Gestion et d'organisation des ateliers de production

I/ La division du travail

La division du travail se définit par la répartition organisé en différentes tâches entre des individus ou des groupes spécialisés dans des activités complémentaires.

A) L'origine de la théorie

La division du travail existait déjà au 18ème siècle, dans les premières manufactures comme celle présentée par Adam Smith dans le premier ouvrage de théorie économique moderne : Enquête sur la nture et les causes de la Richesse des Nations. Dans la manufacture d'épingles décrites pas Adam Smith, les ouvriers avaient divisés le travail en plusieurs étapes et se l'étaient partagé pour gagner en productivité. Il s'agissait d'une division sociale du travail entre les différent métiers. L'organisation du travail dans cette manufacture marquait une évolution par rapport à l'organisation artisanale traditionnelle dans laquelle l'artisan fabrquait le produit en entier.

B) Division du travail et productivité

A partir du 18ème siècle, la division du travail en tant qu'organisation n'a cessé d'évoluer pour accompagner l'industrialisation de l'économie et la recherche constante de gains de productivité. Trois raisons principales lient division du travail et augmentation de la productivité :

- la spécialisation de l'ouvrier, dont l'habileté s'accroît à force de n'effectuer qu'une seule tâche répétitive et qui gagne ainsi en rapidité et en savoir-faire

- l'optimisation du temps de travail de l'ouvrier, qui ne change ni de place ni d'outils

- l'utilistion des machines pour réaliser des tâches simples, un seul homme supervisant la machine et réalisant ainsi la tâche de plusieurs

C) Enrichissement et coordination de l'organisation

La division du travail favorise donc l'enrichissement de l'entreprise car elle permet d'augmenter subsantiellement la production et donc les ventes sans accroître les moyens mis en oeuvres (effectifs employés, nombre d'heurs travaillées...). Mais elle nécessite également lamise en place d'une coordination globae de l'organisation qui lui permet d'atteindre ses objectifs. Dans ce but, l'organisation devra définir une hiérarchie entre ses membres, un mode de prise de décision, des règles de fonctionnement et de circulation de l'information.

 

Superprof

II/ Le taylorisme

En 1903, Frederick Winslow Taylor s'appuie sur l'idée de la division du travail comme modèle d'organisation du travail pour développer sa théorie de l'organisation scientifique du travail dans son ouvrage Shop Management.

Les principes de l'OST se fondent sur une idée principale : opérer une division verticale et horizontale du travail pour améliorer la qualité, diminuer les coûts et les délais.

- la division verticale du travail repose sur la séparation des tâches d'exécution et de conception, la standardisation des tâches (la meilleure façon de faire, enregistrée et prescrite strictement aux ouvriers) et un rythme imposé aux opérateurs et contrôlé fréquemment.

- la division horizontale du travail se traduit par la décomposition des tâches en gestes élémentaires et la rationalisation des modes opératoires permettant d'élever la vitesse de réalisation.

Enfin, l'OST préconise des salaires aux rendements, pour inciter les ouvriers à l'effort, et un environnement approprié à chaque poste. C'est le début de la production de masse. Bien que très critiquée, cette organisation basée sur un modèle de standardisation est toujours largement répandue aujourd'hui.

 

III/ Le fordisme

Dès 1908, Henry Ford reprend les principes du taylorisme et y adjoint une innovation, la chaîne de montage, dans ses usines automobiles près de Detroit.

A) Le travail à la chaîne

Le travail à la chaîne va déculper la productivité du travail ouvrier. En avril 1914, il ne faut plus que 93 minutes par homme pour mpnter un châssis, contre sept mois auparavant. Les coûts de production chutent, les prix de vente aussi et la Ford T devient la voiture de la classe moyenne américaine.

B) Un nouveau mode de régulation économique

Pour accompagner son développement commercial, Henry Ford propose une hausse des salaires et les premières formules de crédit pour permettre aux salariés de devenir clients de leur entreprise. Le fordisme centré sur la consommation de masse se généralisera dans les années 1933 à 1945 dans les pays développés. Ce n'est pas seulement une division du travail mais l'avènement de la société de consommation.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (4,50/ 5 pour 2 votes)
Loading...

Paul

Fort de mon expérience d'enseignant, je mets ma plume à votre service grâce à mes différents conseils et articles sur le développement personnel !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide

Poster un Commentaire

avatar