L'évolution du système productif mondial

Les évolutions technologiques et leurs conséquences

A - Les évolutions technologiques déterminantes

La dernière évolution industrielle a débuté dans les annés 70. Elle comporte des avancés fondamentales dans les domaines de la micro-électronique et de l'informatique. De ces domaines sont nés des évolutions technologiques déterminantes qui ont profondément transformés l'entreprise.

1 - Les technologies de l'information et de la communication (TIC)

Les TIC désignent l'ensemble des technologies informatiques de plus en plus répandues et accessibles qui servent à la diffusion d'informations. Le réseau internet constitue à l'heure actuelle l'exemple le plus spectaculaire de cette révolution. Les TIC comprennent également la télévision numérique, le cable, le téléphone et les satellites.

2 - L'automatisation

Aidée par l'informatique, l'automatisation met en place des systèmes automatiques de production pour rationnaliser le travail humain, voire le supprimer.
L'automatisation peut s'effectuer par différents mécanismes qui sont l'automatisation (les chaines de production) et la robotique (qui remplacent les hommes par des robots).

B - Les conséquences pour la gestion et la production

1 - La gestion de la production assistée par ordinateur (GPAO)

L'association de l'automatisation et de l'informatique permet l'élaboration de nombreuses techniques destinées à faciliter et à améliorer la production. Il existe la CAO (conception assistée par ordinateur), la DAO (dessin assisté par ordinateur) et la GPAO (gestion et production assistée par ordinateur).
La GPAO améliore la production et la productivité. En effet, l'informatisation permet une croissance considérable du volume des informations que l'on peut prendre en compte et donc accroît leur fiabilité. L'informatique, associée aux télécommunications, favorise la rapidité de la prise de décisions.
Cependant, l'introduction des technologies de l'information engendre certaines difficultés: tout d'abord, celles liées aux hommes (changement d'organisation, autonomie, responsabilité accrue). Ensuite, celles liées aux techniques mises en oeuvre qui ne sont pas toujours adaptées à la situation des petites et moyennes entreprises.

2 - Le cas particulier des services

Le secteur tertiaire a été, comme les autres, touché par ces mutations. Ainsi, l'installation de lecteurs optiques sur les caisses de supermarchés facilitent le travail des caissières et surtout réduit le risque d'erreur. Cela permet un suivi immédiat des ventes des différents produits, de l'évolution des stocks et des commandes, et du chiffre d'affaires.

Superprof

Les enjeux actuels de la production

A - Comment accroître la flexibilité interne des entreprises?

La flexibilité permet à l'entreprise d'anticiper les modifications de son environnement et de s'y adapter.

1 - Développer la flexibilité de l'équipement

L'ensemble du matériel qui compose le système de production sera  d'autant plus souple que sa polyvalence sera forte. La polyvalence de l'équipement, c'est la capacité de l'outil de production à effectuer des opérations variées pouvant concerner différents produits de l'entreprise. Ainsi, les constructeurs automobiles développent des plate-formes permettant le montage de plusieurs véhicules afin d'optimiser leurs utilisations et donc leurs rentabilités.

2 - Développer la flexibilité des hommes

Comme pour les équipement, la polyvalence des hommes constitue un important facteur de flexibilité pour l'entreprise. C'est la possibilité pour les individus d'effectuer des taches variées et de ne pas être cantonnés à une seule.
La flexibilité du personnel suppose une souplesse du temps de travail (aménagement des heures de travail) ainsi que l'individualisation des rémunérations.

3 - La flexibilité organisationnelle

La flexibilité de l'ensemble de l'organisation peut être améliorée en adoptant des modes d'organisation différents. Parmi ceux-ci, la production en juste à temps, qui consiste à lancer la fabrication uniquement à la commande du client permet une meilleure adaptation à la demande et donc une meilleure flexibilité.

B - Comment accroître la flexibilité externe de l'entreprise?

1 - Le choix de la sous-traitance

Pour augmenter sa flexibilité, une entreprise peut choisir de déléguer une partie de sa production à une autre entreprise: c'est la sous-traitance (ou l'impartition).
Le choix du recours ou non à la sous-traitance  découlera de l'analyse des divers avantages et inconvénients qui dépendront eux-mêmes du type de sous-traitance et de la relation de confiance existante entre les deux.

2 - Les différents types de sous-traitance

La sous-traitance de capacité permet à l'entreprise donneuse d'ordre d'augmenter le volume de sa production. Elle peut ainsi s'adapter aux variations de la demande.
La sous-traitance de spécialité consiste à faire appel à un sous-traitant possédant un savoir-faire particulier pour produire un composant du produit lui-même.

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (2,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

Paul

Fort de mon expérience d'enseignant, je mets ma plume à votre service grâce à mes différents conseils et articles sur le développement personnel !

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide

Poster un Commentaire

avatar