Un conseil

C’est une composition et pas une dissertation, donc on vous demande de bien lire le sujet , d’y répondre en trouvant simplement des arguments dans vos paragraphes. Les étapes de l’introduction sont simplifiées, mais vous avez intérêt à être rigoureux !

Proposition de correction

La mort de Staline en mars 1953, après 30 années d’un pouvoir qui contrôle  totalement la société, laisse l’URSS complètement fragilisée.  Les difficultés économiques et sociales  minent le pays  et le système demande à être réformé de l’intérieur.

Deux dirigeants vont s’y atteler au point de créer une rupture  avec les théories et les pratiques en cours sous Staline, c'est-à-dire dictature personnelle, culte de la personnalité et répression de masse.

Quelles sont donc, dans l’évolution politique de l’URSS , ces tentatives de réformes pour sauver le régime communiste ?

Pour répondre à cette question, nous  analyserons d’abord les causes de la déstalinisation, puis les répercussions en URSS et à l’étranger  et enfin les limites de cette déstalinisation au point qu’il faudra en 1985 rompre à nouveau l’immobilisme et opérer une ultime tentative de réformes.

Les causes de la déstalinisation sous Khrouchtchev

  • rôle de Khrouchtchev + XXème congrès du PCUS + dénonciation des « crimes «  de Staline
  • nécessité de moderniser le pays et permettre l’augmentation des productions agricoles, de la consommation et de la croissance pour améliorer le niveau de vie
  • nécessité de libéraliser la vie intellectuelle et culturelle
  • dégel et coexistence pacifique dans les relations internationales
  • pourtant, il ne remet pas en cause les fondements du système

Les répercussions en URSS et à l’étranger

  • libéralisation modérée en URSS
  • espoirs dans les démocraties populaires avec la connaissance du « rapport secret » issu du XXè congrès du PCUS
  • ébranlement de la cohésion du bloc de l’Est : insurrections polonaise et hongroise en 1956 pour davantage de libertés
  • Mao Zédong dénonce en Chine le tournant antistalinien et à l’Ouest on y voit un coup porté au mythe de l’URSS
  • les conservateurs du PCUS commencent à s’inquiéter

Un bilan limité et le besoin d’une nouvelle déstalinisation

  • bilan de la déstalinisation mitigé : 70% des prisonniers politiques sont libérés+ Le PCUS contrôle toujours la société
  • brutale répression des insurrections en Europe centrale en 1956
  • éviction de Khrouchtchev du pouvoir en 1964 par Brejnev
  • l’ultime tentative de sauvetage du socialisme  avec 2 réformes ( glasnost et perestroïka) sensées assouplir le système sans remettre en cause l’idéologie communiste ; mais en libérant la parole, la réforme menée pour rendre public ce qui était caché en garantissant une plus grande liberté d’expression, la glasnost libère les esprits et permet la critique du régime soviétique. Cela génère un vaste mouvement de contestation sociale et de revendications nationalistes. La critique du stalinisme reprend 20 ans après l’éviction de Khrouchtchev. De nombreuses victimes de Staline sont réhabilitées. La glasnost sera suivie de la pérestroïka, tentative sans succès de restructuration de l’économie  soviétique.


Les tentatives de réformes du système communiste mis en place depuis 1917 ont donc échoué et n’ont pu empêcher la fin de l’URSS en 1991. Il aura fallu 4 décennies pour sortir du totalitarisme soviétique.

Le système était-il réformable ?

Besoin d'un professeur d'Histoire ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 4,50/5 - 2 vote(s)
Loading...

Olivier

Professeur en lycée et classe prépa, je vous livre ici quelques conseils utiles à travers mes cours !