Cadrer, c'est organiser l'espace à l'intérieur du cadre : le
champ. C'est aussi suggérer ce qui est en dehors du cadre : le
hors-champ :

Les deux personnages centraux sont dans le champ de
l'image. Les deux autres sont hors-champ, cependant la présence de
celui de gauche se devine, car son ombre est dans le champ.

L'utilisation du hors-champ au cinéma ou dans la bande
dessinée rajoute une dimension spatiale mais aussi spirituel à l'image
et à son pouvoir narratif :


Jacques Tardi, 120 rue de la Gare

Ci-dessus, deux hors-champ perceptibles : à gauche, l'escalier d'où arrive le policier, à droite une pièce dans laquelle on imagine un personnage (suggéré par la bulle) agonisant suite à un assassinat, (sugéré par les taches (de sang?) dans le champ).

Ci-dessus, deux hors-champ perceptibles également. La caméra
subjective nous laisse imaginer l'homme dont la main au premier plan
tient un pistolet, et la porte s'ouvre sur un espace inconnu. La femme
sait-elle qu'elle est menacée ? Parviendra-t-elle à échaper au danger ?

Ci-dessus, un artifice qui permet de montrer le
hors-champ dans le champ : le reflet dans le miroir ! Même procédé
ci-dessous, mais le reflet n'est que suggéré, l'imagination du
spectateur peut fonctionner à plein régime (mais que sont)ils en train d'observer ???) :


Alfred Hitchcock, Fenêtre sur cour

Vous avez aimé l’article ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (5,00/ 5 pour 1 votes)
Loading...

MathieuJ

Vous avez aimé
cette ressource ?

Bravo !

Téléchargez-là au format pdf en ajoutant simplement votre e-mail !

{{ downloadEmailSaved }}

Votre email est invalide