Problématique : En quoi la démocratie athénienne est un modèle ? Quelles en sont les limites ?

I – Athènes invente la démocratie

Au Vème siècle avant J-C, le monde grec est constitué de cités que l’on appelle la polis. Ces cités sont des petits états ( il y en a environ 700 ). Ces états ont tous des régimes politiques différents ( monarchie, aristocratie, oligarchie, tyrannie… ). Parmi ces mini-états, Athènes est la seule démocratie.
A – Athènes et l’Attique
1 – La cité d’Athènes : un territoire ( l’Attique ) et la ville d’Athènes
Superficie de la cité d’Athènes : 2 600 km²
Relief : montagneux
Climat : sec

C’est un territoire relativement pauvre mais il y a la mer et les mines d’argent.

L’Attique est un petit état mais c’est quand même l’une des plus grandes cités grecques.

Au Vème siècle avant J-C, pendant la démocratie à Athènes, la France n’est pas tout à fait sortie de la préhistoire.

2 – La cité d’Athènes met en place une démocratie

Les trois bases de la démocratie sont :

  • La liberté ( il n’y a pas de tyran qui impose ses lois )
  • L’égalité ( égalité politique, égalité devant la loi )
  • La souveraineté du peuple ( le pouvoir appartient au peuple )

Les deux personnes qui contribuent à mettre la démocratie en place sont :

  • Solon, qui interdit l’esclavage pour dettes
  • Clisthène, qui décide que les chefs de la cité seront élus par les citoyens et qu’un Conseil, ouvert à tous les citoyens, prendra toutes les décisions importantes.
B – Athènes est à la tête d’un Empire
1 – La ligue de Délos
La ligue de Délos est une alliance militaire entre Athènes et la plupart des cités qui bordent la Mer Egée. cette alliance vise à se défendre contre l’Empire perse.

2 – L’empire athénien
La ligue de Délos devient peu à peu un instrument dans les mains d’Athènes. Ses membres doivent verser une contribution en espèces à Athènes. Cette contribution va permettre à Athènes de mettre en place la démocratie.
Conclusion du I
La démocratie athénienne est une exception dans le monde grec

II – Les citoyens et le fonctionnement de la démocratie

A – Les citoyens et les autres

1 – Qui est citoyen ?
– Il faut être né de père et de mère athéniens et être un enfant légitime : c’est le droit du sang

– Il faut avoir fait son service militaire : c’est l’éphébie

40 000 personnes sont des citoyens.

2 – Droits et devoirs
Ils ont des droits et devoirs :

– Politiques : ils participent au gouvernement de la cité.

– Militaires : ils défendent la cité (suivant la richesse, ils sont rameurs, fantassins, hosplites, cavaliers), ou ils paient l’armement des trières s’ils sont riches.

– Religieux : il faut participer aux fêtes religieuses.

3 – Les exclus de la citoyenneté
– Les femmes ( elles sont environ 100 000 ) : elles sont considérées comme des mineures

– Les Métèques ( ils sont environ 40 000 ) : ce sont les étrangers installés à Athènes.

– Les esclaves ( ils sont environ 110 000 )

Athènes est donc une démocratie esclavagiste.

B – Le fonctionnement de la démocratie
1 – Une démocratie directe
Démocratie directe : Les citoyens exercent eux-mêmes les fonctions publiques.

Les citoyens votent au sein de l’ECCLESIA. L’Ecclesia a le pouvoir LEGISLATIF (elle fait la loi). Elle décide de la guerre et de la paix, elle discute et vote les lois, elle peut voter l’exil d’un citoyen jugé dangereux.

Ostracisme : Procédure en usage à Athènes, permettant aux membres de l’Ecclesia de bannir pour 10 ans un homme politique dont ils redoutaient la puissance ou l’ambition.

Les citoyens votent au sein de l’HELIEE. L’Héliée a le pouvoir JUDICIAIRE. Les membres de l’Héliée (6000 citoyens) et de la Boulè (500 citoyens) sont tirés au sort.

Les citoyens peuvent devenir MAGISTRATS (par tirage au sort) ou STRATEGES pour un an (par élection). Les Magistrats et les Stratèges ont le pouvoir EXECUTIF.

2 – Les lieux de la démocratie
– Pnyx (c’est une colline) : l’Ecclesia

– Agora (c’est une place publique) : La Boulè, L’héliée, Les lieux religieux. Sur l’Agora, il y a des temples : A Athènes, il y a une imbrication des lieux de pouvoir et des lieux de culte.

Le corps politique est donc limité, avec des esclaves. C’est une démocratie, contrairement à la nôtre, qui est directe.

3 – Les critiques faites à la démocratie
  • Confiscation de la démocratie par une classe politique :
    Ceux qui interviennent à l’Assemblée sont ceux qui ont appris l’art oratoire, donc les plus riches. Ex : Périclès, au Vème siècle, va être réélu 15 fois de suite stratège.
  • Le problème de la participation :
    La plupart des athéniens manque de temps pour participer aux affaires publiques. On a mis en place une indemnité pour permettre à tous les athéniens de venir à l’Assemblée.
  • Le danger de la démagogie :
    Un démagogue est quelqu’un qui flatte le peuple pour servir ses intérêts personnels.

Ces critiques, nous pouvons les faire à notre démocratie actuelle.

Conclusion du II
Le corps politique à Athènes est réduit, les exclus de la vie politique sont nombreux (esclaves, femmes, Métèques). C’est une démocratie directe.

III – Une démocratie qui unit citoyens et non-citoyens avec la religion et le théâtre

A – La religion unit les habitants de la cité
1 – Il n’y a pas de séparation entre le politique et le religieux
Toutes les cités grecques honorent à peu près les mêmes dieux et la religion grecque est formelle : échange de bons services, sacrifices. Tous les évènements importants commencent par un sacrifice religieux. Chaque cité est placée sous la protection d’un dieu (A Athènes, il s’agit d’Athéna dont les symboles sont la chouette et l’olivier).
2 – Des grandes fêtes civiques
Les fêtes Panhélléniques réunissent toutes les cités grecques. (Ces fêtes sont l’équivalent des Jeux Olympiques)

Les fêtes Panathénées ont lieu tous les 4 ans. Lors de ces fêtes, la cité est réunie puisque les femmes et les Métèques y participent.

Lors de ces fêtes, il y a des représentations théâtrales et des concours musicaux.

B – L’importance du théâtre à Athènes
Les représentations théâtrales accompagnent les grandes fêtes religieuses et les frais de représentation sont payés par les citoyens riches.

Les pièces de théâtre se réfèrent à l’actualité et aux grands mythes. Elles jouent donc un rôle important dans la formation des citoyens.

Conclusion
Au Vème siècle avant J-C, Athènes est une exception par son régime politique : la démocratie. Mais seule une minorité d’Athéniens bénéficie du statut de citoyen. D’autre part, cette démocratie est une démocratie directe, mais les plus hautes charges sont réservées aux citoyens riches. Enfin, à Athènes, religion et politique sont étroitement mêlées.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Mathieu

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide