Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Nos conseils pour soigner ses cordes vocales et s’éviter la dysphonie !

De Samuel, publié le 19/08/2019 Blog > Musique > Chant > Comment Prendre Soin de Sa Voix ?

« Quand on est malade, rien ne chante plus fort que l’envie de guérir. » Jean Giono (1895-1970)

Les chanteurs le savent bien : la perte de la voix, la voix cassée, les inflammations (inflammation de la gorge et inflammation du larynx), la laryngite chronique, le surmenage vocal, la toux ou le mal de gorge (notamment l’angine), font partie de ce qui peut leur arriver de pire.

En 2005, la Mutuelle Générale de l’Éducation Nationale a mené une étude sur l’état de santé de ses adhérents. Il en ressortait que 50 % des femmes et 26 % des hommes souffraient de troubles de la voix.

Combien de chanteurs parmi les enseignants ? Les professeurs de chant et chanteurs sont, comme les enseignants, très touchés par les troubles de la voix.

Voici un mini-guide pour bien prendre soin de sa voix.

Chant : quels risques pour sa voix ?

Comment chanter sans se blesser ? Les risques à éviter ! « Woops ! J’aurais dû m’échauffer la voix avant le concert… »

Utiliser sa voix de façon excessive peut engendrer de graves affections, durables ou non, des cordes vocales, de la région du pharynx et du larynx.

Et oui, la voix est un instrument de musique à cordes qu’il faut soigner, car chanter sans technique vocale n’est pas sans risques pour la voix.

Le forçage vocal (ou surmenage) intervient le plus souvent, avec pour conséquence l’extinction de voix ou le timbre de voix enroué, lorsque le chanteur manque de technique vocale.

Le surmenage est un des risques de modification de la voix pour le chanteur débutant, car celui-ci adopte un mauvais comportement phonatoire, force sur sa voix et provoque une fatigue vocale sans s’en apercevoir.

La vibration des cordes vocales est rendue plus difficile : sans repos vocal, des nodules et des polypes peuvent alors apparaître sur la corde vocale droite ou gauche.

C’est le premier symptôme de la laryngite chronique, résultant d’une inflammation des cordes vocales.

Au lieu de continuer à chanter, une rééducation orthophonique, des cours de chant et/ou une consultation chez un phoniatre ou un spécialiste en oto rhino laryngologie peuvent être la solution aux problèmes rencontrés.

Une lésion non traitée peut provoquer ce que l’on appelle la dysphonie : des irritations des muqueuses initialement bénignes, qui entraînent des problèmes de phonation bien plus graves.

L’altération de la voix peut être causée par une multiplicité de facteurs :

  • Le mode de vie : tabagisme, café, alcool, drogues, manque de sommeil, stress, mauvaise respiration, mauvaise posture corporelle, manque d’hydratation, etc.,
  • Les écarts de température : se protéger d’un coup de froid avec écharpe, soupe de miel, pastilles à l’eucalyptus et huile essentielle de thym en hiver, foulard aux inter-saisons,
  • Une consommation excessive d’antibiotiques ou de médicaments, entraînant des effets indésirables,
  • Les allergies liées à la pollution ou au pollen,
  • Les crises d’asthme,
  • Les problèmes de respiration (affections pulmonaires, bronchite, infection bactérienne ou virale dans les poumons, etc.),
  • Reflux gastro-œsophagien,
  • Gonflement de la gorge, etc.

Le rythme de vie parfois effréné des chanteurs peut aussi provoquer des troubles de la voix, l’aphonie ou la dysphonie : les tournées, les interviews, le manque de repos placent l’artiste dans un cercle vicieux qui aggrave la santé des muscles vocaux.

Top 10 des conseils pour prendre soin de sa voix !

Que prendre pour mieux chanter ? Le miel, l’un des remèdes naturels contre les inflammations des cordes vocales.

Alors comment bien prendre soin de sa voix quand on est chanteur ? Voici dix conseils pour soigner sa voix !

Il est recommandé, avant toute chanson que l’on s’apprête à interpréter, de s’échauffer la voix par de petites vocalises pour réchauffer chaque corde vocale.

Cela va préparer la voix à un effort intense tel qu’un concert, par exemple.

Deuxième conseil : le sommeil.

Un individu fatigué est une personne qui force sur ses cordes vocales pour chanter.

Il faut bien dormir pour permettre aux cordes vocales de se reposer avant tout nouvel effort. Un mauvais sommeil peut mener à l’enrouement de la voix, ou à la désagréable sensation d’avoir une voix éteinte.

Troisièmement, il faut adopter un bon schéma postural du corps afin de libérer les poumons, la respiration par le ventre et les abdominaux.

Pour cela, se tenir bien droit, les pieds écartés de la largeur du bassin, le bassin dans l’axe de la colonne vertébrale, les mains ouvertes et les épaules relâchées.

Il faut chercher au maximum à réduire les tensions musculaires du corps pour avoir une voix puissante et fluide.

Il est conseillé de faire du sport régulièrement : cela va développer le souffle du chanteur et son endurance vocale.

Lors de l’activité physique, le corps consomme un surplus d’oxygène afin de fournir aux muscles l’énergie nécessaire pour produire l’effort, et pour limiter la production d’acide lactique dans les tissus musculaires.

L’impact sur le chant se fait sentir puisque le souffle se trouve amélioré.

Quels autres conseils donner ? Voici une petite liste :

  • Arrêter de fumer : les fumeurs risquent des maladies mortelles (cancer du poumon, cancer du larynx, cancer de la gorge,
  • Faire un repos vocal pour réduire la tension des muscles dans l’appareil respiratoire et laryngé,
  • Se protéger des refroidissements,
  • Arrêter de parler : le silence est l’un des meilleurs remèdes pour reposer et soigner sa voix,
  • Ne plus chanter en cas de douleurs inflammatoires persistantes : maux de gorge, irritation des voies respiratoires, infection virale, allergie, etc.,
  • Consulter un ORL ou un phoniatre si les troubles de la voix se prolongent plus de 7 jours (diagnostic, fibroscopie ou endoscopie).

Le phoniatre est habilité à pratiquer une petite intervention chirurgicale en cas d’inflammation bénigne.

Si des troubles plus graves sont détectés (tumeur, par exemple), il faudra peut-être passer par la chimiothérapie…

Chant : comment rééduquer sa voix ?

Les chanteurs, professeurs de chant et également les enseignants peuvent avoir besoin de faire des exercices de rééducation vocale, notamment en cas de surmenage des cordes vocales.

Comment retrouver la voix simplement ? La technique de la paille, une gymnastique vocale facile !

Si le repos vocal n’a pas suffi à retrouver la voix, plusieurs exercices sont à essayer pour rééduquer la voix.

Méfiez-vous de l’automédication : si près de 85 % des Français auraient recours aux médicaments sans ordonnance, cette pratique peut être dangereuse car elle se fait sans l’avis d’un médecin.

On peut toutefois ingérer des pastilles à la réglisse ou à l’eucalyptus, boire des tisanes, du jus de citron pour agir contre la toux, ajouter une cuillère de miel dans ses tasses de lait ou de café, etc.

Mais gare aux produits pharmaceutiques composés de cortisone et gare aux corticoïdes, qui peuvent entraîner des effets secondaires si la posologie est inadaptée au trouble de la voix rencontré.

Pour retrouver la voix, on peut faire l’exercice de la paille.

Cela consiste à faire des glissades vers le haut et le bas de sa voix dans une paille, et à faire des notes avec un volume plutôt élevé.

Le chanteur est censé retrouver de l’aisance et limiter l’enflure de sa gorge.

Voici deux exercices à faire en cas de difficultés à chanter :

  • Les fricatives voisées : dire « V » et maintenir le son avec énergie, faire des glissades sur sa tessiture de voix, contracter les abdominaux à l’expiration, relâcher la tension lors de l’inspiration,
  • L’exercice du « M » : dire « M » en tenant la note en sentant les vibrations autour du nez, puis dire « i » (vibration derrière les dents) puis « ou » (vibrations sur les lèvres).

Malheureusement, les exercices pour relâcher la pression sous-glottique ne fonctionnent pas toujours : un mal sournois et indolore se cache peut-être à l’intérieur de la gorge…

Chant : pourquoi et comment consulter un phoniatre ?

Difficulté à chanter : que se cache-t-il dans la gorge ? « On voit bien là, un nodule sur la corde vocale gauche. Il va falloir opérer. »

Il faut absolument consulter un phoniatre si un trouble de la voix persiste plus d’une semaine.

Un phoniatre ?

C’est un médecin spécialiste, compétent pour traiter les troubles de la parole, du langage et de la communication.

Il s’occupe de la voix, de la parole, du langage, des problèmes de déglutition et d’audition.

En tant que médecin, il peut établir un diagnostic, délivrer des ordonnances, proposer un traitement individualisé.

Il est souvent spécialisé en ORL, ce qui lui permet de traiter aussi les troubles des voies respiratoires supérieures (nez, bouche, gorge).

Voici les cas pour lesquels il est bon de consulter un tel spécialiste :

  • Fatigue vocale,
  • Personne aphone,
  • Paralysie du pli vocal,
  • Altération des cordes vocales,
  • Toux chronique,
  • Voix cassée,
  • Réaction allergique,
  • Perte de voix,
  • Difficulté à produire des sons aigus,
  • Gonflement dans la gorge,
  • Picotements et douleur laryngée.

Le médecin pourra effectuer – selon les cas – une laryngoscopie afin d’observer l’état des cordes vocales.

Pour y parvenir, il place une lumière sur le front et introduit un miroir laryngien au fond de la gorge.

Si l’affection est sans gravité, un simple repos vocal pourra être prescrit.

Le phoniatre conseillera son patient sur les remèdes naturels à son mal : tisane, décoction, inhalation, humidifier l’air avec un vaporisateur, etc.

Dans le cas où des affections plus graves sont décelées, à l’instar d’un nodule ou de polypes, le phoniatre pourra lui-même en faire l’ablation par microchirurgie.

Combien ça coûte ?

Une consultation, au cours de laquelle est délivré le diagnostic, coûte 38,43 € chez un phoniatre conventionné en secteur 1, avec un remboursement par la Sécurité Sociale de 70 %.

En cas de rééducation vocale sur plusieurs consultations, chaque « séance » oscille entre 26 € et 60 €.

On note par ailleurs qu’il ne faut heureusement pas nécessairement être malade pour demander un diagnostic chez le phoniatre.

Les élèves apprentis-chanteurs peuvent également s’y rendre, sur conseil de leur professeur de chant, afin d’évaluer quel est l’état de leurs cordes vocales, et s’ils pourront chanter de façon intensive ou non.

Prendre soin de votre voix n’a jamais été aussi important !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 1,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...
avatar