Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Pratiquer des sports de combat au sporting club : comment faire ?

De Samuel, publié le 10/11/2017 Blog > Sport > Boxe > Cours de Boxe : Le Guide Complet !

Apprendre les sports de combat sur un dojo ou un ring de boxe, et bénéficier d’une pratique sportive régulière provoque de multiples bienfaits sur la santé physique et mentale des pratiquants.

Parmi les disciplines sportives les plus répandues dans les sports de contact, nous trouvons les boxes, les arts martiaux et les arts martiaux mixtes (MMA).

En boxe, on distingue la boxe anglaise, la savate boxe française, la boxe thaïlandaise (ou Muay Thaï), la boxe américaine (ou full contact), le kick boxing américain, la boxe chinoise, la boxe birmane, la boxe khmère.

Sous la dénomination « art martial », nous trouvons le viet vo dao (vietnamien), taekwondo (sud-coréen), l’aïkido, le karaté, le ju jitsu, le judo (art martial japonais), le kung fu (chinois) ou encore le krav maga (israélien).

D’autres arts martiaux en provenance des États-Unis ont émergé sur le « marché » des sports de combat : les arts martiaux mixtes (MMA, combat libre, ou free fight), associant les techniques de combat du pancrace, du pugilat et de la lutte au corps à corps.

Il s’agit de la boxe K1, du pancrace, du ju jitsu brésilien, tous les combats au sol avec soumission (dite « grappling »).

Ce qui réunit toutes ces disciplines sportives, est la percussion au moyen du coup de poing et du coup de pied, le coup de genou ou de coude.

Il faut, pour les pratiquer, acquérir une grande maîtrise de soi, du punch, de l’explosivité, une force d’esprit infaillible (pour frapper au bon endroit et gagner son combat contre son adversaire), un bon jeu de jambes et une grande agilité.

Face aux bienfaits reconnus de la boxe, on assiste à une féminisation et à une démocratisation fulgurante des sports de combat (boxe amateur et boxe loisir, body fight, cardio boxing, boxe fitness, etc.), 30 % des licenciés d’un club de boxe étant désormais, souvent des femmes.

Mais alors, faire de la boxe, combien ça coûte et quels sont les bénéfices sur la santé ?

Superprof a dressé pour ses lecteurs un mini-guide détaillé du cours de boxe en France.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Combien coûte un cours de boxe ?

S’abonner dans un complexe sportif ou à une salle de boxe peut coûter cher, surtout lorsque notre revenu disponible est faible.

L’histoire de la boxe nous enseigne que celle-ci – boxe anglaise et boxe française savate – émergea dans les rangs des populations défavorisées.

Apprendre le Noble Art, ça coûte cher ? Combien vais-je payer pour boxer comme Marcel Cerdan avec mon éducateur sportif ?

La sociologie du sport confirme cette analyse : dans un ouvrage intitulé Les cultures sportives, (PUF) publié en 1995 par le sociologue C. Pociello, ce dernier s’intéresse à la pratique sportive des Français selon leur catégorie socioprofessionnelle (CSP).

Réutilisant l’espace social propre à P. Bourdieu (1930-2002) – un graphique répartissant la dotation en capitaux symboliques (économique, culturel et social) de chaque CSP -, C. Pociello schématise les pratiques sportives des pratiquants selon leurs statuts.

Alors que la randonnée en montagne ou la marche en pleine nature seraient l’apanage des professions intellectuelles supérieures (dotés d’un fort capital économique et culturel), la boxe et les sports de combat seraient, eux, pratiqués par les classes populaires, ceux dont la dotation en capital culturel et économique est faible.

Tout cela pour illustrer que rejoindre un club de sport pour prendre des cours de boxe anglaise ou des cours de boxe française, ça peut représenter un dur sacrifice financier lorsque l’on a déjà du mal à subvenir à ses dépenses pré-engagées.

Avant de rejoindre une salle de boxe pour frapper sans barguigner sur des pattes d’ours, il faut d’abord cibler un ensemble de paramètres :

  • Quel type de boxe l’on souhaite pratiquer (boxe française, anglaise, thaï, américaine),
  • Quelle formule de cours de boxe souhaite-t-on (boxe loisir, boxe pro, boxe compétiteurs),
  • A quel type de public répond-on (boxe homme, boxe féminine, ados, enfants),
  • Où suivre un entraînement de boxe (salle de boxe, cours particuliers) ?

Nous ne pouvons cataloguer tous les tarifs pratiqués dans tous les clubs sportifs de France. Néanmoins, une tendance générale se dégage toujours, c’est le « prix relatif de marché » d’un bien ou d’un service.

La boxe en cours particulier

Sur la plateforme Superprof, par exemple, les prix moyens pour une heure de cours de boxe sont les suivants, d’une ville à l’autre :

  • Paris : 45 €, tarifs de 10 € à 80 €,
  • Strasbourg : 30 €, tarifs de 10 € à 50 €,
  • Lyon : 38 €, tarifs de 15 € à 65 €,
  • Nice : 38 €, tarifs de 20 € à 60 €,
  • Marseille : 29 €, tarifs de 15 € à 35 €,
  • Toulouse : 28 €, tarifs de 15 € à 40 €,
  • Bordeaux : 38 €, tarifs de 30 € à 55 €,
  • Nantes et Rennes : 33 €, tarifs de 20 € à 45 €,
  • Lille : 31 €, tarifs de 10 € à 50 €.

La boxe en boxing club

Étant donné qu’il y a plus d’une dizaine de clubs sportifs par ville, il nous est impossible d’indiquer tous les tarifs.

La plupart du temps, une école de boxe propose ses cours à l’année ou au mois, parfois au trimestre. Un premier cours d’essai gratuit est souvent possible, le temps de confirmer sa nouvelle passion avant de s’engager.

Pour établir le dossier d’inscription, un certificat médical, le paiement de la licence à la fédération française de boxe (FFB) et l’adhésion au club de boxe seront requis.

Compter de 15 € (enfants et ados) à 45 € (adultes) pour la licence à la FFB.

En salle de boxe, l’adhésion oscille souvent entre 200 € et 300 € pour des cours de boxe française, savate forme, boxe anglaise ou kickboxing.

En sus, il faudra souvent acquérir son propre matériel de boxe :

  • Gants de boxe,
  • Sous-gants et mitaines,
  • Protège dents,
  • Protège poitrine,
  • Protège tibias,
  • Genouillères et coudières (pour la boxe thaï et les arts martiaux mixtes),
  • Casque de boxe,
  • Coquille,
  • Chaussures de boxe,
  • Short boxe.

Cours de boxe féminine : quels bénéfices ?

La boxe est l’une des disciplines sportives de haute intensité les plus complètes, qui améliore le mieux la condition physique, le renforcement musculaire et la sensation de bien-être.

La boxe féminine : de nombreux bienfaits sur le corps et l'esprit. Maintenir sa gare quand on se transforme en punching ball sur pattes…

Pour une femme, il y a de nombreuses bonnes raisons de se mettre à la boxe féminine.

Une heure d’entraînement en salle de boxe anglaise ou française serait plus efficace en effet qu’une séance dans une salle de musculation.

Outre le fait de canaliser son énergie et d’évacuer le stress, la boxe permet aussi de perdre du poids rapidement, de muscler les abdos fessiers et donc, de sculpter ses abdominaux.

C’est pour cela – en partie – que la boxe attire les femmes : la boxe féminine permet une bonne convivialité entre femmes, de reprendre confiance en soi, et de « s’infliger » un excellent programme de cardio training.

La boxe féminine est un sport complet agissant sur le corps et l’esprit : les femmes se mettent au poing pour travailler tous les muscles du corps humain : biceps, triceps, jambes, fessiers, abdominaux. 

La boxeuse peut donc perdre du poids, affiner sa silhouette et galber ses muscles jambiers et fessiers.

D’un autre point de vue, enfiler des gants de boxe permet de se tonifier, de se maintenir en forme et de stimuler ses qualités physiques : sautiller sur le ring de boxe, asséner un uppercut, un crochet, un coup de pied circulaire, travailler l’esquive, etc., font brûler davantage de calories qu’un entraînement de natation !

La boxe féminine permet enfin à toute femme, même débutante, d’apprendre la self-défense pour surmonter ses peurs de se déplacer seule dans les rues d’une grande métropole.

Boxe pour femme : combat ou fitness ?

Face à l’engouement massif que suscite le cours de boxe auprès du public féminin ces vingt dernières années, de nombreux prestataires ont trouvé le moyen d’achalander encore davantage de femmes vers le body combat.

Sculpter son corps en mêlant les disciplines sportives. La boxe a tellement de succès que désormais, on fait du shadow boxing : coup de poing et front kick dans le vide, mélange de fitness et de boxe.

Comment ? En intégrant dans leur club de fitness des enseignements de combat boxe et cardio.

En ce domaine, nous avons :

  • L’adi boxing,
  • L’U’Boxe Thaï,
  • La boxe française féminine,
  • Le body combat.

Le cours sur appareil de fitness permet aux femmes de suivre un entraînement cardio avec exercices de musculation, mais tout le corps ne travaille pas en même temps.

L’avantage de mêler boxe anglaise ou savate et fitness, est que les pratiquantes vont s’entraîner en cours collectifs, en musique, tout en sollicitant les muscles du haut et du bas du corps.

Pour améliorer sa silhouette physique générale, c’est la savate boxe française – avec saut à la corde, combat au ring de trois minutes, et coups de pied en dessous de la ceinture -, entrecoupée de fitness musculation, qui vont vraiment produire du résultat.

L’échauffement de 15 à 20 minutes se poursuit sur des exercices de boxe dans le vide – le shadow boxing -, puis sur du renforcement musculaire en apprenant coups et déplacements, le cours se terminant par du gainage et des étirements.

Cela permet un programme sportif de haute intensité.

Le body combat, par exemple, réunit en une séance la boxe, le kickboxing, le karaté, le taekwondo, la boxe thaïlandaise, le tai chi chuan et la capoeira.

Alors, dans la boxe féminine : fitness ou combat ? On serait tenté de répondre « les deux, mon capitaine ! » : l’un ne va pas sans l’autre.

Cours de boxe débutant avec un professeur particulier !

L’on peut être farouchement opposé aux cours collectifs dans une salle de sport ou sur un dojo de boxe. Tant pis pour vous.

Et bien non, il y a une alternative qui rassurera toute personne souffrant d’anxiété ou de phobie sociale : le cours particulier, en individuel.

Les avantages d'un cours particulier de savate : on apprend et on progresse plus vite. Boxer à mains nues sur un sac de frappe : gare aux coupures !

Recevoir une préparation physique par un instructeur coach de boxe personnel – est également un moyen de progresser plus rapidement : on peut être débutant(e) et viser de participer à des championnats régionaux (pour les compétiteurs et compétitrices).

On apprend ainsi les coups et l’on peut prendre du temps pour les assimiler, tandis qu’un cours adultes en cours collectif nécessitera davantage de suivre la progression initialement décidée par l’entraîneur.

On a tous l’image du film Million Dollar Baby (2004), où Maggie vient se défouler sur des sacs de frappe et dépasser ses limites pour atteindre le plus haut niveau de compétition .

Ce que le film ne dit pas, c’est le prix que cela suggère : bénéficier d’un personal trainer est inéluctablement plus onéreux que l’abonnement annuel à un club de boxe anglaise.

Sur Superprof, nos cours particuliers de boxe sont désormais implantés dans toutes les villes de France : pour avoir un corps athlétique, on choisit soi-même ses créneaux horaires, et on explicite mieux ses objectifs personnels au coach, qui s’adapte en fonction.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz