Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

La formation et le concours pour aider les jeunes à s’orienter : notre fiche-métier !

De Samuel, publié le 18/07/2019 Blog > Soutien scolaire > Orientation Scolaire > Conseiller d’Orientation : Comment se Préparer au DECOP ?

« C’est dans le travail que l’on retrouve le sens de l’orientation. Tout le reste n’est que chimères. » Charlie Chaplin (1889-1977)

En France, les conseillers d’orientation scolaire officient le plus souvent au sein des établissements du ministère de l’Éducation Nationale. L’une de leurs missions de service public est d’aider les collégiens et lycéens à réaliser leur insertion scolaire et professionnelle.

Il y aurait, en France, 4 400 conseillers d’orientation-psychologue.

Pour un total, selon l’Éducation Nationale, de 12 891 350 élèves et apprentis en 2017-2018, on trouve un rapport de 2 930 élèves pour un ou une conseillère d’orientation.

Comment préparer le diplôme d’État pour devenir conseiller d’orientation-psychologue (DECOP) ? Voici notre fiche-métier sur le sujet.

Qu’est-ce que le DECOP ?

Le DECOP est l’acronyme pour signifier « Diplôme d’État de Conseiller d’Orientation-Psychologue« .

Savoir orienter les élèves sur leurs études supérieures : tout un métier !

Il s’agit d’un diplôme universitaire de niveau bac+5, qui permet, après une licence de psychologie, de passer le concours de la fonction publique de psychologue de l’Éducation Nationale.

Le COP, ou conseiller d’orientation-psychologue a pour mission d’aider les adolescents et jeunes adultes à trouver leur orientation scolaire, à se frayer un chemin à travers les filières du système scolaire, et se veut donc être un rempart contre l’échec scolaire ou le décrochage scolaire.

Le COP travaille essentiellement dans un centre d’information et d’orientation (CIO) ou dans un établissement scolaire.

Les candidats qui se préparent à passer le DECOP doivent préalablement valider un premier concours nommé « CRECOPS » – Concours de Recrutement des Conseillers d’Orientation-Psychologues -, ouvrant l’accès au DECOP.

Le concours du CRECOPS se compose de deux épreuves écrites d’admissibilité :

  • Une épreuve de psychologie, sur des questions théoriques et méthodologiques (4 heures, coefficient 1),
  • Une épreuve sur des questions relatives à l’économie, au travail et à l’emploi (4 heures, coefficient 1).

Les candidats admissibles passent ensuite deux épreuves orales :

  • Une épreuve sur des question d’éducation et de formation avec exposé (30 minutes) puis entretien avec un jury (15 minutes),
  • Un entretien avec le jury sur l’expérience du candidat (30 minutes).

Après avoir réussi les épreuves du concours, les étudiants de niveau bac+3 suivent une formation intensive en psychologie sur deux ans. Ils sont alors COP stagiaires, rémunérés et engagés à servir l’État pour 10 ans.

Au cours des deux années menant au diplôme d’État, la formation est articulée sur deux volets :

  • Des cours à l’université : l’Université Charles de Gualle (Lille III), le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), l’Université de Provence (Aix-Marseille I), l’Université de Haute-Bretagne (Rennes II),
  • Des stages en milieu professionnel.

Les enseignements représentent un volume de 1 000 heures réparties sur les deux ans : 500 heures de psychologie appliquée à l’orientation scolaire, 360 heures de contenus sociologiques, économiques et institutionnels relatifs à l’orientation et 140 heures de méthodologie statistique et informatique.

A cela, s’ajoutent 50 heures de séminaire dispensés pour aider les stagiaires à réaliser un mémoire dans le domaine de la psychologie appliquée à l’orientation.

Le diplôme du DECOP est délivré après une évaluation en contrôle continu, un mémoire de recherche, un rapport de stage et enfin, un examen terminal.

A noter : dans le cadre de la modernisation des métiers de l’Éducation Nationale, les psychologues scolaires et conseillers d’orientation-psychologue ont un nouveau statut : leurs corps ont fusionné en un seul corps unique, désormais nommé « PsyEN »), psychologue de l’Éducation Nationale.

C’est donc un marathon d’épreuves et de formation qu’il convient de préparer soigneusement pour quiconque souhaite devenir conseiller d’orientation et/ou psychologue scolaire.

L’organigramme de la formation au DECOP

Pour être capable de guider les élèves sur leurs choix d’orientation, les COP doivent connaître les formation et les processus d’admission post bac – par ailleurs modifiée par le dispositif Parcoursup -, et être capables de mener des entretiens individuels avec les élèves.

J’ai su orienter un élève en difficulté vers un métier épanouissant : cuisinier !

Bilans de conseils de classe et bulletin de notes à l’appui, ils mènent des tests d’orientation auprès de leur interlocuteur et agissent au sein de centres d’orientation des établissements scolaires.

Deux parcours sont dispensés au sein du diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue :

  • Dans le premier degré : éducation, développement et apprentissage,
  • Dans le second degré : éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle.

C’est donc ce dernier qui nous intéresse particulièrement ici.

En théorie, les psychologues de l’Éducation Nationale veillent à la réussite scolaire des élèves, à lutter contre les inégalités sociales et mobilisent des compétences professionnelles destinées au développement psychologique des adolescents.

Leur public phare est donc les élèves en difficulté, en situation de handicap, ou risquant le décrochage scolaire.

Les compétences visées sont les suivantes :

  • Analyser les situations éducatives et institutionnelles,
  • Mener entretien individuel et bilan d’orientation en fonction de l’environnement de l’élève (famille et équipes éducatives),
  • Évaluer les motivations interpersonnelles des élèves, les projets scolaires, le projet professionnel de l’élève,
  • Être capable de donner un conseil d’orientation adapté à son public.

Le DECOP est donc un diplôme permettant de donner un coup de pouce pour l’insertion professionnelle des élèves ayant des difficultés à réaliser l’appariement entre leurs aptitudes et les débouchés sur le « marché de l’emploi ».

Le DECOP est accessible aux psychologues ayant validé le concours externe ou interne, et se déroule sur deux semestres : c’est une année de stage au cours de laquelle les étudiants sont des fonctionnaires-stagiaires.

Cette année de stage leur permet notamment de perfectionner leur connaissance sur le fonctionnement du système éducatif.

Les candidats doivent donc justifier d’une licence de psychologie, être inscrits en deuxième année de master de psychologie (M2) ou être déjà titulaires d’un master 2 de psychologie après avoir validé un stage professionnel dans le milieu scolaire.

Savoir orienter les adolescents, c’est favoriser leur insertion professionnelle et sociale !

La formation théorique et pratique du DECOP est pluridisiplinaire, et se décline sur trois axes :

  • Psychologie de l’orientation scolaire,
  • Approches sociologiques, économiques et institutionnelles de l’orientation,
  • Recueil, traitement statistique et analyse des données appliquées à l’orientation.

Deux stages sont à faire : un stage de 14 semaines, entre la première et la seconde année – en CIO et dans les centres d’accueil, d’éducation, d’information, d’orientation ou d’insertion -, et un stage en entreprise, d’une durée de 6 à 8 semaines lors de la seconde année.

Les stages se déroulent sur une durée de 20 semaines, soit 5 mois, à l’issue desquels est rédigé un rapport de stage ainsi qu’un mémoire de recherche en psychologie.

Enfin, le DECOP est délivré aux candidats ayant obtenu une moyenne au moins égale à 10/20 aux épreuves du contrôle continu suivantes :

  • Psychologie,
  • Pratiques d’orientation et pratiques du conseiller d’orientation-psychologue,
  • Connaissance des milieux de travail et de formation,
  • Soutenance du mémoire,
  • Soutenance du rapport de stages.

Tout au long des deux années de formation, il faudra donc s’entraîner régulièrement, lire des ouvrages de référence et aller au-delà des enseignements théoriques dispensés.

Dans quels établissements se préparer au DECOP ?

Vous ne pouvez intégrer l’université pour vous inscrire au DECOP et préparer le concours de psychologue de l’Éducation Nationale ?

La formation universitaire d’un candidat au DECOP : de longues heures de révision au programme !

Quelle que soit la raison, il existe un centre de formation à distance auprès de qui se préparer à ce précieux sésame : le CNED, Centre National d’Enseignement à Distance.

La formation du CNED en la matière s’organise sur une plateforme numérique en ligne, avec des cours thématiques téléchargeables et des entraînements aux épreuves du concours avec mise en situation comme si vous y étiez.

Les enseignants du CNED envoient leurs corrections et donnent des conseils méthodologiques pour chacune des épreuves, en accord avec les exigences du concours.

Au cours de l’entraînement aux épreuves, le candidat peut étudier les sujets et corrigés des années précédentes, rédiger son dossier pour préparer l’épreuve orale et le soumettre à la correction à son tuteur.

En cours présentiel, plusieurs centres de formation permettent de passer le DECOP en France.

Il s’agit de la voie la plus répandue du parcours scolaire et professionnel : l’université.

En France, quatre établissements d’enseignement supérieur ont été agréés pour organiser la formation :

  • L’université Charles-de-Gaulle de Lille 3 : UFR de psychologie,
  • Le Conservatoire National des Arts et Métiers : à l’Institut National d’Etude du Travail et d’Orientation Professionnelle (INETOP),
  • L’université de Provence : UFR de psychologie et sciences de l’éducation d’Aix-Marseille I,
  • L’université de Rennes II Haute-Bretagne : UFR de psychologie.

Le but de la préparation au diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue est donc de devenir un véritable coach scolaire dévoué corps et âme pour valoriser le parcours scolaire de tous les élèves !

A titre d’information, il n’y avait que 90 postes offert au titre de la session 2016 du concours de recrutement des conseillers d’orientation-psychologues, pour 1 749 inscrits, 554 présents et seulement 16,25 % de candidats admis.

C’est bien faible et la concurrence est encore plus rude que pour les concours de l’enseignement (notamment, le CAPES)…

Vous peinez à mettre en forme vos connaissances lors des entraînements aux épreuves ?

Vous pouvez peut-être prendre des cours particuliers de méthodologie, des cours de relaxation et de yoga pour déstresser.

En rejoignant la communauté de professeurs particuliers sur Superprof, l’une de nos solutions pour mieux aborder le concours vous aidera certainement.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar