Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment faire parler de ses services de professeur particulier ?

De Thomas, publié le 30/04/2018 Blog > Cours particuliers > Donner des Cours Particuliers > Le Bouche-à-Oreille pour Donner des Cours Particuliers !

Être enseignant, ce n’est pas un choix de carrière, c’est un choix de vie – François Mitterand

En se basant sur la citation de cet ancien Président de la République, on réalise vite que devenir professeur est plus qu’un métier, qu’une profession, c’est une véritable vocation.

Lorsqu’on souhaite donner des cours particuliers, on cherche à rendre cette même vocation concrète, à donner des cours de soutien scolaire le plus souvent possible, et c’est bien normal ! Alors on réfléchit à tous les moyens possibles pour se faire connaître, et le bouche-à-oreille est un outil précieux, lorsqu’il s’agit de donner des cours.

Une étude s’est basée sur un sondage auprès de consommateurs dans le monde, à partir des analyses du Boston Consulting Group. En se penchant sur cette étude, on apprend  que 50% des personnes interrogées disent consulter avant tout leurs amis et familles avant de prendre une décision d’achat. Viennent ensuite les sites internet des commerçants, les blogs/forums, les journaux/magazines, et les réseaux sociaux.

Le bouche-à-oreille est donc une technique qui fonctionne, mais comment le mettre en place concrètement ?

Enseigner grâce au bouche-à-oreille : En parler et en faire parler

Comment le cercle familial peut nous aider à trouver des élèves à qui enseigner ? Faire parler de ses services par les amis, par les proches !

Le travail de professeur, lorsqu’il est effectué sans organisme de soutien scolaire, sans cadre concret de cours particuliers, n’est pas qu’une profession d’enseignement.

Alors évidemment,  l’aide aux devoirs et autres cours de français sont les piliers de cette profession, mais, lorsque l’on souhaite se faire connaître, d’autres champs d’action entre en jeu.

Car oui, être professeur par le bouche-à-oreille, c’est aussi savoir se faire connaître, faire parler de ses services. L’enseignant doit alors mener un véritable travail de commercial, de sorte que les parents d élèves aient envie de lui confier la scolarité de leurs enfants.

Il est donc primordial de savoir se vendre, et, de fait, de trouver ses points forts, sa valeur ajoutée, et de mettre en lumière les compétences qui feront de vous le meilleur professeur particulier.

  • Vous êtes agrégé en philosophie ? La préparation aux examens du baccalauréat est faite pour vous !
  • Vous avez beaucoup de temps libre ? N’hésitez pas à le préciser pour rendre chaque créneau rentable.
  • Vos connaissances en maths physique sont faibles ? Mettez en avant votre pédagogie et vos facultés en Svt, de sorte à combler vos lacunes.
  • Vous n’avez pas de diplôme de l’éducation nationale ? Donnez-vous une chance en donnant un premier cours. Niveau collège ou Terminale, l’essentiel est d’avoir une belle relation avec l’élève, et de maîtriser son sujet, au-delà des brevets.

Comment négocier des contrats d'enseignant par les contacts ? Quand être professeur rime avec débrouillard !

À partir de l’instant où la confiance s’est installée, où le bilan des compétences a été mené, il ne vous reste plus qu’à savoir parler de vos services de prof particulier, et, surtout, savoir en faire parler.

Pour réussir à se démarquer, le cercle proche est celui qui va compter le plus au départ. En effet, les amis, la famille, les voisins, sont autant de personnes qui vont pouvoir en parler à d’autres, qui vont en parler à d’autres, etc. Une manière simple et basique de relayer une information, mais qui a fait ses preuves.

Car oui, quoi de mieux que le frère de X pour donner des cours de mathématiques, plutôt qu’un sombre inconnu trouvé sur une plateforme web ? On est tout aussi sûr de la valeur de ses compétences en la matière, et on aura l’occasion de faire un retour plus concret par la suite, qu’il soit positif ou négatif.

Enseigner grâce au bouche-à-oreille n’est donc pas impossible, bien au contraire. Il permet de se forger une âme d’entrepreneur, et de tisser des liens plus forts avec ses élèves.

Pensez à contacter les organismes privés de cours particuliers.

Le bouche-à-oreille : Un enseignement plus humain

Sans plateforme web, qui peut être professeur ? Un élève, une deuxième, un troisième, tout ça sans intermédiaire !

En enseignant, les hommes apprennent – Sénèque

Devenir prof sans intermédiaire n’est pas le moyen le plus simple pour enseigner, mais il possède de nombreux avantages non négligeables, qui rendraient presque caduque la difficulté d’accès.

En effet, grâce à cette technique de recherche, les élèves ne sont pas les mêmes. Il s’agit là d’un type de public avec lequel on a plus ou moins un lien, car c’est là même l’intérêt du bouche-à-oreille.

Une relation qui est, de fait, plus humaine, et qui va permettre de donner un cours de musique, un cours de physique ou une révision d’histoire géographie avec une méthodologie qui diffère des autres enseignants. Professeur particulier, c’est un art; professeur particulier sans plateforme, c’est savoir maîtriser cet art sans assurance concrète de continuer.

