Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Comment se protéger en tant que prof particulier ?

De Aurélie, publié le 28/02/2018 Blog > Cours particuliers > Actualités > Quelle Protection Sociale pour les Professeurs Indépendants ?

Pour chaque individu, il est primordial d’être bien protégé au jour le jour dans un cercle privé, mais également dans le cadre de son activité professionnelle. Pour ce faire, mieux vaut être au fait des différentes solutions qui rendent possible une telle protection et en comprendre les différents enjeux.

Protection sociale : définition

La protection sociale correspond à l’ensemble des procédés de prévoyance, collectifs ou individuels, qui protège les individus contre les « risques sociaux ». Ceux sont en fait les différents aléas de la vie susceptibles de compromettre la situation économique d’un individu ou de ses proches.

Comment souscrire à un contrat d'assurance pour les travailleurs indépendants ? Protégez-vous au mieux grâce à nos conseils avisés !

Les procédés qui composent la protection sociale peuvent prendre différentes formes :

  • L’assurance sociale protège contre la perte de revenu provoquée par un incident qui peut prendre différentes formes, comme la maladie, le chômage, la retraite, etc. Ce sont bien entendu les cotisations sociales qui financent les prestations versées. Elles sont donc accessibles uniquement aux personnes qui cotisent.
  • L’assistance a pour but de promouvoir des valeurs de solidarité entre les individus. Ainsi, des pensions sont versées aux individus dans le besoin. Elles ne couvrent pas un risque, mais assurent les individus en situation de pauvreté, malgré la pratique d’une activité.
  • La protection universelle quant à elle, a pour but de couvrir certaines dépenses pour tous les citoyens français. Il n’y a donc pas de pré requis de ressources ou de cotisations versées pour y avoir accès (la Couverture Maladie Universelle, etc).

Ces mêmes procédés interviennent dans plusieurs domaines que sont :

  • La maladie (remboursement de soins courants) ;
  • La maternité (prime de naissance, remboursement des frais, etc) ;
  • La retraite (mise en place d’un dispositif de retraite) ;
  • L’invalidité (versement d’un capital ou d’une rentre en cas d’accident) ;
  • Le chômage (prise en charge de la perte de revenus suite à un arrêt de travail).

Une protection sociale de base qui diffère selon le statut

Le système de santé français prévoit la mise en place d’une protection sociale de base pour tous les travailleurs et ayants droits selon leur statut.

Ainsi, un travailleur salarié affilié au régime général de la Sécurité Sociale ne percevra pas les mêmes prestations qu’un Travailleur Non Salarié (TNS) affilié au régime des indépendants de la Sécurité Sociale (ex RSI).

Les prestations versées au titre de la protection sociale de base pour un professeur indépendant dépendent donc de son statut :

– Premier cas : il ou elle est affilié(e) au régime général des salariés.

En tant que travailleur salarié, le régime général prévoit une meilleure couverture que pour les travailleurs non salariés. Cela veut dire qu’il est possible de bénéficier d’une assurance chômage, d’une pension retraite et bien d’autres avantages auxquels n’ont pas accès les TNS.

Avec ce régime, les cotisations sociales sont déclarées payées à échéance échue. En clair, elles sont régularisées mensuellement (ou trimestriellement) à la fin du mois (ou trimestre).

Seul petit bémol, les cotisations sociales sont plus coûteuses que pour les TNS.

– Deuxième cas : il ou elle est affilié(e) au régime des indépendants.

Le travailleur indépendant a accès à une protection sociale peu couteuse par rapport à celle des salariés. Le régime maladie de base est le même que celui des salariés et les taux de remboursements sont identiques.

De plus, les travailleurs non salariés ont la possibilité de se constituer eux-mêmes une protection sociale sur-mesure. Notamment grâce à des contrats complémentaires qu’ils peuvent souscrire auprès d’organismes externes.

Cependant, ce régime général et bien moins avantageux qu’il n’y parait. En effet, les prestations sont réduites dans différents postes, comme la maternité ou les indemnités journalières en cas de chômages. Parfois même elles sont inexistantes comme pour les accidents du travail ou les maladies professionnelles non prises en charge.

Des solutions complémentaires rester bien protégé

Que vous soyez salarié ou travailleur indépendant, il existe des solutions à la carte pour vous constituer une protection sociale adéquate. En souscrivant à des contrats complémentaires santé (http://bonne-assurance.com/mutuelle/votre-profil/travailleur-non-salarie/) il est possible d’améliorer vos garanties.

Quelle est la meilleure complémentaire santé pour les profs ? Et si vous enseigniez en toute tranquillité avec une bonne protection sociale ?

Effectivement, certains contrats peuvent permettre de simplement compléter des remboursements de soins courants (dépassement d’honoraires, soins dentaires, etc).

D’autres contrats en revanche peuvent permettre des remboursements plus spécifiques comme par exemple les contrats retraites complémentaires qui permettent de se constituer une retraite complémentaire pour pouvoir bénéficier d’une rentre réellement suffisante le moment venu.

D’autres peuvent compenser un manque à gagner à la suite d’un accident impliquant un arrêt de travail notamment pour un Travailleur Non Salarié.

En fait, ces contrats ont pour objectif de couvrir les assurés contre les aléas de la vie moyennant le versement d’une prime mensuelle. L’intérêt étant de pouvoir avancer sereinement dans vos différents projets tout en restant financièrement protégé même en cas de coup dur.

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (moyenne de 5,00 sur 5 pour 1 votes)
Loading...

Commentez cet article

avatar