Er, Préfixes et suffixes

En cours chinois, beaucoup s’étonne du caractère   er4, souvent transcrit « -r » (entre « eur » et un raclement de gorge comme son, j’adooore !)

1) Tout d’abord, on peut dire que c’est la marque de fabrique des pékinois (les habitants de PEKIN) qui le collent un peu où ils veulent, (bon les accents c’est comme on veut …)

Ainsi, mén [men2] (qui signifie « porte »)  门  = 门儿 ==>   天安门儿 Tian An Men(eur) La fameuse Place

enfant : hai2 孩= hai2r 孩儿

 

2) 儿  sert à expliciter la nature de certains mots :

Hua4 画 le verbe peindre et le nom « peinture »  画儿hua4r qui ne veut dire que le nom peinture !

 

3) 儿  a une connotation familière ou une inflexion affective exemple ci-dessus « enfant » 孩儿

 

Nota : Pour «mén [men2] » ne pas le confondre avec le « marqueur » du pluriel « men » sans tonalité, 们 qui se différencie par son radical 人= 亻

Men est un suffixe, marqueur de groupe humain, n’intéresse que les personnes comme un « tout »

Messieurs = 先生们  xiānshēngmen [xian1sheng1men]

Autre sujet

Justement, certains caractères se retrouvent en début (préfixes) ou en fin (suffixes) de noms.

A - Préfixes :

1) Lǎo    n’a aucun sens particulier (on dit aussi « préfixe » vide de sens)

Le caractère Lǎo 老 signifie « vieux, vieille » quand il n’est pas un préfixe, ou utilisé pour « nommer » quelqu’un exemple « le vieux Wang » (pour Mr Wang)

Aîné (frère aîné) Lǎodà 老大(on pourrait traduire par « vieux frère » mais se serait une erreur ! de  même pour le frère cadet  Lǎo’èr 老二(« vieux deux » )

2) Fēi     est un préfixe qui indique la négation du mot, comme nous en français nous avons « a » que l’on accole devant le nom pour signifier se négation, exemple au hasard :

« politique » + « a » donne « apolitique» = non / ou sans politique

Fei1yin3yong4shui3 = eau non potable = 非饮用水

 

3) Tóu    est un préfixe ordinal signifiant « le premier »

Les trois premiers mois =  tóu sān ge yuè [tou2san1geyue4] 头三个月

Les premiers livres =   tóu jǐ běn shū 头几本书

Ge 个et běn本sont des classificateurs.

个concerne les individus et « le général », il peut se substituer aux classificateurs spécifiques (pratique quand on a un « trou » de mémoire à l’examen)

本concerne les objets reliés.

Jǐ 几= quelques (mais aussi « combien ? »)

B - Suffixes  :

Outre celui vu ci-dessus, il existe aussi des suffixes pour des « suites » ou séries ;

 

1) Zi    aussi vide de sens ( zì enfant) est le plus utilisé, sans aucune indication de ton ;

汉子hànzi [han4zi] = caractère chinois 筷子kuàizi [kuai4zi] = baguettes(pour manger)  饺子jiao3zi  = les raviolis chinois

2) Zhě  attribution d’une qualification, spécification à une personne :

作着zuò zhě = auteur 读着dú zhě = lecteur/ lectrice   记着jì zhě = journaliste

 

3) Jiā   est un suffixe de « spécialité »

作家zuò jiā = écrivain   画家huà jiā = peintre

Le caractère 家est un caractère qui signifie « famille » mais n’est jamais utilisé seul (cours chinois paris) ;

 

4) Autre suffixe, celui désignant un local, un lieu :

   suǒ  ( le classificateur des maisons) donne par exemple :

Commissariat de police = 派出所pài chū  suǒ

 

Voilà, c’est tout pour le moment …

谢谢,在见

28-07-2012

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Aucun vote)
Loading...

Joy

Interprète et traductrice en chinois, j'ai vécu à Shanghai pendant 3 ans où j’ai obtenu un Master en interprétation de conférence. J’ai pu me familiariser avec la culture chinoise tout au long de mon séjour en Chine. Après 10 ans d’étude du chinois, je parle, lis et écris le mandarin couramment.

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide