Roman écrit par Émile Zola, paru en 1872, deuxième volume de la série Les Rougon-Macquart.

Le personnage principal est Aristide Rougon, dit Saccard, qui va faire fortune rapidement en spéculant sur les futurs terrains à bâtir, à l'époque des grands travaux menés à Paris par le baron Haussmann.

L'action se déroule à Paris. Eugène Rougon, qui a fait carrière en politique grâce à son soutien à Napoléon III, est ministre. Il connaît tous les plans des travaux d'Haussmann et peut donc participer à la curée, dépeçage de Paris par les spéculateurs. Ne pouvant le faire directement, il laisse ce soin à son frère Aristide, tout en lui demandant de changer de nom. Aristide Saccard s'acquitte à merveille de cette tâche, enrichissant son frère et accumulant pour lui l'une des plus grosses fortunes de Paris.

Le roman comporte une seconde intrigue. Devenu veuf, Saccard avait épousé Renée Béraud du Châtel, dont la fortune lui avait permis de se lancer dans la spéculation pour son propre compte. Mais Renée s'ennuie avec cet homme qu'elle n'aime pas. Nouvelle Phèdre, tombe amoureuse de Maxime, fils que Saccard a eu de son premier mariage. La relation semi-incestueuse entre Renée et Maxime est finalement connue de Saccard, sans que celui-ci en soit vraiment tracassé. Le roman se clôt sur une Renée abandonnée par Maxime et qui sombre vite dans le jeu et la boisson, avant de mourir d'une méningite.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide