Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Quelle est la philosophie d’un yogi pour se nourrir ?

De Thomas, publié le 07/11/2018 Blog > Sport > Yoga > Les Grands Principes d’Alimentation dans la Culture Yoga !

C’est une démarche de plus en plus connue et reconnue, la pratique sportive du yoga s’accompagne souvent d’un mode de vie équilibré, qui passe par l’alimentation. Véritable moteur de nos vies quotidiennes, cette dernière donne, par son mélange de saveurs, sa diversité ou ses modes de cuisson, une perspective différente à notre pratique régulière du yoga, des assouplissements, ou encore de la pleine conscience. Pratiquer le yoga est donc un sport riche et complet !

Selon un sondage réalisé par Harris Interactive, deux tiers des Français déclarent ainsi que l’équilibre alimentaire est important, et 81% disent suivre un régime équilibré.

Un chiffre parlant, qui témoigne d’une volonté de se sentir bien à l’extérieur comme à l’intérieur, que la pratique du yoga viendrait renforcer. Ainsi, qu’il s’agisse de kundalini, pranayama, nidra, ayurveda, yoga prénatal, étirements ou méditation, tout est sujet à se sentir mieux en mangeant !

Mais alors quels sont les piliers les plus importants, lorsqu’on décide de s’alimenter en fonction de notre pratique du yoga ? C’est ce qu’on va voir tout de suite !

Pourquoi réfléchir à notre alimentation ?

Faut-il faire du yoga pour bien manger ? C’est un fait, notre alimentation en dit beaucoup sur notre état de santé et sur notre forme physique.

Lorsqu’on pratique le yoga, manger est aussi important que beaucoup de choses. Il suffit tout simplement de prendre conscience que l’on ingère des aliments, et que ceux-ci sont primordiaux pour faire fonctionner notre organisme, et améliorer notre capital bien-être. Eh oui, on est ce que l’on mange, comme on dit, et pour ce faire, il est important de savoir penser notre assiette, équilibrer les saveurs, les nutriments et ôter certains éléments de nos plats.

Car oui, un esprit sain dans un corps sain, ça n’est pas forcément un cliché, et se dire que la nourriture que l’on ingère peut nous transformer est souvent un fait avéré. Ainsi, penser, en pleine conscience, ce que l’on mange, savoir allier les saveurs et les différentes textures, apporter à notre organisme les bons nutriments, sans négliger le plaisir, voici des petites pistes pour appréhender cuisiner et yoga. Mais, en réalité, pourquoi penser à tout ça ? Pour plein de raisons :

  • Pour adopter une démarche écologique et plus responsable,
  • Par conviction, comme le végétarisme,
  • Pour perdre du poids,
  • Pour respecter certaines traditions ou religions,
  • Pour profiter des bienfaits du sport un maximum,
  • Pour réaliser que l’on sait prendre soin de son corps,
  • Pour pratiquer la pleine conscience,
  • Et bien d’autres encore !

Ainsi, on l’aura compris, la culture du yoga inspire énormément, lorsqu’il s’agit de savoir manger, mais surtout de savoir « bien » manger. Car nombreux sont les piliers qui nous font réaliser qu’une assiette, c’est aussi et surtout un apport de nutriments, qu’ils soient bons ou mauvais. À nous de jouer !

Maîtriser l’équilibre dans l’alimentation yoga

Peut-on manger gras et faire du yoga ? L’équilibre passe par les chakras et l corps, mais aussi et surtout par ce que l’on mange.

Tout comme dans la pratique sportive, l’alimentation yogique privilégie l’équilibre. Mais l’équilibre, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit tout bêtement de l’équilibre des saveurs, qui se matérialisera aussi à la salle de sport ou lors de cours collectifs de kundalini yoga, d’étirements, ou encore de yoga iyengar. Mais pas que !

En effet, en préparant un plat pour soi ou pour les autres, il est importants, en suivant ce pilier, de savoir associer les goûts, bien évidemment, mais aussi les textures, les couleurs, et les nutriments à apporter à notre corps. De quoi se sentir mieux rien qu’à regarder son assiette tiens !

L’équilibre tient aussi dans sa façon de manger. Il est primordial de ne pas trop se restreindre ou de ne pas s’empiffrer à certains moment, mais d’être le plus régulier possible dans son apport calorique et nutritionnel. Un peu comme lorsqu’on maîtrise l’équilibre en yoga ! Dans la durée, il faut donc ne pas chercher à être le plus performant possible, à apporter un minimum d’ingrédients ou un maximum de calories à notre organisme.

Ainsi, notre capital bien-être se retrouvera favorisé, par cette tempérance et cette vision de la vie qui, à n’en pas douter, nous fera prendre conscience de manger, c’est aussi un art, et presque un sport ! Entre salutation au soleil, exercices de respiration, et énergie vitale, bienvenue dans l’alimentation yogique !

Savoir utiliser la pleine conscience dans l’alimentation yogique

Quels sont les aliments yogiques par excellence ? Il est primordial de savoir ce que l’on mange, et d’être en pleine possession de nos moyens lorsqu’on le fait.

