Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager
2

Comment suivre un cursus français et allemand ?

De Alexia, publié le 13/12/2017 Blog > Langues > Allemand > Les Etudes Franco-Allemandes

« La France et l’Allemagne sont essentiellement l’Europe. L’Allemagne est le cœur, la France est la tête ».

On pourrait penser cette citation comme contemporaine, pourtant elle est de la plume de Victor Hugo en 1842. Malgré deux guerres qui ont ravagé le vieux continent, et quelques crises économiques, près de deux siècles plus tard, ces quelques mots sonnent encore comme une criante vérité.

Pour cicatriser et panser les plaies des années sombres, français et allemands ont sur tous les points, renforcé et mis au jour de nouveaux partenariats.

Ce qui est vrai dans le domaine économique, l’est aussi dans l’aspect culturel ou dans l’aspect scolaire et universitaire.

Parce que la France est attirante pour les jeunes allemands, l’Allemagne l’est tout autant pour les jeunes français qui chercheraient à démarrer leur carrière outre-Rhin.

De fait, les partenariats entre universités ou établissements d’études supérieures sont gagnants sur tous les points. Pour les universités en question qui bénéficient d’un surcroit d’intérêt, mais aussi et surtout pour les étudiants, qui peuvent préparer un double diplôme.

Tour d’horizon des possibilités avec l’université franco-allemande comme véritable phare de la collaboration universitaire et postbac pour les élèves français et allemands.

Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Présentation de l’Université Franco Allemande

Et si vous faisiez une année universitaire hors de la France ? Envie d’études à l’étranger ? Pourquoi ne pas opter pour l’Allemagne ?

En termes de collaboration franco allemande dans le domaine scolaire et universitaire, l’université franco allemande (UFA) est un élément clé et incontournable du paysage.

Fondée par un accord intergouvernemental signé à Weimar en 1997, l’université franco allemande se veut être dans la lignée du collège franco allemand, créé lui en 1988. Le siège administratif de l’université se trouve en Allemagne, à Sarrebruck.

L’objectif premier est de renforcer la collaboration entre la France et l’Allemagne dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Pour parvenir à ces fins, des partenariats sont noués entre universités françaises et universités allemandes afin de promouvoir des diplômes binationaux, très compétitifs sur le marché de l’emploi.

L’université franco allemande en quelques chiffres-clés :

  • Pas moins de 6 500 élèves toutes filières confondues,
  • Plus de 1 000 nouveaux diplômés chaque année,
  • 185 universités ou établissements d’études supérieures répartis dans les deux pays,
  • 150 villes où on peut trouver une formation,
  • 270 €, comme le montant mensuel de l’aide à la mobilité pour un élève qui étudie dans le pays partenaire. 

Quelques exemples concrets de formation à double diplôme

Comment préparer un double diplôme franco-allemand ? De quoi vous imprégner de la culture allemande !

Comme nous l’avons dit, plus de 150 villes différentes présentes sous la coupe de l’université franco allemande. De Berlin, à Hambourg en passant par Mayence, Stuttgart, Bonn, Karlsruhe, Francfort, ou au fin fond du Bade Wurtemberg, il y a forcément un diplôme et une offre de formation adaptés à chacun.

Car force est de constater que l’université franco allemande recoupe beaucoup de domaines de compétences et de possibilités d’apprentissage :

  • L’informatique,
  • Le droit public,
  • Le droit privé ou le droit civil,
  • L’économie gestion,
  • Les sciences humaines et sociales,
  • Les « sciences dures »,
  • Ou même la formation des enseignants sont autant de possibilités existantes.

Par exemple, pour les étudiants en sciences politiques, Sciences Po Aix propose en partenariat avec l’université de Fribourg, l’obtention d’un double diplôme de niveau master.

Les études ont lieu par alternance à Fribourg (1ère, 3ème et 4ème année) et à Aix (2ème et 5ème année).

En troisième année, les élèves doivent faire un stage à l’étranger d’une durée de 6 mois. Parfait pour avoir une visibilité forte à l’international et un diplôme reconnu au-delà des frontières françaises.

A l’université de Cergy Pontoise il est possible de suivre une licence à la faculté de droit en collaboration avec l’université allemande de Düsseldorf. La L1 et la L3 ont lieu en France, alors que la deuxième année se déroulera en Allemagne.

En fin de cursus, les étudiants auront reçu une formation juridique de base en droit français (droit administratif, droit des affaires, droit pénal, droit constitutionnel, droit international, histoire du droit…) et auront une première approche du droit comparé (l’étude des systèmes juridiques selon les pays) en obtenant l’équivalent de la licence droit en Allemagne (la Zwischenprüfung).

Les écoles les plus prestigieuses proposent également leurs lots de double diplôme. C’est par exemple le cas de l’université Paris I, Panthéon Sorbonne, en partenariat avec l’université de Cologne qui propose l’obtention d’un double diplôme universitaire en droit et sciences politiques.

Ce partenariat entre l’université Paris Sorbonne et l’université de Cologne (l’une des plus cotée pour sa filière droit en Allemagne) est un des partenariats les plus anciens entre deux universités franco allemandes.

