« L'écriture est une aventure. Au début c'est un jeu, puis c'est une amante, ensuite c'est un maître et ça devient un tyran. » Winston Churchill

Les exercices d’écriture ne sont pas toujours faciles pour les élèves. Cependant, rien ne justifie le plagiat. Alors qu’en 2008, déjà plus de 77 % déclaraient avoir recours au « copier-coller » selon une étude de l’IAE de Nantes, le recours à internet généralisé n’a pas arrangé les choses.

Beaucoup d’étudiants ne se rendent même pas compte de leur faute. Alors comment détecter un cas de plagiat quand on est professeur ?

Le plagiat et les devoirs numériques

L’éducation a été bouleversée ces dernières années par l’arrivée du numérique. Alors qu’il y a encore quelques décennies, le minitel ou même la machine à écrire étaient la norme, de nos jours, les élèves ont une arme redoutable : l’ordinateur.

Comment avoir recours au plagiat ?
L'ordinateur a révolutionné la façon de travailler des élèves.

Dès le plus jeune âge les élèves apprennent à taper sur un clavier, utiliser les outils de bureautique et naviguer sur internet. L’outil informatique fait désormais partie intégrante du cursus scolaire. À tel point que les étudiants utilisent désormais majoritairement les ordinateurs portables pour prendre des notes dans les amphithéâtres.

Mais l’utilisation du numérique n’a pas que des avantages, tant pour les élèves que pour les professeurs. Beaucoup d’enseignants doivent faire face aux cas de plagiat de la part des élèves. En cours particulier ou au sein de l’Education nationale, tous les professeurs peuvent se retrouver face à une copie plagiée.

Cependant, tous les élèves n’utilisent pas le plagiat de façon volontaire. Comment ça ?

Il peut aussi arriver que des élèves aient oublié de citer l’auteur, par oubli ou bien par manque d’éducation sur le sujet. Beaucoup d’élève, à l’heure du tout internet, ne se rendent pas compte de ce qu’est le plagiat, et que cela est illégal. C’est pourquoi l’éducation aux méthodes de travail et à l’utilisation de ressources est important.

D’autres encore ne font pas attention au fait qu’ils ont copié une partie d’un texte. Après avoir fait des recherches sur internet, il peut arriver que des élèves reprennent mot pour mot une partie en pensant la retravailler pour ne pas la laisser telle quelle. Il peut alors arriver que des bouts de textes plagiés se cachent dans la copie.

Bien sûr, une majorité des cas de plagiat sont des cas de plagiat volontaires. Par paresse ou manque d’inspiration, des élèves décident de copier tout un texte pour aller plus vite ou parce qu’ils ne trouvent pas de meilleurs mots pour définir ce qu’ils souhaitent exprimer. En effet, le plagiat peut parfois cachet un vrai manque de confiance en soi.

De plus, le plagiat est largement facilité par le nombre indéfini de ressources disponibles en ligne. Alors qu’auparavant les élèves devaient aller chercher leurs informations dans les manuels scolaire ou dans des livres, il est désormais possible de trouver toutes les infos sur le web. Un copier-coller est très facile à réaliser et facilite donc le plagiat. Il est beaucoup plus facile de copier et coller un texte depuis internet que de recopier un texte depuis un livre.

En tant que professeur particulier ou prof de collège, de lycée, ou autre, il est indispensable de prendre le temps d’éduquer les élèves aux risques du plagiat et d’expliquer ce qu’ils encourent s’ils utilisent ce genre de pratiques. Il est aussi essentiel de leur apprendre à bien citer un auteur.

Quelle copie peut être considérée comme plagiée ?

Éviter le plagiat passe donc pas l’éducation des élèves afin que ces derniers comprennent bien ce qui est permis et ce qui ne l’est pas. Il est bien sûr tout à fait possible de citer une phrase ou une partie de texte d’un autre auteur mais à la seule condition que les références, et notamment le nom de l’auteur, soient citées.

Mais alors qu’est-ce qui est considéré comme du plagiat ?

Le plagiat est le fait d’écrire mot pour mot une phrase ou un texte sans en citer l’auteur. La paraphrase, ou le fait de réécrire la même idée d’une autre manière, est aussi une pratique condamnée dans le milieu scolaire. Cependant, il est souvent assez difficile de détecter une paraphrase.

Comment empêcher le plagiat ?
Heureusement, certains sites désactivent l'option "copier-coller".

Le plagiat est considéré comme du vol intellectuel et est largement condamné. Selon le Code de la Propriété Intellectuelle, le plagiat est considéré comme un délit. Il est alors écrit que « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite ».

Mais le plagiat mot pour mot ou la paraphrase ne sont pas les seules pratiques à être interdites. Il est également nécessaire de citer un auteur quand on expose l’une de ses pensées ou découvertes. Impossible donc de raconter que vous avez découvert la gravité ou de recopier le récit de voyage d’un navigateur en prétendant avoir vous-même fait le voyage.

Les grandes idées et concepts doivent être attribués à leurs auteurs. Une pratique à ne pas oublier dans le cas de réalisation de mémoires par exemple.

Mais attention aux étourderies. Chaque professeur doit prendre le temps de discuter avec son élève dans le cas où il soupçonne un cas de plagiat. C’est alors l’occasion de parler des principes de propriété intellectuelle et de revoir avec cet élève les bases de la citation. Il est également nécessaire de faire la différence entre un plagiat avéré et délibéré et une maladresse de l’élève.

Il peut arriver que l’élève ait oublié de mentionner l’auteur ou de mettre des guillemets.

Attention également à l’utilisation de devoirs déjà rédigés sur internet. Certains élèves trouvent des exposés ou des devoirs entièrement rédigés en ligne et n’ont plus qu’à recopier. Ce type de plagiat est plus difficile à détecter mais existe tout de même.

Se servir des moteurs de recherche pour détecter une copie plagiée

Alors que détecter le plagiat d’une copie manuscrite peut relever d’un véritable défi, détecter le plagiat sur une copie numérique est bien plus simple. En effet, de nombreux outils numériques ont été développés ces dernières années pour réussir à détecter le plagiat.

Mais l’une des méthodes à utiliser si vous n’avez pas de logiciel anti-plagiat est d’utiliser les moteurs de recherches. Il suffit alors de choisir une phrase ou un bout de texte appartenant à la copie suspectée puis de la copier et coller dans la barre de recherche du moteur de recherche. En effectuant la recherche, vous tomberez alors sur des résultats comportant la même phrase mot pour mot ou presque.

Il convient alors de vérifier quelle est la source et s’il s’agit véritablement de plagiat.

Si le devoir envoyé par l’élève est sous format PDF, certains documents ne peuvent être copiés et collés. En revanche, il existe des sites en ligne qui permettent de transformer un fichier PDF en fichier de bureautique. Cela vous permettra alors de faciliter la recherche.

Comment utiliser internet pour trouver le plagiat ?
Aidez-vous des moteurs de recherche pour trouver des passages plagiés.

Attention à bien recopier une phrase entière. Ne recopier que quelques mots pourrait être inefficace puisque certaines termes sont assez courants et se retrouvent donc sur plusieurs sites.

Il peut également être utile de se rendre sur la page thématique Wikipédia correspondant au thème du devoir. Le coup de la page Wikipédia est un grand classique, surtout pour les élèves les plus jeunes.

Utiliser des logiciels de détection de plagiat en ligne

Afin de faciliter le travail des professeurs, de nombreux outils en ligne existent pour détecter le plagiat. Vous trouverez notamment :

  • Copyscape,
  • Plagiarisma,
  • Small SEO Tools,
  • Plagscan,
  • PlagTracker,
  • Viper.

Ces logiciels anti-plagiat sont pour la plupart gratuits ou bien proposent un version d’essai gratuite. Il suffit alors de copier et coller une partie ou l’ensemble du texte dans le logiciel et celui-ci se chargera d’analyser les données en ligne pour savoir si une partie tout le texte a été plagié.

Les établissements scolaires comme les universités par exemple utilisent le logiciel Compilatio, adapté aux besoins des professeurs. En effet, ce logiciel permet d’analyser non seulement les données en ligne mais aussi les textes déjà entrés dans le logiciel. Il est ainsi plus simple de savoir si un élève en a copié un autre.

Les logiciels présentent toutefois quelques limites. Si la phrase n’est pas copiée exactement mot pour mot, il est possible que certains logiciels ne la prenne pas en compte comme du plagiat. Il est aussi beaucoup plus compliqué de détecter un plagiat dont la source serait un livre.

Les moyens de détecter un plagiat à la lecture

Puisque l’utilisation de logiciels n’est pas toujours possible et sûre à 100 %, il est aussi essentiel que chaque professeur utilise son intuition et soit attentif à la moindre phrase suspecte.

Comment savoir si un devoir est plagié ?
Faites vous confiance pour trouver les passages plagiés.

L’intuition des professeurs est souvent assez bonne quand il s’agit de plagiat pour la simple et bonne raison que le prof connaît le langage de ses élèves et à l’habitude de les lire. Lorsqu’un élève utilise le plagiat, il arrive alors qu’une ou plusieurs phrases soient sorties de leur contexte ou bien que le vocabulaire employés ne ressemblent pas à la façon habituelle de s’exprimer de l’élève.

Ces petits détails peuvent donc amener le professeur a suspecter un cas de plagiat et ainsi à faire des recherches plus approfondies.

Besoin d'un professeur d'Aide aux devoirs ?

Vous avez aimé l'article ?

5,00/5 - 1 vote(s)
Loading...

Isaline

Journaliste voyageuse et ethnologue de formation, je me passionne pour tout ce qui m'entoure. Des initiatives solidaires aux comportements animaliers, en passant par la musique, la photographie et les sciences.