C’est un fait, la plupart du temps, nous ne prenons pas assez conscience de ce que nous ingérons et ce que nous mettons dans nos plats. Une botte de coriandre, quelques morceaux de gingembre râpé, de l’ail, tout a un goût, tout s’associe, et il faut savoir le réaliser. Un peu comme lorsqu’on pratique des postures de yoga, l’important est de savoir bien se coordonner, et prendre conscience de son corps.

Ici, le principe est le même, et on n’a pas de courbatures le lendemain, l’essentiel est de savoir ce que l’on va mettre dans notre bouche et, plus largement, dans notre organisme, de sorte à le faire tenir toute une journée. Dans cette perspective, il est donc aussi important de constater ce que l’on mange, au moment où on le mange. À telle période, je mange plus de viande que d’habitude, pourquoi, comment, est-ce que j’ai envie d’y remédier, etc ?

Chaque changement et chaque repas apporte avec lui son lot de petites interrogations, de constats à faire, et de prises de conscience à mener, à leur échelle bien évidemment. Cette nourriture du corps mental est un véritable moteur. Moteur de forme, moteur de santé, mais aussi plus globalement moteur de vie. Car pour beaucoup de personnes, ce que l’on mange est constitutif de sa santé mentale, en plus de forger sa santé physique, qu’implique le yoga.

Le yoga est une discipline complète, qui fait travailler tout le corps, il est donc important que les piliers de l’alimentation qui lui sont liés s’y accordent bien. C’est bien sûr que la cas de la pleine conscience, qui va donner aux aliments une perspective beaucoup plus spirituelle, en plus de la vision nutritionnelle. Yoga pour enfants, yoga traditionnel, raja yoga, yoga sutra, tout est bon pour bien manger !

Yoga et alimentation : le silence comme outil

Quels sont les livres sur l'alimentation yogique ? Il est souvent important d’avoir conscience que l’on mange, mais il faut aussi savoir le faire.

Dans cette optique de pleine conscience, le yoga développe aussi une petite technique, selon laquelle on mangerait en silence. Appelé « Muna », et caractéristique de la nourriture mentale, cette façon de voir les choses s’apparente à une vision des aliments beaucoup plus axée sur le premier degré, presque comme si ces derniers étaient sacrés.

En effet, dans le but de stabiliser le mental, de s’harmoniser et d’être plus en adéquation avec soi même, on préconisera donc de prendre conscience des aliments dans un silence religieux, ce qui va aussi nous permettre de se retrouver seul avec soi même. Une manière de se concentrer non pas sur ce que va produire la nourriture dans le futur, mais sur ce qu’elle produit à l’instant même où on la mange, où on l’ingère.

Le yoga, c’est aussi ça, procéder à un lâcher prise sur ses mouvements, à une concentration ultime sur ce que l’on est en train de faire, et ne regarder que les mouvements que l’on est en train d’exécuter, un peu comme dans une bulle finalement.

Bien choisir ses aliments lorsqu’on fait du yoga

Ce silence s’associe souvent à des produits choisis et consommés avec soin. Par exemple, une nourriture yogique sera assez chargée en « prana » (nourriture de l’énergie vitale), et les produits locaux en seront l’exemple typique. Par ailleurs, on pourra aussi axer son choix vers les aliments les plus bruts possible, de sorte à en apprécier davantage le véritable goût.

Par ailleurs, en parallèle de ce choix précis des ingrédients que l’on va ingérer, les mastiquer est un point non négligeable, lorsqu’il s’agit de lier le yoga à l’acte de manger. Car oui, quoi de mieux que de prendre conscience des aliments que l’on a choisi que de bien les mâcher. La répétition créé la prise de conscience que manger n’est pas uniquement faire vivre son corps, mais c’est aussi participer à la vie de son esprit.

Il est également important, à l’instar du régime Okinawa, de modérer sa prise d’aliments, de nuancer ses repas en quantité, au privilège de la qualité. L’alimentation yogique part du principe que se nourrir est un véritable acte, presque une démarche, et surcharger ses assiettes serait alors contre productif. Il faut alors laisser le temps à notre corps d’assimiler tout ce qu’il vient d’ingérer, qu’il s’agisse des nutriments, des saveurs ou des quantités.

Enfin, pensons également à s’inspirer de la cuisine végétarienne qui, par définition, prône la non-violence (animale), donc la non souffrance en soi. Une démarche et un mode de pensée qui peut être intéressant, et favoriser les positions de tous ceux qui souhaitent bien manger, d’un point de vue éthique également. Eh oui, le yoga est une discipline riche, qui allie également une vraie perspective de prise de conscience, et le végétarisme peut en témoigner.

Le yoga semble donc être un véritable moteur pour savoir comment s’alimenter. Si la nourriture yogique n’existe pas en soi, elle a le mérite d’avoir créé une vraie démarche, qui prône l’aliment comme un moteur, et l’alimentation comme un acte en soi. Un acte auquel on réfléchit, qui laisse à penser que tout, des postures de yoga aux étirements, en passant par l’enchaînement d’exercices, passe par notre assiette.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar