Délégateurs : Celui qui passe la délégation

Délégataires : Celui qui reçoit la délégation

Les décisions stratégiques

Important car dénote de la capacité stratégique et la décentralisation de celles-ci mène à une plus grande efficacité de l'entreprise

Une décision stratégique est une décision d'action (directe ou indirecte) fondée sur l'analyse du rapport de force, des circonstances, du temps, de l'environnement et aboutissant à un plan d'action (intégrant la tactique, c'est à dire l'allocation des ressources)

Un directeur commercial par exemple, devra en prendre en ce qui concerne la politique commerciale (quels secteurs prospecter, quels moyens attribuer..?...), quand le vendeur ne prendra de décision stratégique qu'au niveau de la négociation commerciale (quelle approche choisir,  quand commencer ?...). Chacun à son niveau prendra des décisions stratégiques, mais les responsabilités associés seront différentes

Par exemple un directeur commercial doit décider de la stratégie de son équipe, mais s'il décide à la place de son commercial de sa propre stratégie de négociation, il interfère dans son domaine de compétence et le déresponsabilise. (il peut par contre le former)

En conclusion, la véritable question n'est pas de savoir si on peut déléguer une décision stratégique, mais plutôt de clarifier, pour chaque membre de son équipe, quels sont les types de décisions stratégiques qu'ils doivent savoir prendre, et les leur déléguer

Les meilleurs professeurs de Communication disponibles
1er cours offert !
Claire
5
5 (51 avis)
Claire
45€
/h
1er cours offert !
Pascal
5
5 (67 avis)
Pascal
60€
/h
1er cours offert !
William
4,9
4,9 (23 avis)
William
60€
/h
1er cours offert !
Régis
4,9
4,9 (43 avis)
Régis
50€
/h
1er cours offert !
Maevane
5
5 (10 avis)
Maevane
19€
/h
1er cours offert !
Laurent
5
5 (10 avis)
Laurent
25€
/h
1er cours offert !
Amel
4,8
4,8 (11 avis)
Amel
40€
/h
1er cours offert !
Siham
4,6
4,6 (9 avis)
Siham
50€
/h
1er cours offert !
Claire
5
5 (51 avis)
Claire
45€
/h
1er cours offert !
Pascal
5
5 (67 avis)
Pascal
60€
/h
1er cours offert !
William
4,9
4,9 (23 avis)
William
60€
/h
1er cours offert !
Régis
4,9
4,9 (43 avis)
Régis
50€
/h
1er cours offert !
Maevane
5
5 (10 avis)
Maevane
19€
/h
1er cours offert !
Laurent
5
5 (10 avis)
Laurent
25€
/h
1er cours offert !
Amel
4,8
4,8 (11 avis)
Amel
40€
/h
1er cours offert !
Siham
4,6
4,6 (9 avis)
Siham
50€
/h
1er cours offert>

L'autocontrôle

Faible : dénote de la conscience professionnelle

Il ne s'agit pas de renoncer au contrôle mais, en réalité, de contrôler différemment, en fin de parcours par exemple

Au contrôle on substituera donc la notion de suivi qui sous entend un devoir d'information réciproque et connote plus communication qu'autorité, sachant que le délégataire doit avoir un minimum de conscience professionnelle

Deux problèmes se posent :

- On n'est pas toujours objectif lorsque l'on doit évaluer ses résultats (on les apprécie relativement à soi, à son effort, et par rapport à ce que l'on est d'habitude capable de faire, et non pas forcément par rapport à l'objectif assigné ou la contribution apportée au groupe)

- On n'est pas toujours reconnu ni rétribué à la hauteur de ce que l'on espérait

Cette forme de délégation ne doit pas malgré cela être négligée dans la mesure ou c'est la première compétence dont doit faire preuve un salarié aspirant à plus de responsabilité. Cela reste parfois difficile à mettre en œuvre car des résistances apparaissent et les gens sont souvent très attachés à une certaine forme de dépendance

Mieux vaut donc faire confiance, et progressivement déléguer le contrôle pour responsabiliser

Ne pas déléguer, c'est sous-exploiter, et c'est en ce sens une grave erreur de management.

Les tâches

Relatif : montre une compétence, mais ne sont pas les plus responsabilisantes, mais la délégation de tâches s'avère être un bon banc d'essais pour les débutants

Ce sont les favorites, celles qui sont le plus facile à déléguer, et aussi les moins risquées

Une tâche présente l'immense avantage d'être une action bien définie, d'une durée limitée, avec un objectif relativement facile à définir et qui se contrôle facilement

Elles peuvent être aussi très attractives puisque cela est subjectif mais tenir compte que du côté attractif d'une tâche pour la déléguer est dangereux étant donné que la délégation a pour but aussi d'améliorer l'efficacité du travail

La prise de décisions courantes ou opérationnelles

Dénote du niveau d'expérience, nécessite de la réflexion, stimule l'intelligence et un travail trop prémâché est insipide

La prise de décision courante ou opérationnelle, c'est déléguer une action qui donne à l'individu un pouvoir de décision et demande une capacité à réfléchir face à une situation professionnelle afin de pouvoir décider seul et qui engage un individu, un service, etc..

1) Les décisions d'allocations de ressources

Il s'agit, par exemple, de déléguer des décisions budgétaires directes ou indirectes (dépenser une somme d'argent, utiliser tel matériel coûteux d'utilisation, etc..)

2) les décisions fonctionnelles

par exemple délégué à sa secrétaire la gestion de son planning de RDV ; ce type de délégation peut poser le problème délicat de créer une dépendance du responsable vis-à-vis de son subordonné, donc ce que l'on délègue doit être attractif et encourager à prendre des décisions mais le délégant doit faire attention et réfléchir ou mettre les limites et quoi déléguer.

Les objectifs intermédiaires ou de moyens

Fort car dénote de la capacité à s'organiser

Déléguer des objectifs est parmi les délégations une des plus intéressantes du point de vue de l'apprentissage de la responsabilisation

Les objectifs intermédiaires sont ceux qui permettent d'atteindre les objectifs principaux

Ces objectifs peuvent prendre la forme d'une mission ponctuelle liée à un résultat et son de fait peu risqué pour le délégant

Une mission ponctuelle consiste à définir un objectif quantitatif ou qualitatif induisant l'accomplissement d'un certain nombre de tâches prédéfinis et un minimum d'autocontrôle

Cela peut consister par exemple à déléguer une mission de prospection d'un nouveau marché à un vendeur performant ; on sait ce qu'il devra faire (téléphoner, prendre des RDV, visiter les nouveaux clients.......et dans quel délais), mais il sera responsable de la fixation de son objectif et libre d'organiser son action comme il l'entend

Autre exemple, un responsable de production peut déléguer à son second la mission d'améliorer la qualité de l'entretien des machines afin de diminuer le nombre de pannes

Les objectifs principaux

Maximum, car engage et détermine l'avenir et va vers plus de responsabilisation

Ce sont les objectifs principaux liés à la mission générale du poste

Comme pour la mission générale du poste, un tel objectif ne peut être délégué dans sa totalité

Cependant, il se décline généralement en plusieurs objectifs principaux chiffrés :

- rentabiliser une affaire, c'est par exemple, réaliser X millions de CA, avec une marge de Y% et une progression de Z% de parts de marché, tout en limitant la progression des dépenses à N%

La plupart de ses objectifs, mais pas l'ensemble, peuvent être délégués au responsable commercial pour permettre au directeur de se consacrer au développement ou à la gestion, à des tâches qu'il négligeait jusqu'à présent ou à l'élargissement de ses responsabilités.

Mission générale

Maximum

La mission, c'est le pouvoir et le titulaire d'un poste est celui qui possède ce pouvoir : il est celui qui est chargé de...

Elle est souvent résumé par l'intitulé du poste (responsable des achats, c'est à dire responsable de la réalisation technique et administrative de toute commande de l'unité par son équipe

Par cette image, on doit comprendre que le titulaire d'un poste, dispose d'une marge de manœuvre pour élargir le champ de ses attributions, à condition de savoir se dégager sur d'autres fronts en achevant ce qu'il a à faire, en s'organisant mieux et, bien sûr, en sachant déléguer s'il en a la possibilité

Mais ce pouvoir peut être agrandi ou perdu même si on a des galons

Le poste ne suffit plus, et s'il veut avoir du pouvoir, son titulaire doit aujourd'hui utiliser toutes les possibilités qui lui sont offertes pour faire vivre sa mission générale et donc assurer, non seulement la tenue du poste, mais aussi élargir ses objectifs principaux, enrichir le poste et lui donner plus de poids

L'attitude positive consiste à prendre le risque de déléguer ce pouvoir : on en garde ainsi l'attribution, puisque l'on reste responsable vis-à-vis de sa propre hiérarchie, et on libère du temps pour élargir son propre champ d'attribution

Evidemment, la délégation de telles attributions pose le problème de la rétribution à plus ou moins court terme

La délégation d'objectifs principaux peut prendre aussi la forme de projet :

- Proposer à quelqu'un de conduire un projet consiste à lui déléguer un objectif important, dépassant le niveau habituel de ses responsabilités et impliquant un plus fort niveau d'autonomie.

Besoin d'un professeur de Communication ?

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) 5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Paul

Fort de mon expérience d'enseignant, je mets ma plume à votre service grâce à mes différents conseils et articles sur le développement personnel !