Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment se former pour aider collégiens et lycéens dans leur insertion scolaire et professionnelle ?

De Samuel, publié le 24/07/2019 Blog > Soutien scolaire > Orientation Scolaire > Quelles Etudes Suivre pour Devenir Conseiller d’Orientation Scolaire ?

L’orientation scolaire est, et sera encore pour longtemps, un enjeu de taille de la scolarité des élèves. Dès les années collèges, et cela encore plus dans les lycées, on leur propose un large choix de filières à choisir pour leur avenir professionnel.

Or les adolescents souffrent parfois de difficultés scolaires, ou bien sont simplement en manque d’orientation.

Dès le brevet des collèges, 3 342 350 collégiens sont confrontés à l’épreuve de choisir entre les 3 séries de bacs généraux et les 8 filières du bac technologique, sans compter les séries du bac professionnel.

Comprendre le système éducatif s’apparente à errer dans un labyrinthe, or la réussite scolaire conditionne pourtant l’insertion professionnelle future.

Lutter contre le décrochage scolaire et l’échec scolaire : telle est la mission des conseillers d’orientation psychologues. Mais quelle est leur formation ?

Voici notre étude sur le sujet : quels diplômes et formation faut-il pour devenir conseiller d’orientation et psychologue de l’Éducation Nationale ?

La licence de psychologie pour devenir psychologue de l’Éducation Nationale

Mardi matin, un jour du mois de mai. Alors que l’année scolaire touche à sa fin et que l’été efface un printemps passé à réviser les épreuves orales du bac d’espagnol, on pense à ce que l’on va faire pendant les vacances scolaires.

Pourtant, la conseillère d’orientation (l’ex COP) a rendez-vous pour un entretien individuel avec Paul, élève de Première ES dans un lycée de la région lyonnaise.

Malgré les entretiens individuels au CIO (centre d’information et d’orientation), Paul ne connaît toujours pas ses choix d’orientation pour ses études supérieures après le bac.

« Aujourd’hui, la conseillère m’a dit que je ne pourrai pas être ingénieur. Je vais lui montrer qu’elle se trompe ! »

Le rôle de conseiller

Le COP ou Psy-EN a justement ce rôle de conseiller les élèves en difficulté, ou qui ne savent quelle orientation professionnelle choisir.

C’est un coach dont le métier est réglementé : la loi exige que les psychologues scolaires soient au moins titulaires d’une licence de psychologie et nombreux sont les diplômés qui poursuivent d’ailleurs vers un master en psychologie.

Le métier de conseiller d’orientation psychologue – et le Psy-EN selon le nouveau statut des conseillers et des psychologues scolaires, ayant fusionné en un corps unique – requiert de fines connaissances sur la psychologie humaine, et par extension en sciences humaines et sociales :

  • Savoir déceler les blocages,
  • Remotiver les élèves en difficulté,
  • Redonner confiance en soi,
  • Mettre en place un plan d’action pour réussir son parcours scolaire et professionnel futur,
  • Connaître les cursus et les débouchés pour chaque filières.

Pouvoir orienter les élèves vers des professions ou un secteur d’activité particulier en fonction du tempérament de l’élève n’est pas chose aisée.

La formation de psychologue va permettre à l’intervenant de pratiquer des tests de personnalité, de savoir les interpréter et de mettre en place des pratiques d’orientation correspondant aux résultats.

Cette licence en psychologie implique d’avoir des aptitudes en compréhension du phénomène humain dans tout son ensemble, des compétences rédactionnelles et relationnelles, et d’avoir des connaissances dans les matières scientifiques.

Le programme de la licence de psychologie

Élèves et étudiants en psychologie ont généralement un parcours généraliste et littéraire, et sont issus d’un bac général (ES, S ou L). C’est l’une des conditions de leur admission post-bac.

La licence porte sur l’étude des mécanismes psychiques et mentaux et vise à l’initiation aux disciplines connexes de la psychologie :

  • Psychologie cognitive,
  • Psychologie du développement,
  • Psychologie sociale,
  • Psychologie clinique,
  • Psychopathologie.

Les étudiants abordent leur spécialisation en troisième année de licence, et choisissent l’université proposant cette spécialité.

Le master en psychologie pour devenir conseiller d’orientation scolaire

A la suite des trois années de licence, les étudiants poursuivent souvent sur un Master en psychologie, car un bac+5 sera souvent requis dans leur vie professionnelle pour être recrutés, notamment en tant que psychologue scolaire.

Pour aider à trouver l’orientation scolaire des élèves, il faut connaître les théories en sciences humaines et sociales.

La voie royale est pour le moment le Master MEEF, (Métiers de l’Enseignement, de l’Éducation et de la Formation), qui prépare au concours pour devenir fonctionnaire, permettant d’exercer dans les lycées publics en tant que psychologue de l’Éducation Nationale.

Le site web de l’ONISEP recense pas moins de 40 établissements scolaires et universitaires où préparer la formation de psychologue scolaire : Nice, Aix-en-Provence, Caen, Dijon, Montpellier, Rennes, Reims, Bordeaux, Lille, Paris, Guingamp, Nîmes, etc.

Par exemple, à Paris et en région parisienne, on trouve entre autres, le master dispensé en formation initiale et continue par l’Institut de psychologie de l’université Paris Descartes.

Dans le sud de la France, on trouve des formations à Nice, Aix-Marseille, Montpellier ou à Toulouse.

Dans la ville rose par exemple, le master psychologie de l’éducation et de la formation, parcours psychologie de l’éducation, orientation et développement (PEOD), donne accès au titre de psychologue spécialisé dans l’orientation.

L’admission à la première année de master est sanctionnée par un stage d’une durée de 500 heures et par un rapport de stage à l’issue de celui-ci.

En deuxième année de Master, un mémoire de recherche est à rédiger au cours du second semestre, permettant de valider le titre de psychologue.

La validation du bac + 5 en psychologie permet également de se présenter au concours de psychologue de l’Éducation Nationale.

Le concours de psychologue de l’Éducation Nationale

Tout concours de la Fonction Publique : un bras de fer déguisé !

Les psychologues de l’Education Nationale sont recrutés par concours, et deux spécialités sont proposées aux candidats :

  • Éducation, développement et apprentissage : 105 postes en 2018 au concours externe,
  • Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle (87 postes en 2018 au concours externe).

C’est ce dernier parcours qui nous intéresse ici.

Il y a peu de postes offerts au concours et pourtant, les établissements font état d’un manque de moyen et d’effectifs…

Pour prétendre concourir aux épreuves, il est nécessaire de remplir au moins l’un des trois critères suivants :

  • Être titulaire d’une licence et du master 1 en psychologie, avoir une inscription en M2 à finalité professionnelle de psychologie,
  • Être titulaire d’une licence en psychologie et d’un Master 2 en psychologie à finalité professionnelle,
  • Détenir l’un des diplômes permettant de faire valoir sa qualité de psychologue.

Après avoir obtenu le concours, les psychologues lauréats sont nommés fonctionnaires stagiaires pendant une année scolaire et suivent une alternance entre cours en master 2 et stage dans un établissement scolaire du second degré.

La titularisation intervient après avis favorable du jury, puis après plusieurs années d’ancienneté, leur salaire brut augmente échelon après échelon sur une grille indiciaire fixée par l’État.

Le programme du concours est le suivant :

  • Théories, courants et modèles de la psychologie relative à l’éducation, au développement, à l’enseignement, aux apprentissages et à l’orientation scolaire et professionnelle,
  • Histoire, organisation, enjeux et perspectives du système éducatif,
  • Politiques et dispositifs d’accompagnement à la scolarité et vers l’insertion socio-professionnelle des jeunes.

Les candidats doivent passer deux épreuves écrites d’admissibilité et deux épreuves orales d’admission.

A la première épreuve d’admissibilité, le candidat doit réfléchir sur une composition sur la connaissance du système scolaire et sur la place de la psychologie dans l’Education Nationale (4 heures, coefficient 3).

La deuxième épreuve écrite est une étude de dossier sur l’exercice du métier de psychologue dans le système éducatif (4 heures, coefficient 3).

Le candidat admissible est ensuite convoqué à la session des épreuves orales du concours, et passe deux autres épreuves :

  • Analyse d’une problématique sur l’action du psychologue de l’Education Nationale (45 minute : 15 minutes d’exposé, 30 minutes d’interrogation),
  • Une étude d’une situation individuelle impliquant l’intervention du psychologue scolaire (20 minutes d’exposé et 40 minutes d’entretien).

Obtenir le concours soumet donc le candidat à un véritable parcours du combattant.

Sitôt affecté à un établissement, le psychologue est intégré à l’équipe éducative, et agit de pair avec le chef d’établissement, les enseignants, les personnels de la vie scolaire et le CIO, pour mener à bien le projet d’orientation de chaque élève à qui il/elle a affaire.

Le diplôme du DECOP pour devenir conseiller d’orientation

Enfin, dernière formation permettant d’être conseiller d’orientation scolaire et/ou psychologue de l’éducation nationale : le diplôme d’État de conseiller d’orientation-psychologue.

« Du lundi au vendredi, je mène des entretiens individuels pour faire le bilan d’orientation de mes élèves : un métier passionnant ! »

Préparée à l’INETOP, l’institut national d’étude du travail et d’orientation professionnelle, situé à Paris, cette formation recrute les étudiants reçus au concours du CRECOP (concours de recrutement des conseillers d’orientation psychologues).

Ils doivent être titulaires d’une licence en psychologie et se forment sur deux années à temps complet.

Ce cursus de formation théorique et pratique dure environ 1 000 heures, et s’articule autour de trois axes :

  • Psychologie de l’orientation,
  • Approches sociologiques, économiques et institutionnelles de l’orientation,
  • Recueil, traitement statistique et analyse des données appliquées à l’orientation.

Les étudiants doivent réaliser des stages d’une durée de 20 semaines en entreprise, dans un CIO ou un établissement scolaire afin de valider le diplôme.

A l’issue du stage, il leur est demandé de rédiger un mémoire de recherche en psychologie de l’orientation.

En outre, l’obtention du diplôme est conditionnée par la réussite (moyenne au moins égale à 10/20) à un ensemble de disciplines suivantes :

  • Psychologie,
  • Pratiques d’orientation du COP,
  • Connaissances des milieux de travail et de formation,
  • Soutenance du mémoire,
  • Soutenance du rapport de stage.

Le diplôme est enfin délivré à ceux qui obtiennent la moyenne au contrôle continu et à un examen final en fin de première année.

Vous avez pour projet professionnel de devenir conseiller d’orientation et psychologue scolaire ?

Les critères de sélection sont draconiens, mais comme rien n’est jamais impossible, lancez-vous !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar