les deux capitaines affirment à leur
chef que Sosie ne pouvait refuser le passage d’Amphitryon puisqu’il les
accompagnait au dîner de Jupiter. Amphitryon se résigne au surnaturel.

Scène 5 - Au dîner, Jupiter (métamorphosé) et Amphitryon se
rencontrent : Amphitryon tente de tuer l’imposteur et laver son honneur.
Mais ni Sosie ni les deux capitaines ne savent reconnaitre le vrai Amphitryon.
Jupiter annonce qu’il va lever le mystère. Sosie propose de faire une trêve le
temps du repas.

Scène 6 - Mercure prend l’aspect de Sosie et empêche ce
dernier d’entrer dans la cuisine.

Scène 7 - Amphitryon souffre. Il organise sa vengeance avec
les conseils de ses deux amis. Sosie les rejoint, s’accuse de tant de malheur
et désire être puni.

Scène 8 - Cléanthis est étonné par la présence de deux
Amphitryon : l’un est à l’étage avec alcmène tandis que l’autre, le vrai,
est au rez-de-chaussée.

Scène 9 - Mercure donne finalement son vrai aspect, sa
fonction et annonce « que le Roi des dieux » a abusé d’Alcmène. Il
s’envole vers les cieux.

Scène 10 - Jupiter apparaît, affirme qu’il est l’imposteur,
mais que la situation d’Amphitryon n’est pas déshonorante : il est cocu
certes, mais par le Roi des dieux ». Il annonce qu’Alcmène est enceinte et
qu’elle accouchera d’Hercule. Sosie conclut, et chacun rentre chez soi.

Commentaire
La première représentation eut lieu le 13 janvier 1668 au Palais-Royal.
Le 16 janvier, la pièce est jouée au Tuileries devant Louis XIV. C’est un
succès immédiat ; elle sera jouée vingt-neuf fois entre le 13 janvier et Pâques
1668. Molière, qui a alors 46 ans, tient le rôle de Sosie. Un parfum de
scandale entoure la pièce, certains prétendant que sous les traits de Jupiter
se cache Louis XIV, et qu’ainsi Molière critiquait les amours du roi Soleil.

Pour attester de la popularité de l'œuvre, on peut remarquer
qu'elle a popularisé deux termes qui sont rentrés dans le langage
courant :

le nom de Sosie, serviteur d'Amphitryon, a donné le mot
français « sosie », pour désigner une personne ressemblant à une
autre, comme pour Mercure et Sosie ;

de même, dans un langage soutenu, un
« amphitryon » désigne un hôte qui offre un dîner, suivant le vers
célèbre de la pièce : « le véritable Amphitryon est l'Amphitryon où
l'on dîne ».

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (1,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Maelys

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide