Identifier le livre

Auteur du livre : CONSTANT Benjamin

Titre : Adolphe

Date de publication : 1816

Edition/collection/nombre de pages : Garnier Flammarion ; 126 pages (10 chapitres)

Eléments biographiques

  • Benjamin Constant est né le 25 octobre 1767 à Lausanne.
  • Jeunesse : sa mère meurt deux semaines après sa naissance. Pour son éducation, il est confié à divers précepteurs, assez médiocres pour la plupart, mais il lit énormément de lui-même. Il finit ses études à l'université d'Edimbourg, mais prend l'habitude du jeu et contracte des dettes.
  • Il a ensuite une vie amoureuse très active et un nombre de maîtresses impressionnant (mais il ne se marie que deux fois, avec Wilhelmine Von Cram et Charlotte de Hardenberg). Parmi elles, on trouve la célèbre Madame de Staël, qui affirme avoir eu un enfant de Constant.
  • Il s'engage en politique contre le despotisme de l'Empire et de la monarchie. Il est élu député de la Sarthe en 1819 et de Paris en 1824.
  • Il meurt à Paris le 8 décembre 1830 et reçoit des funérailles nationales.

Résumé

Adolphe, le héros du roman, est un jeune bourgeois qui ne se sent pas très à l'aise avec la société, qu'il juge stupide et insipide. Chez le comte de P***, il tombe amoureux d'Ellénore, une Polonaise de dix ans son aînée et maîtresse fidèle du comte. Au début, elle ne l'approche pas, de peur de perdre la position honorable qu'elle a durement gagnée, mais charmée par les tendres attentions du jeune homme, elle finit par accepter une liaison. Leur relation est pourtant pleine de contraintes : ils doivent se voir discrètement, faire attention au comte qui se doute bien des intentions de sa maîtresse, faire patienter le père d'Adolphe qui lui demande de revenir auprès de lui dans les six mois… Cette pression constante créé des tensions entre les amants. Ellénore finit par quitter la protection du comte tandis qu'Adolphe part rejoindre son père. Elle le rejoint après quelques mois et ils vont s'établir à Caden, « petite ville de Bohême ». Le père subvient à leurs besoins, tout en désapprouvant l'attitude de son fils, qui gâche selon lui sa jeunesse et son talent. Une année passe. Le père d'Ellénore meurt et les amants partent tout deux en Pologne pour toucher l'héritage. La vie là-bas ennuie profondément Adolphe, qui finit par se lasser du pays et découvre que son amour pour Ellénore a passé. Il aimerait partir, mais hésite et reviens toujours auprès d'elle, bien que cette situation le rende extrêmement malheureux. Il confie à un ami sa résolution de partir, mais celui-ci fait lire à Ellénore la lettre qui annonce son départ définitif. Elle tombe gravement malade. Déchiré par un grand sentiment de culpabilité, il reste auprès d'elle jusqu'à sa mort. Le livre se termine par la lecture d'une des lettres d'Ellénore, qui lui affirme que c'est son amour et la douleur d'être ignorée qui l'ont tuée.

Portrait d'un personnage : Adolphe

Adolphe est un jeune homme très brillant, qui se sent supérieur aux autres et n'hésite pas à critiquer la société bourgeoise dans laquelle il évolue.

Sa passion pour Ellénore , bien plus âgée que lui, le rend tour à tour tendre, passionné, attentif, mélancolique, mais aussi parfois violent, triste et colérique. Il finit par se lasser d'elle car son amour exige beaucoup trop de sacrifices pour un jeune homme tel que lui. Promis à une brillante carrière, il ne peut supporter de devoir se couper de la France de sa famille, de ses amis et d'être contraint à l'inaction dans un coin reculé de la Pologne. Pourtant, les restes d'attachement et les souvenirs d'un amour passionné le retiennent et il hésite longtemps à la quitter. Son hésitation causera la perte d'Ellénore : elle ne supporte plus de le voir triste et maussade auprès d'elle, elle se sentait trahie alors qu'elle l'aimait toujours de la passion la plus vive.

Après la mort d'Ellénore, il sera rongé par le remord et la culpabilité.

Ce roman est en quelques sortes une autobiographie de la vie de Constant. On retrouve au fil des pages les idées importantes de sa vie.

Constant, très intelligent, ne se trouvait pas, comme le personnage d'Adolphe, très à son aise au milieu d'une société bourgeoise trop médiocre pour lui.

Ensuite, on peut voir que le personnage du père est très important dans l'histoire. Il incite le personnage à changer de vie, et même si les deux hommes ne sont pas très proches, il lui donne des conseils et subvient aux besoins de son fils. Constant, ayant perdu sa mère très jeune, était soumis uniquement à l'autorité paternelle. Ce père l'a aidé dans sa carrière et a plusieurs fois remboursé ses dettes de jeu.

De plus, le personnage d'Adolphe est très lié aux femmes, mais cette passion n'est pas constante. Il l'aime, se lasse, l'aime à nouveau, ils se séparent, reviennent… Cela illustre parfaitement la vie de Constant qui n'était jamais fidèle très longtemps à la même femme, mais qui revenait souvent auprès de ses anciennes amantes.

Besoin d'un professeur de Français ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 3,88/5 - 24 vote(s)
Loading...

Agathe

Professeur de langues dans le secondaire, je partage avec vous mes cours de linguistique !