Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Des cours d’initiation et approfondissement en PAO spécialisé dans l’image et l’édition

De Simon, publié le 07/12/2016 Blog > Cours particuliers > Belles histoires > Des Cours d’Informatique pour Découvrir la Suite Adobe à Paris

 

Je suis Designer Graphique en freelance depuis maintenant plus de 3 ans, et ce grâce à des études d’art, que j’ai commencé avec un BAC STI Arts Appliqués à Grenoble (aujourd’hui STD2A), puis un BTS en Communication Visuelle spécialisé dans le print à Besançon et enfin une licence en Design Graphique (DNAP) à l’ESAD d’Amiens.

J’ai donc beaucoup bougé pour construire mon cursus et suite à ça j’ai encore un peu voyagé, à l’internationale cette fois (en Asie du Sud notamment) avant de m’installer (enfin!) à Paris l’été dernier.

Je donne des cours particuliers depuis juillet 2014 😉

J'enseigne photoshop, le graphisme, illustrator, indesign, la PAO. Pour les niveaux primaire, collège, seconde, première, terminale, BTS, formation pour adultes, débutant, intermédiaire, supérieur, avancé. Caroline : une Superprof qui donne des cours en face à face, à son domicile ou chez l’élève.


Albane-aurore

Nos professeurs sont tellement heureux

”Avec Superprof, j’ai pu trouver des élèves sérieux, motivés et désireux d’apprendre. Je recommande Superprof!”

Quels logiciels utilisez vous au quotidien ? Dans quel but ?

Les logiciels qui m’accompagnent au quotidien sont principalement ceux de la suite ADOBE, notamment Photoshop, Lightroom, Illustrator et InDesign.

Le premier pour la retouche d’image et le deuxième pour la photo. Illustrator pour la conception d’identité, de formes vectorielles et de mise en page en quantité réduite et enfin InDesign pour des formats plus conséquents d’édition, des présentations d’identité, des portfolios ou tout simplement des éditions telles que des catalogues ou des livres d’artistes.

Comment apprendre à se servir des logiciels d'édition d'image ? La suite Adobe (Illustrator) permet de mener à bien de multiples projets.

Je côtoie également un peu le logiciel CODA pour l’HTML/CSS, que je ne maîtrise que modestement mais qui me permet tout de même de m’occuper de mon site internet toute seule !

Quel sont les profils de vos élèves ? (niveau, motivation, particularité…) *

Depuis mon inscription sur Superprof je n’ai pas eu deux profils similaires !

Que des personnes aux niveaux et aux motivations différentes car finalement les logiciels sur lesquels je propose des cours sont très polyvalents et du coup utilisés dans des contextes très variés.

J’ai pu rencontrer :

  • un étudiant en mode qui avait du mal avec les cours de PAO de son école et qui avait besoin d’un soutient scolaire,
  • un jeune entrepreneur montant sa marque de sous-vêtement et qui avait envie de construire sa communication,
  • une retraité qui voulait apprendre a retoucher ses photos de voyages,
  • une créatrice de lunettes qui voulait transposer ses dessins en numérique pour les présenter à ses investisseurs…

Comment appréhendez-vous vos cours (sur Photoshop – Illustrator – InDesign) ?

J’avais de grosses appréhensions pour préparer mes premiers cours car les logiciels ADOBE sont tellement complexes et riches que si la finalité de leur usage n’est pas définie c’est dur de savoir pas où commencer.

J’ai essayé de retrouver mes prises de notes lors de mes propres cours durant mes études et je me suis vite souvenue que ce n’était qu’en fait que de la pratique, avec des exercices en lien avec les autres disciplines de mon emploi du temps.

C’est donc très dur de préparer des cours d’informatique à l’avance car ils vont différer selon l’usage des logiciels que veulent en faire mes élèves.

C’est pourquoi je tiens énormément à ma première heure de cours gratuite, afin d’avoir une vraie rencontre avec mon élève.

Le but est de comprendre les différentes logiques des différents logiciels, en bref le pixel pour Photoshop, le vecteur pour Illustrator et l'édition pour InDesign, afin que leur utilisation devienne intuitive par la suite. Un des projets de Caroline sur Photoshop !

C’est une véritable découverte de son projet, de sa motivation à apprendre tel ou tel logiciel et de pouvoir préparer le prochain « vrai » cours en conséquence.

Depuis quand développez­-vous une passion pour l’édition d’image ?

L’art et l’image ont toujours été présents d’aussi loin que je m’en souvienne et dès que j’ai pu vraiment me plonger dedans il n’y a pas eu trop d’hésitation, du coup j’ai pu commencer à faire de la création au cours de  mes études  et dès le lycée.

Et ce sont ces années encore assez ouvertes (design d’objet, mode, architecture, graphisme, illustration…) qui m’ont permis d’affiner mes intérêts et de découvrir une vraie passion pour la création d’image et pour la typographie.

Du coup ces logiciels sur lesquels je donne des cours ce sont très vite imposer à moi comme des outils indispensables, et j’ai eu la chance d’être très tôt formée dessus.

Qu’est-ce qui a déclenché cette passion  pour la création et la typographie ?

Je ne me rappelle pas d’un élément déclencheur en particulier, juste la sensation avec le recul d’avoir choisi cette voie car j’étais sensible aux formes qui m’entouraient et pour rassasier de façon constante ma curiosité sur tout ce qui se créé à travers le monde et de savoir aussi comment c’est fait !

C’est assez satisfaisant de voir une image qui nous plait et de se dire qu’on a -presque- tous les outils en main pour pouvoir la reproduire, car on sait comment elle est construite et avec quoi elle a été créée.

C’est un exercice que je donne souvent à mes élèves, de choisir une image qui leur plait et de la regarder d’assez prêt pour être capable de la refaire quasiment à l’identique.

Quels sites ou logiciels recommanderiez vous à vos élèves pour devenir de vrais pros de l’informatique ?

Nous avons la chance d’avoir à disposition tout internet pour nourrir nos différents intérêts, et je passe personnellement un temps considérable à parcourir des sites tels que Pinterest, ou celui du magazine Étapes pour rester à jour sur la création contemporaine.

Mais la pratique est nécessaire pour ne pas perdre la main, donc il faut aussi manipuler les logiciels, qui en plus, évoluent constamment !

La suite ADOBE fait une nouvelle version tout les ans, sans compter toutes les extensions qui viennent l’enrichir…

Comment apprendre à se servir de photoshop ? Les logiciels de graphisme professionnel commercialisés par Adobe Systems.

Mais je crois aussi que ce qui m’aide à gérer tout ça : ce sont tout les outils de productivité qui nous font gagner un temps considérable et qui sont aujourd’hui super accessibles.

J’utilise pour ma part énormément Wunderlist pour lister tout ce que j’ai dans la tête et mon agenda iCal pour m’organiser entre mes jobs et mes cours !

Qu’est­-ce que cette matière apporte de positif aux gens qui l’étudient ?

Ce que j’aime particulièrement dans cette matière c’est que je n’apprends pas vraiment une discipline, mais plutôt des outils qui permettent d’exercer une discipline, et qu’ainsi je forme des gens à devenir autonome, grâce aux logiciels, de pouvoir créer comme bon leur semble.

C’est un peu -méga- kitsh, mais c’est comme le proverbe qui dit «Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours».

Avez-­vous un « héros » qui symboliserait votre matière ?

Si j’avais un héros, j’en aurais surtout plusieurs, et ce serait sans hésiter tous les professeurs que j’ai pu rencontrer lors de mes études qui m’ont permis de perfectionner ma technique, mais aussi mon sens critique et mon goût.

Et comme rien n’est jamais parfait, j’attends le prochain héros qui m’apprendra encore !

Mais ce qui est agréable avec ces logiciels si complexes, c’est que l’on en apprends tous les jours, parfois même de mes élèves qui, selon leurs besoins, me font rechercher des outils que je ne connaissais alors pas.

Donc tout le monde peut être un héros dans ce contexte !

Qu’appréciez­-vous dans la formation aux outils Adobe ?

J’apprécie énormément prendre vraiment part au projet de mon élève.

Il s’agit souvent de quelque chose de très personnel, une entreprise basée sur une passion, un dossier sur lequel se joue quelque chose d’important, comme une admission dans une école…

La confiance que l’on m’accorde de compter sur mon aide afin de réaliser ces projets est très gratifiante (parfois un peu stressante mais ça vaut toujours le coup !).

Le format des cours particulier est aussi très agréable car elle permet une vrai personnalisation du cours et bien souvent une relation quasi amicale avec l’élève.

Quelle doit être l’attitude d’un élève qui veut progresser, selon vous ?

La pratique me semble être la clé.

Surtout lorsque l’on veut se former sur des logiciels tels que ceux de la suite ADOBE, il faut constamment les manipuler car ce sont grâce aux automatismes que l’on se construit qu’ils deviennent vraiment intéressants à utiliser.

C’est toujours un peu décourageant au début, surtout quand tout semble si facile pour la personne a côté de toi, mais il faut mettre la main à la pâte et être persévérant !

Ces logiciels sont vraiment basés sur de petites habitudes à prendre (des raccourcis clavier, des réglages pré-enregistrés…) et qui une fois acquises permettent de profiter pleinement et surtout plus facilement de tout ce qu’ils proposent.

Quelles sont les principales difficultés à surmonter pour dominer votre matière ?

Et bien comme dis précédemment, ce serait de passer l’étape des bases à acquérir, ce moment où tout nous semble si compliquer et qui une fois en place deviendra complètement naturel.

Une fois que l’on est rassuré sur le fait que l’on peut maîtriser l’outil, on peut chercher plus sereinement les options qui nous intéressent vraiment !

Mais finalement ça doit être la même chose pour n’importe quelle discipline, où au début tout nous parait insurmontable et que petit à petit on apprend sans même s’en rendre compte…

Qu’est-­ce qui fait de vous une « superprof » ?

Ahah ! Un « superprof » ?

Découvrir la suite adobe avec une professionnelle. Le profil de Caroline (cliquez pour réserver un cours !).

Et bien j’essaye avant tout de me montrer le plus disponible possible, pour arranger mes élèves dans leur emploi du temps, mais aussi pour continuer de les accompagner même en dehors des cours.

Je sais que ça peut être frustrant d’avoir vu quelque chose en cours et de ne plus arriver à le reproduire lorsque le prof n’est plus à côté… !

Alors je leurs propose de m’appeler au besoin pour ne pas rester bloquer dans une situation qui pourrait les décourager ! J’essaie aussi de créer vraiment mes cours en fonction de leur projet, en étant attentive à leurs besoins et pour qu’ils puissent avancer et approcher leur but au plus vite.

Pensez-vous que l’utilisation de l’informatique est elle indispensable de nos jours ?

Je crois bien que oui ! J’ai pu trouver ça un peu triste avant car je m’étais spécialisée dans les médiums imprimés mais finalement l’outil informatique est tellement riche qu’il serait désormais dur de s’en passer !

Mais personnellement, j’essaie toujours dans mes projets professionnels de garder une phase très manuelle, en continuant à travailler à la main, avec de la peinture, de la matière, ou en continuant la photographie argentique notamment !

C’est aussi parfois plus simple pour comprendre la logique numérique que d’être passer par le manuel avant, par exemple pour les outils de création de forme sur Illustrator, où ça m’arrive de les expliquer grâce à des ciseaux et du papier 🙂

Selon vous, quelles sont les qualités requises pour travailler dans le secteur du Design et de la Création ?

Pour le graphisme, je pense avant tout à l’éveil et à la curiosité. Savoir observer les formes qui nous entourent et développer un sens critique envers elles.

Les logiciels ne sont finalement que des outils pour exprimer son goût et sa vision du monde ou d’un sujet en particulier.

C’est comme un langage, qui quand il est nourri et maîtrisé, nous permet d’exprimer plus clairement nos idées.

Avez-vous une anecdote à nous raconter ?

J’ai eu pas mal de belles rencontres grâce à Superprof, mais j’ai surtout découvert de beaux univers et de beaux projets !

L’une de ces rencontres m’a effectivement marqué par son originalité, une jeune retraitée qui voulait lancer sa collection de vêtement pour enfant et souhaitait tout simplement présenter un portfolio au directeur de Petit Bateau ! 🙂

Combien vos cours dispensés grâce à Superprof vous rapportent-ils?

Je fais cette activité en complément de mes deux autres boulots (en tant que graphiste et que technicienne chez Apple), donc je ne fais pas vraiment de compte sur ce que cela me rapporte, mais j’essaye d’entretenir un ryhtme de 4-5h/semaine, à hauteur de 25euros/h… mais il y a des semaine pleines et des semaines creuses, donc dur de dire !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...

Commentez cet article

avatar
wpDiscuz