Une approche plus saine, qui s’accorde à merveille avec le principe des cours particuliers à domicile : se pencher sur le cas d’un seul élève, et tisser une relation de confiance avec lui en parallèle. C’est ce qui va fonder et définir le succès et la marge de progression : se sentir bien, en adéquation avec le cours donné, et savoir ne pas se perdre face au programme fixé.

La réussite scolaire passe en très grande partie par l’accès aux connaissances, donc par le medium de cet accès : le soutien scolaire à domicile, la prépa, le cours en ligne intensif, la remise à niveau, bref, le professeur !

Un enseignement qui témoigne d’une manière particulière de penser le métier de professeur. Une volonté de rendre l’activité plus humaine, moins axée sur les connaissances uniques, et davantage tournée vers la personne à qui l’on enseigne.

Sans bouche-à-oreilleAvec bouche-à-oreille
Cours souvent plus cadré.Cours plus humain.
Programme suivi en fonction des attentes, des besoins et des envies de l'élève.Programme également suivi en fonction de ce que l'élève souhaite et/ou ce dont il a besoin pour progresser.
Tarif horaire parfois fixé par la plateforme.Tarif horaire décidé par le professeur, et négocié s'il le faut.
Le professeur est noté par les élèves.Le professeur a une réputation au sein d'un cercle de personnes.

Grâce à l’avènement des nouvelles technologies, l’accès à la culture est devenu si riche, les propositions si nombreuses, qu’il est parfois tentant de se laisser aller à la simplicité. Mais trouver son professeur par le bouche-à-oreille est une manière de se dire que l’enseignement, même par cours privés, même en job étudiant, est toujours une véritable vocation, qui demande parfois des efforts pour les fins de mois.

C’est donc là tout l’intérêt de savoir faire preuve de professionnalisme, de pédagogie, d’un goût pour la culture et la transmission, et de donner à ses cours la meilleure qualité possible, toujours dans un souci d’évoluer soi-même et de faire évoluer.

Il est aussi possible de devenir prof en ligne.

Enseigner sans plateforme : Rester constant dans ses services

Par quels moyens donner des cours ? Une aide des proches qui est fondamentale dans le développement de l’activité d’enseignant !

Nous y voilà. J’ai réussi à me faire une clientèle fidèle, mes tarifs me conviennent, mes cours plaisent à mes élèves, j’ai l’impression que mon expérience est une aide et je réalisé que j’atteins mon but à chaque cours. Tout semble parfait, et pourtant

Et pourtant, tout n’est pas figé. Au-delà du fait qu’il faut sans cesse prospecter auprès de mes connaissances, de mes commerces de quartier, de mes rencontres, il faut fidéliser les élèves déjà présents. Et c’est là le plus difficile, le plus compliqué à vivre : être sans cesse en activité, constamment dans l’action, dans la recherche, et ne jamais devoir baisser les bras, être toujours motivé !

Car notons que selon une étude Le Figaro, le bouche-à-oreille est utilisé quatre à cinq fois plus que les médias traditionnels ou les réseaux sociaux avant de « faire un achat ». Par « faire un achat », on entendra ici « choisir le professeur », bien évidemment. Un indicateur assez fort de la confiance que l’on accorde à nos proches, à nos amis, et, plus globalement, aux conseils que l’on nous prodigue au fil d’une conversation.

Le bouche-à-oreille est donc une très belle solution pour donner des cours à domicile et faire progresser chaque élève, mais il a aussi ce fond un peu précaire de devoir prouver ses capacités à chaque instant.

C’est un statut particulier, aussi stimulant que stressant, qui repose aussi sur l’image qu’on les autres de nous et de notre capacité à enseigner.

Un cours de maths se passe mal, un cours de piano dégénère, un cours d informatique semble bancal, et c’est tout un pan de votre clientèle qui peut s’effondrer. Les anciens élèves auront beau avoir vanté vos mérites, si le dernier vous prend pour un imposteur, il est difficile de s’imaginer qu’il vous conseillera aux prochains étudiants en manque de méthodologie.

Pour ce faire, la constance est le maître mot. Il faut toujours être le plus pertinent possible, avoir l’air d’être le plus qualifié, le plus pédagogue, et c’est un réel travail de fond.

En effet, car en parallèle, les programmes scolaires évoluent au fil des mois, des années. Il faut naturellement s’y adapter, pour rendre ses cours stimulants et utiles à la scolarité de l’élève. Ainsi, le cours sera vivant (on vous le souhaite !) et intéressant, que demander de plus ?

Quoi de pire et de moins utile qu’un cours de littérature qui ne suit pas les oeuvres au programme ? C’est une réflexion qui peut paraître logique, anodine, voire bête, mais la qualité d’un professeur tient à ça qu’il sait s’adapter tout en restant professionnel, malléable et à l’écoute. Un véritable travail d’équilibriste !

Entreprendre de donner des cours par le bouche-à-oreille est donc un travail de chaque instant. Trouver une clientèle, la fidéliser, la conserver, trouver de nouveaux élèves…

Bref, dispenser des cours requiert des compétences qui doivent s’associer avec une fougue et une envie débordante d’enseigner, de transmettre une passion, de faire progresser un élève, et de partager des connaissances. Un savant mélange qui, à la fin, donne de belles relations prof/élève !

Seriez-vous prêt à donner des cours en association ?

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar