Dialogue écrit par Denis Diderot, paru en 1772.

En 1771, le navigateur français Bougainville publie son Voyage
autour du monde. Le dialogue de Diderot est une réaction à ce récit de
voyage. Il y développe ses propres réflexions à propos de la colonisation,
l'esclavage, la liberté, etc.

Dans ce texte, présenté sous la forme d'un dialogue, il est
question d'un vieux Tahitien, qui adresse plein de reproches à Bougainville et
à ses intentions de coloniser Tahiti. Les propos du vieux Tahitien, qui incarne
le mythe du « bon sauvage », laissent transparaître la critique
acerbe de Diderot. La phrase réprobatrice « Qui es-tu donc pour faire des
esclaves » unit les aspects principaux : en condamnant l'esclavage,
Diderot défend les droits de l'homme, tout d'abord la liberté de l'individu,
mais il exprime aussi l'opinion selon laquelle les Français n'ont pas de
justification raisonnable pour leurs menées impérialistes. En outre, il fait
une apologie des mœurs des Tahitiens, menacées par la civilisation occidentale.
Il montre que le comportement prétentieux des colonisateurs est à l'opposé des
valeurs des Lumières et n'a pas de place dans une société éclairée. Le dialogue
entre l'aumônier et Orou est d'ailleurs une critique des dérives de la religion
catholique.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide