Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment conjuguer le verbe dans l’idiome des pays arabo-musulmans ?

De Samuel, publié le 30/04/2018 Blog > Langues > Arabe > Quels Sont les Temps Utilisés en Arabe ?

« Je passe tout mon temps à comprendre le temps. » Alain Bosquet (1919-1998)

Apprendre la conjugaison arabe requiert d’avoir quelques mois de cours d’arabe dans les synapses car il faut préalablement maîtriser l’alphabet, savoir lire l’arabe et être initié à son système d’écriture.

L’arabe est la deuxième langue la plus parlée en France et pourtant, cet idiome est le grand absent de l’Éducation Nationale.

En dépit de la désaffection des choix de cours de langue arabe dans l’enseignement secondaire – à peine plus de 10 400 élèves en LV2 ou LV3 -, en 2014, plus de 50 000 élèves étaient inscrits pour apprendre l’arabe dans le cycle primaire auprès de professeurs maghrébins natifs (tunisien, marocain, algérien).

Comment conjuguer le verbe arabe ? C’est précisément le sujet de notre article du jour : quels sont les temps utilisés en arabe ?

Les verbes conjugués à l’accompli

En arabe littéraire égyptien – le plus fréquent dans l’enseignement – et en arabe dialectal, l’aspect accompli exprime une action aboutie ou sur le point de l’être. Cette action peut être passée, présente ou future : c’est la subtilité de la conjugaison arabe.

Cela peut être perturbant quand l’arabe n’est pas notre langue maternelle, mais comme tout apprentissage, c’est « un coup à prendre ».

Le verbe être au temps passé en langue arabique. Comment conjuguer la phrase « avant, le train était à vapeur » en arabe ?

Le verbe se conjugue en fonction du contexte dans lequel se déroule l’action et non sur la temporalité comme c’est le cas dans les langues romanes (français, italien, espagnol, portugais, roumain) ou germaniques (allemand, anglais).

Les lettres de l’alphabet arabe et de toute langue sémitique, reposent sur un système consonantique – dit abjad -, qui est un système dont les graphèmes sont des consonnes, et dont les voyelles sont implicitement induites par la phonologie.

Or c’est à l’accompli que l’on retrouve la majorité de tous les verbes arabes dont la forme radicale est composée de trois lettres, une racine trilitère que l’on conjugue souvent à une personne du singulier (première personne, deuxième personne ou troisième personne) en ajoutant une voyelle ou deux, pour exprimer quand se déroule l’action.

L’aspect accompli correspond le plus souvent au passé (passé composé ou passé simple). Il se forme à partir d’un suffixe s’accordant selon la personne, le nombre et le genre.

Prenons par exemple la racine k-t-b et le verbe kataba (كَتَبَ) à la troisième personne du masculin singulier, pour le verbe « écrire » : cette écriture équivaut à notre infinitif en français,et signifie aussi « il a écrit ».

On notera en aparté que le verbe avoir en arabe n’existe pas : on ne dit pas « j’ai un livre », mais « chez moi, un livre » : indi kitab (عِـندي كِـتَاب).

Dans un premier temps, voyons comment conjuguer le verbe être au passé (accompli) avec la traduction littéraire phonétique :

  • J’étais, j’ai été : kountou,
  • Tu étais, tu as été (masculin) : kounta,
  • Tu étais, tu as été (féminin) : kounti,
  • Il était, il a été : kana,
  • Elle était, elle a été : kanat,
  • Nous étions, nous avons été : kounna,
  • Vous étiez, vous avez été : kountoum,
  • Ils étaient, ils ont été : kanou,
  • Elles étaient, elles ont été : kounna.

La conjugaison arabe implique, on le voit bien, de maîtriser aussi le pronom personnel pour chaque verbe.

L’aspect accompli comporte donc deux temps, à distinguer entre l’imparfait et le passé. Le premier s’obtient avec l’accompli du verbe être, suivi de l’inaccompli du verbe conjugué.

Kézaco ? On s’explique.

L’auxiliaire être en arabe à l’accompli se dit kana (كـان), « il a été ». Pour exprimer l’écriture arabe au passé (il écrivait), on dira « il a été + écrire au temps passé ». Cela donne : kana yaktoub.

En ce qui concerne le passé (le plus-que-parfait), il faut adjoindre à l’accompli du verbe être l’accompli du verbe conjugué : kana kataba (كان كتب).

Passons maintenant à l’équivalent du temps présent en arabe : l’inaccompli.

Besoin de cours d’arabe en ligne ?

Comment conjugue-t-on les temps arabes de l’inaccompli ?

« Les vraies passions ont quelque chose d’inaccompli. Sinon, le temps les tue. » Claire Deleuze.

L’inaccompli dans l’idiome du monde arabe et autour de la péninsule arabique indique une action inachevée, habituelle ou qui est en cours de réalisation.

Comment exprimer le temps présent inaccompli dans l'idiome arabique ? Dubaï, sur la péninsule arabique : dire « j’écrirai sur mon voyage aux Emirats Arabes Unis ».

Pour l’aspect de la grammaire arabe, on utilise trois temps :

  • L’indicatif, qui présente l’action comme sûre de se réaliser,
  • Le subjonctif, qui évoquer une action incertaine, potentiellement réalisable,
  • L’apocopé, qui est une variante du subjonctif arabe, un conditionnel hypothétique.

L’avantage de l’arabe est que c’est une langue où chaque lettre correspond à une syllabe.

Sitôt que l’on a mémorisé ses premières lettres, puis toutes les 117 formes des lettres de l’alphabet, on peut aborder suffixation : il s’agit , à l’inaccompli, d’appliquer un préfixe et un suffixe en fonction de la personne, du nombre et du genre de la phrase nominale.

Il faut faire une distinction entre la vocalisation de la dernière radicale et la présence ou l’absence de la lettre ن.

L’inaccompli indicatif équivaut au présent de l’indicatif de la conjugaison française.

Il s’agit de trouver le pronom correspondant à la personne, l’équivalent de l’infinitif (le verbe à la troisième personne du masculin singulier) et la terminaison adéquate. Par exemple, pour le verbe boire, qui s’écrit charriba :

  • Je bois : achrrabou,
  • Tu bois, elle boit : tachrrabou,
  • Nous buvons : nachrrabou.

Autre exemple, avec le verbe être :

  • Je suis : akounou (le pronom ﺃ, « ana » = je, suivi de la terminaison à la première personne),
  • Tu es (masculin) : takounou,
  • Tu es (féminin) : takounin,
  • Il est : yakounou,
  • Elle est : takounou,
  • Nous sommes : nakounou,
  • Vous êtes : takounoun,
  • Ils sont : yakounoun,
  • Elles sont : yakounna.

Il faudra approfondir ses cours arabe paris et exercices d’arabe afin d’écrire en arabe la voix active et la voix passive, pour laquelle il faut appliquer un fatHa sur l’avant-dernière radicale, et un Damma sur le pronom (pronoms personnels et pronoms possessifs).

Afin de se faire comprendre dans les pays du Maghreb et les pays de la civilisation islamique, il faut aussi savoir parler arabe au subjonctif.

Envie d’en savoir davantage et d’aller plus loin ?

Prendre des cours de conjugaison approfondis auprès de professeurs particuliers sur Superprof – avec de la chance, des profs natifs de pays arabes -, ou auprès de tout arabophone expérimenté, sera une bonne stratégie pour progresser rapidement.

Vous ne serez peut-être pas bilingue en quelques cours pour apprendre les tableaux de conjugaison, mais sachez qu’un Youtubeur pourrait grandement perfectionner votre niveau de langue.

Le mode d'emploi pour la conjugaison dans la langue du prophète. Exprimer l’inaccompli en arabe, une méthode à suivre.

Et pourquoi ne pas prendre un programme de cours intensif pour préparer un séjour dans un pays où la langue du prophète est l’une des langues officielles ?

Apprendre la conjugaison arabe à l’impératif et au futur

L’apprentissage de l’arabe implique de savoir une chose fondamentale : la conjugaison à l’impératif ne se fait qu’à la deuxième personne du singulier, du pluriel – comme en français – et du duel (particularité pour n’évoquer que deux éléments ou deux personnes).

Il n’y a donc pas, dans l’impératif arabe, d’ordre à la première personne du pluriel (mangeons, buvons, faisons cela, etc.).

Pour lire et écrire l’impératif arabe, on conjugue à l’aide de préfixes et de suffixes qui varient selon le nombre et le genre.

Par exemple, pour le verbe faire : fa3ala, فَعَلَ ـَ :

  • Fais, masculin singulier : if3al, فْعَلْ,
  • Fais, masculin pluriel : if3alû, اِفْعَلُوا,
  • Faites, duel : if3alâ, اِفْعَلَا,
  • Faites, féminin singulier : if3alî, فْعَلِي,
  • Faites, féminin pluriel : if3alana, اِفْعَلْنَ.

Le ‘alif orthographique – nom de la première lettre de l’alphabet arabe – disparaît si le verbe est suivi d’un pronom affixe : اُكْتُبُوها = écris-la.

Construire la forme impérative de la conjugaison en arabe ! Conjuguer la phrase « aime ton prochain et respecte-le comme un frère » à l’impératif dans la langue du prophète : facile ?

Enfin, dernier temps que l’on utilise en langue arabe : le futur.

On forme le futur immédiat en faisant l’adjonction de l’inaccompli indicatif du suffixe « sa » (سَ), avec la terminaison du verbe conjugué.

Parfois, on fait précéder le verbe de la particule « sawfa », pour exprimer une action se réalisant dans un futur plus lointain :

  • Futur immédiat du verbe écrire : sayaktubu (il écrira),  سَيَكْتُبُ,
  • Futur lointain du verbe écrire : sawfa yaktubu (il écrira), سَوْفَ يَكْتُبُ.

On utilise beaucoup plus souvent « sa » – سَ que « sawfa » – سَوْفَ.

En revanche, comment exprimer la forme négative au futur ? Ne peut-on pas dire « je n’écrirai pas » ? La négation se fait au moyen de la particule « lan », suivie de l’inaccompli subjonctif.

Enfin, pour mettre un verbe conjugué au futur à la voix passive (« il sera écrit », par exemple), on ajoute un fatha – signe diacritique transcrivant la voyelle « a » – sur l’avant-dernière radicale et un damma – diacritique transcrivant la voyelle « u » ou « o » – sur le préfixe pronominal, et ce à tous les verbes :

  • Il écrira : sayaktubu, سَيَكْتُبُ,
  • Il sera écrit : yuktabu, سَيُكْتَبُ.

Après avoir assimilé les règles de conjugaison de ces verbes, il faudra passer une vitesse supérieure : l’apprentissage des verbes irréguliers. De quoi devenir un as en cours d’arabe littéraire.

Toujours veiller à avoir une bonne prononciation : l’arabe étant une langue gutturale, certains mots arabes seront difficiles à prononcer pour un francophone.

Voyez, apprendre la langue arabe n’est pas si difficile !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 4,50 sur 5 pour 2 votes)
Loading...

4
Commentez cet article

avatar
3 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
HoudaSamuelfati Recent comment authors
Les plus récents Les plus anciens Les plus populaires
fati
Invité
fati

Je considère cet extrait d’apprentissage concernant la langue arabe très instructif. Je tenais à encourager la méthode.

fati
Invité
fati

Méthode d’apprentissage de la langue arabe très intéressante, vu la clarté et la manière décomplexée de son approche. Merci

Houda
Invité
Houda

Pour ma part, en prenant en compte mon niveau – ce cours me convient parfaitement, merci beaucoup.