Cours particuliers Langues Musique Soutien scolaire Sport Art et Loisirs
Partager

Découvrez toutes les formations pour travailler en restauration

De Isaline, publié le 19/08/2019 Blog > Art et Loisirs > Cuisine > Quelles Sont les Etudes pour Devenir Cuisinier ?

« La vocation c’est avoir pour métier sa passion. » Stendhal

Choisir son orientation n’est pas toujours évident. Selon un sondage OpinionWay réalisé pour digiSchool, 48% des jeunes affirment avoir eu des doutes sur leurs capacités à réussir leur parcours de formation. Et la formation de cuisinier, ce n’est pas toujours de la tarte !

Production culinaire, approvisionnement, cuissons, achat des denrées et produits alimentaires, le secteur de la restauration est exigeant et ne s’arrête pas aux simples cours de cuisine. Entre restauration traditionnelle, restauration collective et cuisine gastronomique, les techniques culinaires varient.

Traiteur, pâtissier, chef de cuisine, chaque poste de travail demande un savoir-faire précis à acquérir lors d’une formation professionnelle ou autres préparations au métier. Découvrez comment suivre une formation en cuisine.

Que doit-on apprendre pour devenir cuisinier ?

La cuisine française et du monde entier vous passionne ?

Vous pensez à en faire votre métier ?

Pour un premier projet d’étude ou dans le cadre d’une reconversion, le métier de cuisinier attire autant qu’il peut faire peur.

Suivre une formation pour devenir cuisinier est alors le premier pas à franchir pour apprendre toutes les bases de ce si beau métier.

Quel est le rôle du cuisinier ? Le cuisinier invente ses propres recettes.

Le rôle du cuisinier est d’élaborer et d’inventer des recettes, tout en les mettant en œuvre en cuisine afin de servir ses clients. Entrée, plat, dessert, le professionnel des fourneaux connaît les saveurs et sait comment les associer. La profession de cuisinier a donc un petit côté artistique.

Mais le cuisinier se doit aussi de respecter les règles d’hygiène et de sécurité pour le bon fonctionnement de son établissement. Une tâche pas toujours simple et à laquelle les apprentis cuisiniers ne pensent pas toujours avant de se lancer.

Et le travail du cuistot ne s’arrête pas là !

Un bon cuisinier doit aussi savoir gérer ses cuisines, surtout si ce dernier est chef. Dans ce cas, le métier de cuisinier ne s’arrête pas à l’élaboration des recettes. Il faut aussi gérer les stocks de nourriture, aller faire les courses si besoin, et s’occuper des finances du restaurant. Un métier multi-tâches dont il faut avoir bien connaissance avant de commencer une formation.

L’ensemble des formations apprennent donc aux futurs cuisiniers les bases de la cuisine, de l’hygiène et de la gestion. Les études permettent également d’apprendre à gérer une équipe, un timing, etc. La possibilité de faire des stages ou de travailler en alternance est très importante dans ce milieu professionnel.

Les jeunes cuisiniers doivent pouvoir se créer de l’expérience avant de se lancer dans le monde du travail.

Les formations de cuisinier après le collège

Certaines personnes savent très tôt ce qu’elles veulent faire, et tant mieux ! Cette situation est l’occasion de commencer au plus tôt la formation.

Dès la sortie du collège, il est possible de s’orienter vers des formations dans la cuisine. Vous avez notamment le choix parmi ces quelques formations :

  • Un BEP hôtellerie restauration, option cuisine,
  • Un CAP cuisine,
  • Le CAP APR (agent polyvalent de restauration).

Le BEP Métiers de la restauration et de l’hôtellerie option cuisine se déroule en deux ans après la classe de 3ème. Ce cursus est complet et propose aussi bien des matières générales comme le français, les maths, l’histoire ou les langues vivantes, que des matières technologiques comme la cuisine, la gestion d’entreprise, les règles d’hygiènes, etc. La formation se déroule en alternance. L’étudiant doit donc trouver un établissement d’accueil afin de se faire une première expérience professionnelle.

Les CAP se déroulent également sur deux ans après le collège et forment de futurs cuisiniers, notamment pour la cuisine collective. Il s’agit d’un bon socle pour commencer sa carrière.

Vous avez le choix entre le CAP cuisine ou bien le CAP APR (agent polyvalent de restauration). Les élèves y suivent des matières comme « Sciences appliquées à la restauration », « Gestion » ou encore « Prévention Santé Environnement » mais aussi des matières plus générales (français, maths, etc).

L’élève peut ensuite poursuivre ses études avec l’obtention du brevet professionnel s’il désire s’orienter vers la cuisine gastronomique.

Le CAP peut se présenter comme une excellent option pour un projet de reconversion professionnelle. Il est tout à fait envisageable de passer son CAP Cuisine en cours du soir par exemple.

Qu'apprend-on en formation cuisinier ? Les cours de cuisine ne sont pas le seul apprentissage du jeune cuisinier.

Les formations de cuisinier niveau Bac

Après l’obtention d’un CAP ou BEP, ou directement après la classe de troisième, le baccalauréat professionnel s’obtient en trois ans, comme pour le baccalauréat général. L’avantage du bac pro est que l’élève peut ensuite se reconvertir et entrer à l’université puisqu’il a le diplôme nécessaire.

Il est possible de choisir parmi :

  • Un bac professionnel cuisine,
  • Un bac technologique hôtellerie.

Le bac professionnel cuisine (aussi appelé bac professionnel restauration) se fait en alternance. Comme pour le CAP et le BEP, l’élève apprend non seulement à cuisiner mais aussi à gérer les stocks, s’occuper de l’hygiène, etc.

Le bac technologique hôtellerie est le bac STHR (Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration). Pour leurs études, les élèves peuvent choisir en troisième année une spécialité parmi la gestion hôtelière, la restauration ou encore le service.

Tout comme après un CAP ou BEP, l’apprenti cuisinier peut ensuite continuer ses études vers le Brevet Professionnel, arts de la cuisine. Mais, alors que le cursus dure deux ans pour les titulaires d’un CAP ou BEP, il ne dure qu’un an pour les titulaires du bac. Le BP propose des enseignements très techniques et poussés dans le domaine. Il s’agit d’un très bon complément de formation.

Vous cherchez des cours de patisserie ?

Les formations de cuisinier après le bac

Après l’obtention d’un baccalauréat (professionnel ou technologique), le BP n’est pas la seule poursuite d’études possible. Plusieurs formations permettent d’obtenir un nouveau diplôme.

On peut alors se décider parmi :

  • Un BTS hôtellerie-restauration option art culinaire, art de la table et du service,
  • Une licence professionnelle cuisine,
  • Un bachelor cuisine.

Le BTS hôtellerie-restauration est la première étape après un baccalauréat. Il permet de se perfectionner durant deux années d’étude où l’élève peut continuer à apprendre et à expérimenter via des stages.

Une fois le BAC+2 en poche, il est encore possible de continuer plus loin en choisissant d’intégrer une licence professionnelle ou un bachelor. La seule différence entre ces deux diplômes est que le bachelor est généralement dispensé par une école privée (le coût est donc plus élevé), contrairement à la licence.

La licence ou le bachelor ne durent qu’une seule année, au bout de laquelle, le cuisinier ressort avec un niveau BAC+3 et encore et toujours plus d’expériences.

Les matières proposées en licence sont :

  • Sciences gastronomiques,
  • Marketing,
  • Gestion de restaurant/hôtel,
  • Arts culinaires,
  • Education professionnelle du milieu.

Ces formations à Bac+2 ou Bac+3 peuvent être un bon moyen d’accéder à la gestion d’équipes et d’établissements gastronomiques. Cela peut aussi représenter une voie de reconversion pour les titulaires d’un bac général : des mises à niveau sont parfois proposées.

Comment gérer une équipe de cuisiniers ? Envie de vous perfectionner ?

Vous cherchez des cours de cuisine ?

Les mentions complémentaires pour être cuisinier

Les mentions complémentaires, souvent appelées MC, sont des formations d’un an permettant aux apprentis cuisiniers de se former et de se spécialiser. Accessibles après un CAP, un BAC technologique ou général, ces formations sont très orientées.

Voici les deux MC disponibles dans le domaine de la restauration :

  • MC Arts de la cuisine allégée,
  • MC Cuisinier en desserts de restaurants.

Choisir une grande école pour devenir cuisinier

Les formations publiques ne sont pas les seules à proposer des cursus pour devenir cuisinier. La culture gastronomique française est l’une des plus importante au monde. Dans cette optique, de nombreux chefs et autres professionnels de la gastronomie ont monté leurs propres écoles.

On compte parmi les plus grandes écoles :

  • L’école Ferrières,
  • L’école Grégoire Ferrandi,
  • L’institut Paul Bocuse,
  • Etc.

Accessible après le collège ou après le lycée, elles sont très réputées mais aussi très sélectives. Il est impératif de présenter un excellent dossier pour espérer intégrer l’une de ces écoles. La motivation est aussi un facteur important !

Il faut également savoir que ces écoles demandent un véritable investissement financier. Renseignez-vous bien sur chaque école afin de prendre toutes les caractéristiques en compte. La plupart d’entres elles proposent des diplômes classiques comme un CAP ou Bac Pro.

Devenir cuisinier : quelle voie choisir ?

Parmi toutes ces formations, il est parfois difficile de faire son choix.

Ce choix se fait parfois par défaut en fonction des formations et établissements prêts à vous accueillir près de chez vous.

D’autres fois, les professeurs ou les parents ont du mal à laisser aller les élèves vers un enseignement comme le CAP ou le bac pro.

Cependant, si vous êtes motivé, il vous faudra convaincre votre entourage.

Pourquoi devenir chef cuisinier ? La cuisine doit être une passion avant tout.

Choisissez un établissement proche de chez vous, et choisissez votre formation en fonction de votre ambition. Vous êtes plutôt gastronomie moléculaire ou cuisine collective ? Plutôt chef d’équipe ou commis de cuisine ? En fonction de cela, établissez votre plan de formation. Il sera toujours temps de changer d’avis en temps voulu.

Si vous êtes dans une situation de reconversion, prenez le temps de discuter avec vos proches afin de choisir la formation qui sera la plus adaptée à votre vie de famille.

Et surtout, gardez bien votre objectif en vue !

Partager

Nos lecteurs apprécient cet article
Cet article vous a-t-il apporté les informations que vous cherchiez ?

Aucune information ? Sérieusement ?Ok, nous tacherons de faire mieux pour le prochainLa moyenne, ouf ! Pas mieux ?Merci. Posez vos questions dans les commentaires.Un plaisir de vous aider ! :) (Soyez le premier à voter)
Loading...
avatar