On peut aussi trouver des formations plus spécifiques comme des licences ou des masters en informatique, en physique ou en mathématiques.

Pour plus d’informations, nous vous conseillons de vous référer au site de l’université franco allemande, qui recense et classe selon les thématiques d’apprentissage, les différentes possibilités d’échanges entre universités françaises et allemandes.

La mobilité pour tous : zoom sur l’OFAJ

Partir à l'étranger pour améliorer son employabilité, c'est possible en Allemagne ! Un cursus franco-allemand, ça en jette quand même sur le CV !

L’OFAJ, pour « Office franco-allemand pour la jeunesse » est un organisme qui œuvre pour le rapprochement entre étudiants français et allemands.

L’entité a été créée en 1963 par la signature du traité de l’Elysée par le président français Charles de Gaulle et le chancelier allemand Konrad Adenauer. L’OFAJ reçoit conjointement et à part égale, un soutien financier du gouvernement français et du gouvernement allemand.

L’objectif premier de l’OFAJ est de renforcer les relations franco allemandes en créant des liens entre les jeunes des deux pays et en faisant en sorte d’encourager les programmes d’échanges interculturels, les partenariats ou simplement les rencontres qu’elles soient culturelles, sportives ou de toute autre nature.

Les thématiques centrales et les préoccupations de l’Office sont :

  • La formation professionnelle et la capacité pour les jeunes à s’insérer durablement sur le marché de l’emploi du pays partenaire,
  • Les échanges universitaires, scolaires et extra-scolaires,
  • L’interculturalité qui passe également par l’aide et la mise en place de canaux pour l’apprentissage de la langue du pays partenaire.

Dans un futur proche, l’OFAJ compte aussi mettre l’accent sur des thématiques plus spécifiques comme la réappropriation d’une place active au sein des sociétés françaises et allemandes par les plus jeunes mais également le renforcement des publics ciblés par les initiatives.

Chaque année, ce sont plus de 9 000 programmes différents qui sont subventionnés, dans le cadre d’un échange scolaire, d’une rencontre sportive ou culturelle, pour des projets de cours de langue.

Chaque année, plus de 200 000 jeunes ou étudiants bénéficient de la mobilité et de l’ouverture que peut dispenser l’OFAJ.

Depuis sa création en 1963, l’OFAJ peut se targuer d’avoir permis à plus de 8 millions de jeunes français et allemands d’avoir participé à plus de 300 000 projets différents.

Enfin, l’OFAJ ce n’est pas uniquement un simple accord bilatéral entre la France et l’Allemagne, puisque l’entité est habilitée depuis le milieu des années 70 à consacrer une part de son budget dans la promotion de programmes tri nationaux.

Par ce biais, plus de 300 projets ont déjà vu le jour dans une cinquantaine de pays différents.

Le programme d’échange Erasmus  

Quelle formation franco allemande privilégier ? Les étudiants peuvent suivre une partie de leur cursus à l’étranger.

Grâce au programme Erasmus, il est aussi possible d’effectuer un cursus scolaire et universitaire à la fois en France et en Allemagne.

Dans le cadre du programme d’échange le plus célèbre, l’Allemagne reçoit chaque année près de 3000 étudiants français. La France reçoit quant à elle de nombreux étudiants étrangers venant de toute l’Europe.

Entre désir d’avoir un diplôme plus international et volonté d’apprendre l’allemand et ses fondamentaux, les motivations ne manquent pas.

En plus d’être très enrichissant pour sa vie étudiante, partir en séjour à l’étranger via Erasmus est souvent salutaire pour l’apprentissage des langues vivantes. C’est aussi et surtout une opportunité de découvrir d’autres disciplines, de découvrir l’interculturalité et d’avoir une formation universitaire à plusieurs volets.

Enfin, sachez qu’en partant en Erasmus, il est possible d’avoir accès une bourse d’études. Cette idée a été mise en place pour que tous les étudiants de milieux sociaux parfois bien différents puissent avoir accès au programme. De plus, les frais de scolarité ne seront pas à débourser.

En synthèse :

  • Nous l’avons compris, l’université franco allemande est l’entité reine et légitime lorsque l’on parle de coopération et d’études franco allemandes. Capable de délivrer chaque année plus de 1 000 nouveaux diplômes aux étudiants français ou allemands, la structure est définitivement celle qui a le plus de poids : diplômes reconnus des deux côtés du Rhin, un taux d’employabilité boosté et assurément pour les étudiants, une expérience universitaire incroyable ! Car il serait biaisé de considérer le jumelage et la coopération franco allemande, uniquement au travers du prisme économique.
  • Alors pourquoi pas se lancer dans un dossier de candidature ? Préparer une double licence à l’UFR ou l’IEP, partir étudier en Allemagne en L2 pour revenir en France la troisième année. Après une licence de trois années, en plus d’avoir acquis des compétences linguistiques dans la langue de Goethe, il y a fort à parier que cette expérience soit salutaire sur un curriculum vitae et qu’il soit plus aisé de trouver un emploi sur la scène internationale. Comme nous l’avons vu, il est aussi possible de préparer un double master.
Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar